338

“La muse éternelle”, l’impressionnante collection de Amedeo M. Turello chez Artcurial

 

À l’occasion de la FIAC, Artcurial propose une vente aux enchères réunissant quelque deux cents clichés de la collection personnelle du photographe de mode Amedeo M. Turello.

338

Architecte de formation, puis homme de presse et enfin photographe de mode, le Monégasque d’origine italienne Amedeo M. Turello, s’est constitué une impressionnante collection de portraits de femmes immortalisées par les plus grands photographes.

Véritable hommage à la beauté des femmes, considérées ici comme “la muse éternelle”, cette collection témoigne de l’extrême respect d’Amedeo pour l’œuvre de ses pairs, des grands maîtres comme Man Ray ou encore Robert Mapplethorpe mais aussi de jeunes photographes contemporains.

 

Les clichés réunis par Amedeo M. Turello reflètent non seulement l’évolution de la beauté féminine et du statut de la femme dans la société durant ces deux cents dernières années mais également des progrès et des changements du genre photographique sur cette même période.

 

Cette manifestation exceptionnelle proposée par Artcurial s’organisera en deux temps : tout d’abord, une présentation des deux cents clichés composant la collection à partir du jeudi 22 octobre 2015, puis une vente aux enchères le mardi 27 octobre 2015. Bien plus qu’une simple exposition, cette vente aux enchères est une plongée dans l’histoire de la photographie féminine.

 

 

Artcurial, 7, rond-point des Champs-Élysées, Paris VIIIe.

Exposition : du jeudi 22 octobre au lundi 26 octobre 2015.

Vente : le mardi 27 octobre 2015, à 15 heures.

 

Par Léa Zetlaoui

 

Smoke and Veil, par William Klein, 1958.

© Artcurial

 

California Kiss, par Elliott Erwitt, 1955.

© Artcurial

Vivane F. at the Hotel Volney, New York, par Helmut Newton, 1972. Collection Amedeo M. Turello.

© Artcurial

Mary Boochever, par Robert Mapplethorpe, 1983.

© Artcurial

Barbara, par Jean-Loup Sieff, Paris, 1969.

© Artcurial

L'esprit de Saint Laurent capturé par le photographe Daido Moriyama
978

L'esprit de Saint Laurent capturé par le photographe Daido Moriyama

Mode Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Saint Laurent, lance un nouveau projet artistique intitulé Self, programme d’exposition à l’occasion de la foire Paris Photo. Il a donné carte blanche au photographe japonais Daido Moriyama dont les 77 images sont à découvrir dans les jardins du Palais Royal du 9 au 11 novembre 2018. Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Saint Laurent, lance un nouveau projet artistique intitulé Self, programme d’exposition à l’occasion de la foire Paris Photo. Il a donné carte blanche au photographe japonais Daido Moriyama dont les 77 images sont à découvrir dans les jardins du Palais Royal du 9 au 11 novembre 2018.

5 incontournables de Paris Photo 2018 :  sexe, underground et poésie
978

5 incontournables de Paris Photo 2018 : sexe, underground et poésie

Photographie Jusqu’au 11 novembre, la foire Paris Photo investit le Grand Palais pour sa 22e édition. 167 galeries sont réunies sous la nef et un nouveau secteur, Curiosa, célèbre la photographie érotique. Focus sur les incontournables de Paris Photo 2018. Jusqu’au 11 novembre, la foire Paris Photo investit le Grand Palais pour sa 22e édition. 167 galeries sont réunies sous la nef et un nouveau secteur, Curiosa, célèbre la photographie érotique. Focus sur les incontournables de Paris Photo 2018.

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos à la galerie Frank Elbaz ce jeudi 8 novembre à 18h
879

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos à la galerie Frank Elbaz ce jeudi 8 novembre à 18h

Photographie Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Etudes Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque.  Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Etudes Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque. 

La légende de la photo Ari Marcopoulos signe une série exclusive pour Numéro art
875

La légende de la photo Ari Marcopoulos signe une série exclusive pour Numéro art

Photographie Grand chroniqueur de son temps, du quotidien comme du spectaculaire, de la culture skate à ses amis artistes, Ari Marcopoulos a passé l’été en Grèce où il a réalisé pour Numéro art une série inédite intitulée "Ainsi soit-il". Il est l’un des invités de cette nouvelle édition de Paris Photo. Retrouvez l'intégralité de la série dans le Numéro art #3, actuellement en kiosque et sur le e-shop Grand chroniqueur de son temps, du quotidien comme du spectaculaire, de la culture skate à ses amis artistes, Ari Marcopoulos a passé l’été en Grèce où il a réalisé pour Numéro art une série inédite intitulée "Ainsi soit-il". Il est l’un des invités de cette nouvelle édition de Paris Photo. Retrouvez l'intégralité de la série dans le Numéro art #3, actuellement en kiosque et sur le e-shop

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s
884

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s

Photographie Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto. Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto.

Rencontre avec Gregory Crewdson, photographe de l’angoisse et de la solitude
978

Rencontre avec Gregory Crewdson, photographe de l’angoisse et de la solitude

Photographie Sa logique de production est celle du cinéma : des équipes de quarante personnes, des mois de préparation et de repérages... Réminiscences des films de David Lynch, les images ultra composées de Gregory Crewdson, baignées dans des clairs-obscurs mystérieux, saisissent des scènes de vie américaine ordinaire habitées par des personnages aux prises avec eux-mêmes, dans des moments de solitude où pointe l’angoisse. Alors qu’il se lance dans une toute nouvelle série, l’artiste se confie à Numéro Homme. Sa logique de production est celle du cinéma : des équipes de quarante personnes, des mois de préparation et de repérages... Réminiscences des films de David Lynch, les images ultra composées de Gregory Crewdson, baignées dans des clairs-obscurs mystérieux, saisissent des scènes de vie américaine ordinaire habitées par des personnages aux prises avec eux-mêmes, dans des moments de solitude où pointe l’angoisse. Alors qu’il se lance dans une toute nouvelle série, l’artiste se confie à Numéro Homme.