Le 14 octobre 2019, l’ADIAF a décerné le prestigieux prix Marcel Duchamp 2019 à l’artiste Eric Baudelaire pour son film Un film dramatique réalisé il y a quatre ans dans un collège de Saint-Denis, où les élèves s’emparaient de la caméra pour documenter leur quotidien. Fort de son approche peu commune d’une banlieue parisienne encore très stigmatisée, ce long-métrage est actuellement exposé au Centre Pompidou jusqu’au 6 janvier, aux côtés des œuvres des trois autres finalistes : Marguerite Humeau, Katinka Bock et le duo Ida Tursic & Wilfried Mille. Hier soir était dévoilée la liste des artistes qui prendront leur suite pour concourir à la vingtième édition du prix. 

 

Comme chaque année, les finalistes 2020 sont au nombre de quatre et entretiennent une relation particulière avec la France, qu’ils y soient nés où y résident. On y retrouve la Franco-Britannique Alice Anderson, connue pour ses sculptures en cuivre, mais aussi ses dessins, vidéos et performances, à travers lesquels elle propose une réflexion sur le rapport entre l’objet et l’espace. Autre finaliste du prix, l’artiste-anthropologue d’origine canadienne Kapwani Kiwanga. Nourri par ses recherches concernant l’histoire coloniale ou encore la ségrégation raciale aux États-Unis, son travail  interroge les systèmes de domination et les structures de pouvoir, qu’elle évoque par des sculptures et installations qui déplacent le regard. Exposé récemment au Louvre-Lens, le Franco-Marocain Hicham Berrada interroge quant-à lui les frontières entre l’art et la science, montrant comment la chimie et les mathématiques peuvent créer de véritables œuvres et écosystèmes plastiques. Enfin, l’artiste d’origine chilienne Enrique Ramirez, explore à travers ses films, photographies et installations, trois thématiques majeures : la mer, le voyage et l’histoire du Chili. 

 

L’un de ces quatre artistes rejoindra donc l’année prochaine Thomas Hirschhorn, Tatiana Trouvé, Kader Attia ou encore Clément Cogitore dans la liste des lauréats couronnés du prix Marcel Duchamp depuis sa création en 2000. En attendant que son nom soit dévoilé durant la semaine de la FIAC 2020, une ou plusieurs des œuvres les plus récentes des finalistes seront à découvrir dès septembre prochain au Centre Pompidou.