Advertising
859

Grotesque, décadente et sublime : la collaboration entre Gareth Pugh et Paulina Otylie Surys se dévoile à la NUE galerie

 

Pour célébrer l’ouverture de son nouvel espace dans le X e arrondissement, la NUE galerie invite la photographe Paulina Otylie Surys à exposer une vingtaine de tirages inédits, habillés par la collection privée du créateur Gareth Pugh.

Par Clara Bianca

La NUE galerie inaugure son nouvel espace parisien avec les clichés exaltés de Paulina Otylie Surys, artiste à l'esthétique provocatrice.

 

Une vingtaine de tirages argentiques — dont certains reconstruits en 3D — qui évoquent l'ère victorienne (si la reine Victoria avait été une punk fétichiste) y sont exposés. Ancienne peintre classique, la photographe polonaise retravaille les négatifs à l'encre et à la teinture, réalisant ainsi des compositions gothiques au caractère dramatique.

 

Également amatrice des arts textiles, Surys a eu accès, dans le cadre de l'exposition, à l’ensemble de la collection privée du styliste Gareth Pugh. Résolument avant-gardiste, l'univers sombre et terriblement moderne du designer exacerbe les photographies en leur octroyant une qualité surréaliste.

 

Énigmatique, grotesque, surnaturel, luxurieux, décadent, sensuel... Sublime.

 

 

England Fallen. Working with Gareth Pugh,                      

Paulina Otylie Surys à la NUE galerie

35 rue Lucien Sampaix, Paris X,

du 7 avril au 8 mai 2016.  

 

Paulina Otylie Surys, exposition England Fallen. Working with Gareth Pugh

Courtesy NUE galerie.

De Robert Mapplethorpe à Peter Hujar, quand la photo interroge le masculin
776

De Robert Mapplethorpe à Peter Hujar, quand la photo interroge le masculin

Photographie Du 20 février au 17 mai 2020, à la Barbican Art Gallery de Londres, se tiendra l'exposition “Masculinités : La Libération par la Photographie”. L’occasion de décortiquer le mythe du masculin par le prisme de la photo et du cinéma.      Du 20 février au 17 mai 2020, à la Barbican Art Gallery de Londres, se tiendra l'exposition “Masculinités : La Libération par la Photographie”. L’occasion de décortiquer le mythe du masculin par le prisme de la photo et du cinéma.     

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla
831

Découvrez le nouveau Pétra : l’oasis d’AlUla

Photographie Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous. Des tombes rupestres au cœur du désert au cœur d’une vaste vallée désertique, des oasis s’étendant à perte de vue… AlUla a tout d’un paradis perdu. Depuis le 9 octobre dernier, l’Institut du monde arabe consacre une exposition à cette région peu connue de l’Arabie Saoudite, située au nord-ouest du pays et datée d’il y a 7000 ans. Revenant sur sa longue chronologie qui prend racine à l’Antiquité, “AlUla, merveille d’Arabie” s’appuie entre autres sur de précieuses reliques datées de plusieurs siècles avant J.-C., des mises en situation de la région recréées dans les espaces du musée ainsi que des photographies épatantes de la région aujourd'hui, signées par Yann Arthus-Bertrand. Découvrez-en un aperçu ci-dessous.

Advertising
Portfolio : la fascinante carrière d'Alexander McQueen vue par Ann Ray
855

Portfolio : la fascinante carrière d'Alexander McQueen vue par Ann Ray

Mode Pendant 13 ans, la photographe française Ann Ray a suivi Alexander McQueen, de l'intimité de sa vie et de son atelier aux coulisses et aux podiums de ses défilés, jusqu'à l'apogée de sa carrière brutalement interrompue par son décès en 2010. De cette proximité avec le célèbre créateur britannique, l'artiste a tiré une vaste collection d'images en couleurs et noir et blanc dont certaines furent exposées à plusieurs reprises, notamment aux Rencontres d'Arles en 2018. Cette année, c'est dans la ville de Saint Louis, en plein centre des États-Unis, que cette rencontre est à nouveau célébrée, à travers une exposition présentant une sélection des images d'Ann Ray ainsi que des pièces offertes par Alexander McQueen à la photographe. “Ann Ray & Lee McQueen” est à voir au Barrett Barrera Projects, un nouvel espace de la ville du Missouri, jusqu'au 15 février prochain. Pendant 13 ans, la photographe française Ann Ray a suivi Alexander McQueen, de l'intimité de sa vie et de son atelier aux coulisses et aux podiums de ses défilés, jusqu'à l'apogée de sa carrière brutalement interrompue par son décès en 2010. De cette proximité avec le célèbre créateur britannique, l'artiste a tiré une vaste collection d'images en couleurs et noir et blanc dont certaines furent exposées à plusieurs reprises, notamment aux Rencontres d'Arles en 2018. Cette année, c'est dans la ville de Saint Louis, en plein centre des États-Unis, que cette rencontre est à nouveau célébrée, à travers une exposition présentant une sélection des images d'Ann Ray ainsi que des pièces offertes par Alexander McQueen à la photographe. “Ann Ray & Lee McQueen” est à voir au Barrett Barrera Projects, un nouvel espace de la ville du Missouri, jusqu'au 15 février prochain.

Paris Photo : 6 photographes à suivre
875

Paris Photo : 6 photographes à suivre

Photographie Quelques semaines après le démontage de la 46e FIAC, le Grand Palais accueille à nouveau en ses lieux une autre foire incontournable : Paris Photo, consacrée à la création photographique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Pour cette 23e édition, 157 galeries sont au rendez-vous, alors que les secteurs Prismes et Curiosa présentent des installations inédites qui questionnent le médium photographique. Focus sur six jeunes photographes exposés dans ces deux espaces. Quelques semaines après le démontage de la 46e FIAC, le Grand Palais accueille à nouveau en ses lieux une autre foire incontournable : Paris Photo, consacrée à la création photographique d’aujourd’hui, d’hier et de demain. Pour cette 23e édition, 157 galeries sont au rendez-vous, alors que les secteurs Prismes et Curiosa présentent des installations inédites qui questionnent le médium photographique. Focus sur six jeunes photographes exposés dans ces deux espaces.

Louis Vuitton voyage du côté de l'Orient avec deux nouveaux livres
768

Louis Vuitton voyage du côté de l'Orient avec deux nouveaux livres

Photographie Après avoir publié un ensemble de “City Guides”, des guides vistant en image et en adresses les plus grandes villes du monde, la maison d’édition Louis Vuitton se concentre sur la photographie de voyage. Cet été, l'enseigne de luxe française nous embarquait dans le sud de la France avec les photographes Slim Aarons et Osma Harvilahti ; aujourd’hui, la collection “Fashion Eye” se dote de nouveaux ouvrages. Après avoir publié un ensemble de “City Guides”, des guides vistant en image et en adresses les plus grandes villes du monde, la maison d’édition Louis Vuitton se concentre sur la photographie de voyage. Cet été, l'enseigne de luxe française nous embarquait dans le sud de la France avec les photographes Slim Aarons et Osma Harvilahti ; aujourd’hui, la collection “Fashion Eye” se dote de nouveaux ouvrages.

“Danse avec l'art”, une série en galerie de Rayan Nohra pour Numéro art
496

“Danse avec l'art”, une série en galerie de Rayan Nohra pour Numéro art

Mode Découvrez les chorégraphies de Karidja Toure, Brice Clenton et Louise Sarr photographiés par Rayan Nohra dans l'intimité de la Galerie Amélie à Paris. Découvrez les chorégraphies de Karidja Toure, Brice Clenton et Louise Sarr photographiés par Rayan Nohra dans l'intimité de la Galerie Amélie à Paris.



Advertising