Si Yayoi Kusama – aujourd’hui âgée de 90 ans – s’est surtout fait connaître depuis les années 1960 par ses installations immersives qui projettent le spectateur dans un monde aux couleurs criardes peuplé de volumes phalliques, de ronds et de sphères flottantes, ces peintures retrouvées témoignent d’un tout autre style, d'un passé oublié où la plasticienne japonaise s'inscrit dans les courants de l’époque. Réalisées à l’aquarelle, au pastel et à l’encre, elles se composent de formes abstraites créées par jets de peinture colorée dont l’aspect avoisine en effet l’action painting et le tachisme, styles et courants artistiques qui germaient alors dans la création picturale d’Occident. Mais outre un Jackson Pollock, une Joan Mitchell ou une Lee Krasner, les compositions de certaines de ces toiles méconnues peuvent aussi bien rappeler celles des œuvres de Joan Miró que des peintures rupestres. Un trésor qui éclaire sous un nouveau jour l’illustre carrière de l’une des artistes les plus célèbres de notre époque.