Numero

Numéro art, nouveau magazine dédié à l'art contemporain

Art & Design

Numéro est heureux d'annoncer le lancement de Numéro art, nouveau magazine semestriel et bilingue (anglais/français) dédié à l'actualité de l'art contemporain dans le monde. En couverture, l'artiste Camille Henrot, dont l'exposition au Palais de Tokyo ouvre ses portes le 18 octobre, a été photographiée par Miles Aldridge.

Cover Numéro art, Camille Henrot photographiée par Miles Aldrige.

Que se passe-t-il cette saison dans le monde de l’art contemporain? Mois après mois (de septembre 2017 à février 2018), Numéro art a sélectionné les personnalités et les événements qui vont compter, avec des interviews exclusives (Miuccia Prada, Camille Henrot, Jean Nouvel et Maria Grazia Chiuri), des rencontres avec les plus grands artistes à l’occasion de leur exposition (Barbara Kruger, Torbjørn Rødland, Oscar Tuazon, LaToya Ruby Frasier, William Forsythe…) mais aussi des focus sur les grands évènements (FIAC, Frieze, Art Basel Miami…), les nouveaux musées (Le Louvre Abu Dhabi, le musée Yves Saint Laurent à Marrakech, la fondation Vervoordt) ainsi qu’une sélection des expositions à voir et tout ce qu’il faut savoir sur les jeunes scènes artistiques dans le monde. 

 

Ont collaboré à ce premier Numéro art : les artistes Sheila Hicks, Doug Aitken, Harland Miller, Soufiane Ababri et Vendula Knopova, les critiques et curators Eric Troncy, Mouna Mekouar et Aram Moshayedi ainsi que les journalistes Nicolai Ouroussoff (The New York Times), Anaël Pigeat (Art press), Gea Politi (Flash Art), Hettie Judah (Frieze, The Guardian), Roxana Azimi (M Le Monde), Ann Binlot (Forbes) et les photographes Miles Aldridge, Harry Gruyaert, Joss McKinley, Michal Chelbin...

 


Bilingue anglais/français, Numéro art est disponible en kiosque et sur shop.numero.com en deux formats : classique et grand format collector, 244 pages. 

Lire aussi

  • 26
    Numéro art

    Dans l'atelier de Camille Henrot : “Toute grande œuvre ne peut être que collective”

  • 25
    Numéro art

    Rencontre avec Kevin Francis Gray, l'artiste qui met les plus grands sculpteurs au défi

  • Le musée d'Art moderne de la Ville de Paris dévoile 10 vidéos d'artistes insolites

    Afin de pallier son absence d’expositions tout en soutenant la jeune création, le musée d’Art moderne de la Ville de Paris diffusera pendant les cinq prochaines semaines dix films inédits sur ses réseaux sociaux. Sur une commande de l’institution, tous ont été réalisés par un artiste de moins de 40 ans, de Sara Sadik à Jean-Charles de Quillacq en passant par Gaëlle Choisne.

    Le long de la Seine, à quelques pas du Jardin des Plantes, l’ancien musée de la Sculpture en plein air est vide. Ou presque : vêtues de combinaisons argentées futuristes, deux adolescentes courent dans ses allées, passent autour des œuvres monumentales de Marta Pa, Livba ou encore Aglae Liberaki, les contemplent voire s’appuient contre elles, tout simplement. Le silence est assourdissant et le temps suspendu. Le deuxième confinement a laissé les grands circuits parisiens presque déserts et le calme se réinstaller dans le cœur de la capitale, libérant la voie pour des tournages spontanés. À travers ce court film d’à peine 4 minutes, l’artiste Laëtitia Badaut Hausmann crée une capsule temporelle imprégnée par l’histoire d’un lieu abandonné mais aussi du cinéma, où elle esquisse le récit énigmatique et laconique d’une route vers l’âge adulte. “[Le film] And It Was Not a Party Anymore tente de capter un espace sans contour, le fantôme d'une institution, par et selon les corps qui les traversent”, explique l’artiste française.

     

    Publiée sur Youtube il y a quelques jours, cette vidéo s’inscrit dans le cadre de l’initiative “Intérieurs” lancée par le musée d’Art moderne de la Ville de Paris, en concertation avec sa Société des Amis et son Comité pour la Création Contemporaine. Alors que ses portes sont actuellement fermées au public, l’institution parisienne a souhaité soutenir la jeune création en invitant dix artistes à réaliser chacun un film court qui sera dévoilé d’ici la fin du mois de décembre sur ses plateformes digitales et réseaux sociaux. Chaque dimanche pendant cinq semaines, les internautes pourront ainsi découvrir gratuitement deux de ces projets imaginés par des talents très prometteurs à l’instar de Jean-Charles de Quillacq, Sarah Sadik, Morgan Courtois ou encore Gaëlle Choisne. Parallèlement au film de Laëtitia Badaut Haussmann, la deuxième œuvre inaugurant dimanche dernier cette programmation est signée Marie Angeletti, qui dans une vidéo verticale filmée au smartphone immerge dans un étrange déménagement au caddie. Suite à cette diffusion en ligne, les dix films seront présentés en 2021 parmi les collections du musée.

     

     

    Découvrez la programmation complète des films du programme “Intérieurs 2020” ci-dessous et sur le site du musée :

     

    Dimanche 22 novembre : Marie Angeletti et Laëtitia Badaut Haussmann

    Dimanche 29 novembre : Gaëlle Choisne et Morgan Courtois 

    Dimanche 6 décembre : Arash Hanaei et Jean-Charles de Quillacq

    Dimanche 13 décembre : Clément Rodzielski et Sara Sadik 

    Dimanche 20 décembre : Naoki Sutter-Shudo et Stefan Tcherepnin

loading loading