Numero

219


Commandez-le
Numéro

David Zwirner célèbre les galeries parisiennes et bruxelloises

Numéro art

Après New York, Londres et Los Angeles, la méga-galerie David Zwirner choisit les villes de Paris et Bruxelles pour le quatrième volet de son programme digital “Platform”. Jusqu’au 19 juin sur son site internet, celui-ci permet de découvrir une sélection de douze jeunes galeries issues de ces deux capitales francophones à travers certains de leurs artistes dont des œuvres sont mises en vente.

Début avril dernier, la méga-galerie David Zwirner manifestait un véritable élan de solidarité à l’égard des acteurs du monde de l’art en proposant une initiative digitale inédite : une exposition virtuelle présentant une sélection de douze galeries new-yorkaises et des œuvres de leurs artistes. Entamé avec la ville américaine, le projet “Platform” de David Zwirner fut ensuite décliné à Londres puis à Los Angeles. Chaque fois, douze galeries et lieux d’exposition indépendants installés dans la ville choisie proposaient pendant un mois de découvrir en images et textes le travail d’un artiste sur le site de la méga-galerie ainsi que d’acheter quelques unes de leurs œuvres choisies par ses représentants. 

 

Depuis aujourd’hui, c’est une quatrième sélection que propose David Zwirner, concentrée cette fois-ci sur les villes de Paris et de Bruxelles. Avec neuf galeries parisiennes et trois galeries parisiennes, pour certaines relativement jeunes et en plein essor, la méga-galerie américaine prouve une fois de plus son souhait de soutenir la création émergente en faisant découvrir des artistes parfois peu installés dans le marché de l’art. Jusqu’au 19 juin prochain, le site web de la galerie David Zwirner accueillera donc les galeries Allen (Paris), Art: Concept (Paris), Balice Hertling (Paris), Campoli Presti (Paris), CLEARING (Bruxelles), Damien & The Love Guru (Bruxelles), Édouard Montassut (Paris), Crèvecoeur (Paris), Joseph Tang (Paris), High Art (Paris), New Galerie (Paris) et Office Baroque (Bruxelles).

1/11

Katherine Bradford, “Big Boots” (2019). Photo: Jeffrey Sturges. Courtesy of the artist and Campoli Presti, Paris

Autumn Ramsey, “Leaf” (2019). Photo: Tom Van Eynde. Courtesy of the artist and Crèvecœur, Paris

À l’instar des précédentes “Platform”, les douze nouvelles galeries participantes mettent chacune en lumière le travail d’un artiste qu'elles représentent. Ainsi, pendant que la galerie Allen propose deux sculptures minimalistes et énigmatiques du sculpteur américain Daniel Turner, Balice Hertling présente des portraits intimistes peints par la jeune Chinoise Xinyi Cheng et la galerie bruxelloise Damien & The Love Guru invite à découvrir les créatures mythologiques intrigantes qui peuplent les céramiques de Sharon Van Overmeiren. Outre ces trois participantes, la nouvelle Platform Paris/Brussels permetégalement à son visiteur de plonger dans les paysages marins infinis de Loïc Raguénès chez la galerie CLEARING, de s’étonner face aux toiles transgressives et colorées de Katherine Bradford avec Campoli Presti ou encore de méditer devant les peintures de David Hockney détournées par Zevs, alias Aguirre Schwarz, avec la New Galerie. Une sélection riche et variée à découvrir exclusivement en ligne dès aujourd’hui alors que la galerie s’apprête à rouvrir demain les portes de son espace parisien, avec une exposition consacrée au photographe américain Philip-Lorca diCorcia. 

 

 

Visitez l'exposition “Platform : Paris/Brussels” de la galerie David Zwirner du 22 mai au 19 juin ici.