565

Les photos de Dominique Issermann s'affichent dans les terminaux de Charles-de-Gaulle

 

L'incontournable photographe française présente une mise en scène inédite de ses photos les plus iconiques à l'aéroport Paris-Charles de Gaulle.

©D.ISSERMANN Brenda, Hervé et papa Jean, Vanity Fair, Beauduc 1990

 

“Le monde à l’envers”, voilà les premiers mots qui viennent à la bouche de Dominique Issermann lorsqu’il s’agit de parler de sa nouvelle exposition à l’aéroport Charles de Gaulle. La très active photographe française qui a multiplié les collaborations prestigieuses depuis ses débuts aux côtés de Jean-Luc Godard – de Marc Bohan jusqu’aux campagnes Sonia Rykiel en passant par des portraits de Leonard Cohen ou encore de Catherine Deneuve, revient avec un projet visuel qui sort des sentiers balisés du musée. “C’est l’aéroport qui a initié l’idée d’une installation, avec la possibilité de construire de nouveaux supports pour les images, nous a-t-elle expliqué, j’ai donc réfléchi à cette proposition jusqu’à ce que j’aille m’imprégner des lieux-mêmes. En voyant les 470 écrans publicitaires qui étaient déjà présents, je me suis dit qu’il y avait déjà tout ce qu’il fallait en l’état.”

Un principe de projection qu’elle avait déjà expérimenté aux Rencontres d’Arles en 2006, évitant de passer par l’étape du tirage. “Je suis toujours un peu tir-au-flanc concernant les tirages photo, j’aime l’idée d’une image décollée de son support peut-être parce car elle m’évoque une idée de spontanéité qui amène un regard différent.” L’utilisation d’un mode d’affichage atypique qui prend une autre dimension dans l’immense lieu de passage qu’est Charles de Gaulle : “Ces panneaux étaient la seule chose que les organisateurs ne maîtrisaient pas car elle est dédiée à la publicité, précise-t-elle, c’est un contraste qui m’intéressait car j’ai moi-même beaucoup travaillé pour ce domaine, mettre mes photos d’auteur là était donc une inversion amusante à mes yeux, un peu comme un accident.”

Parmi ses très nombreuses archives à l'échelle de plus de quarante-cinq ans de carrière, le choix de la photographe s’est porté sur “les images qui traduisent des sentiments multiples, ambigus, avec une part d’intemporalité”, éliminant les paysages pour se concentrer sur l’humain. La sélection inclut même quelques clichés personnels dans un format qu’elle affectionne particulièrement, celui de la carte postale, l’ensemble finalement diffusé dans un ordre totalement aléatoire. L’occasion pour les 180 000 visiteurs quotidien de l’aéroport de croiser de le regard de monstres sacrés tels que Gérard Dépardieu, Bob Dylan ou encore l’immense écrivain Marguerite Duras, jusqu’au 9 décembre.

 

Exposition du 3 novembre jusqu'au 9 décembre dans les terminaux de Paris-Charles de Gaulle. 

www.dominiqueissermann.com

 

 

 

L'esprit de Saint Laurent capturé par le photographe Daido Moriyama
978

L'esprit de Saint Laurent capturé par le photographe Daido Moriyama

Mode Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Saint Laurent, lance un nouveau projet artistique intitulé Self, programme d’exposition à l’occasion de la foire Paris Photo. Il a donné carte blanche au photographe japonais Daido Moriyama dont les 77 images sont à découvrir dans les jardins du Palais Royal du 9 au 11 novembre 2018. Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Saint Laurent, lance un nouveau projet artistique intitulé Self, programme d’exposition à l’occasion de la foire Paris Photo. Il a donné carte blanche au photographe japonais Daido Moriyama dont les 77 images sont à découvrir dans les jardins du Palais Royal du 9 au 11 novembre 2018.

5 incontournables de Paris Photo 2018 :  sexe, underground et poésie
978

5 incontournables de Paris Photo 2018 : sexe, underground et poésie

Photographie Jusqu’au 11 novembre, la foire Paris Photo investit le Grand Palais pour sa 22e édition. 167 galeries sont réunies sous la nef et un nouveau secteur, Curiosa, célèbre la photographie érotique. Focus sur les incontournables de Paris Photo 2018. Jusqu’au 11 novembre, la foire Paris Photo investit le Grand Palais pour sa 22e édition. 167 galeries sont réunies sous la nef et un nouveau secteur, Curiosa, célèbre la photographie érotique. Focus sur les incontournables de Paris Photo 2018.

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos à la galerie Frank Elbaz ce jeudi 8 novembre à 18h
879

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos à la galerie Frank Elbaz ce jeudi 8 novembre à 18h

Photographie Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Etudes Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque.  Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Etudes Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque. 

La légende de la photo Ari Marcopoulos signe une série exclusive pour Numéro art
875

La légende de la photo Ari Marcopoulos signe une série exclusive pour Numéro art

Photographie Grand chroniqueur de son temps, du quotidien comme du spectaculaire, de la culture skate à ses amis artistes, Ari Marcopoulos a passé l’été en Grèce où il a réalisé pour Numéro art une série inédite intitulée "Ainsi soit-il". Il est l’un des invités de cette nouvelle édition de Paris Photo. Retrouvez l'intégralité de la série dans le Numéro art #3, actuellement en kiosque et sur le e-shop Grand chroniqueur de son temps, du quotidien comme du spectaculaire, de la culture skate à ses amis artistes, Ari Marcopoulos a passé l’été en Grèce où il a réalisé pour Numéro art une série inédite intitulée "Ainsi soit-il". Il est l’un des invités de cette nouvelle édition de Paris Photo. Retrouvez l'intégralité de la série dans le Numéro art #3, actuellement en kiosque et sur le e-shop

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s
884

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s

Photographie Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto. Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto.

Rencontre avec Gregory Crewdson, photographe de l’angoisse et de la solitude
978

Rencontre avec Gregory Crewdson, photographe de l’angoisse et de la solitude

Photographie Sa logique de production est celle du cinéma : des équipes de quarante personnes, des mois de préparation et de repérages... Réminiscences des films de David Lynch, les images ultra composées de Gregory Crewdson, baignées dans des clairs-obscurs mystérieux, saisissent des scènes de vie américaine ordinaire habitées par des personnages aux prises avec eux-mêmes, dans des moments de solitude où pointe l’angoisse. Alors qu’il se lance dans une toute nouvelle série, l’artiste se confie à Numéro Homme. Sa logique de production est celle du cinéma : des équipes de quarante personnes, des mois de préparation et de repérages... Réminiscences des films de David Lynch, les images ultra composées de Gregory Crewdson, baignées dans des clairs-obscurs mystérieux, saisissent des scènes de vie américaine ordinaire habitées par des personnages aux prises avec eux-mêmes, dans des moments de solitude où pointe l’angoisse. Alors qu’il se lance dans une toute nouvelle série, l’artiste se confie à Numéro Homme.