05 Novembre

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s

 

Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto.

Par La rédaction

“Sea of Japan”, Hiroshi Sugimoto, 200 000-300 000 euros.

Le 8 novembre prochain, la maison de vente Christie’s met aux enchères les œuvres du photographe Hiroshi Sugimoto dans le cadre de Paris Photo. Les compositions marines de l’artiste japonais appellent à la méditation. Dans ses images perdues entre ciel et mer, éclat et obscurité, une simple ligne clive le paysage, telle une droite infinie qui transforme les perceptions. Véritable enchanteur, Hiroshi Sugimoto transforme le monde en tableaux abstraits constitués de dégradés et de bandes horizontales : “Si j’ai déjà une vision, mon travail est presque terminé. Le reste n’est qu’une question de technique”, confie l’artiste. Car le mouvement perpétuel de la surface de l’eau assure l’unicité de chacune des œuvres, chaque cliché dépend des conditions météorologiques. Une étendue d’eau, comme un épiderme marin. Ainsi, on retrouve aussi bien le célèbre cliché “Sea of Japan” que le ciel noir de “Lightning Fields”, perforé par un éclair zébré.

“Simi Valley Drive in”, Hiroshi Sugimoto, 15 000-20 000 euros.

A découvrir aussi : une vente généraliste tournée vers la photographie contemporaine et composée de 104 lots. Un mélange des genres avec notamment sept portraits ethnographiques réalisés par le photographe américain Irving Penn en 1970, des images qui retracent le parcours historique et sociologique des populations indigènes de Papouasie-Nouvelle-Guinée. L’artiste porte une attention particulière aux détails des individus photographiés de leurs accessoires à leurs ornements. Quant à la série des Gitans de Josef Koudelka, elle sera mise à l’honneur avec une dizaine de tirages valorisant la puissance des décors isolés saisis sur le vif.

 

Un corpus de l’école de Düsseldorf présentera le travail de Thomas Struth et sa quête des origines. De son côté, Gursky interroge les dogmes de la culture officielle à travers l’un des plus grands classiques de la littérature germanophone du XXe siècle : The Man Without Qualities, un roman inachevé de l’écrivain autrichien Robert Musil. En photographiant des pages préalablement modifiées par ordinateur, il met en exergue les limites de la perception optique. De grands noms de la scène contemporaine seront au rendez-vous : le portrait du peintre Francis Bacon réalisé par Richard Avedon en 1979, une œuvre de la photographe américaine Cindy Sherman ou encore Modena : l’œuvre de Luigi Ghirri composée de 33 tirages sur la thématique de la publicité intrusive (1973).

 

Enfin, on retrouvera les clichés de photographes de mode iconiques : Kate Moss, Marrakech (1973) d’Albert Watson ou encore Shoe, Monte Carlo, (1983) d’Helmut Newton. Le photographe allemand F.C. Gundlach sera mis à l’honneur avec une exposition de photos de mode prises au début des années 60 à Paris. Des œuvres de la collection personnelle du photographe seront aussi présentées. 

 

 

Vente Photographies, jeudi 8 novembre à 15h.

Vente Hiroshi Sugimoto Photographs : The Fossilization of Time, jeudi 8 novembre à 18h.

Exposition Hommage à F.C. Gundlach, Photographe et Collectionneur, jusqu’au jeudi 8 novembre (fermée le dimanche)

Maison de vente Christie’s, 9 avenue Matignon, 75008 Paris.

 

“Lightning Fields”, Hiroshi Sugimoto, 50,000-70,000 euros.

NuméroNews