224


Commandez-le
Numéro
27

Portfolio: Ren Hang et l’expression du désir

Photographie

Dramatiquement décédé en 2017, Ren Hang questionnait par le biais de son oeuvre des problématiques humaines majeures. À travers ses prises de vues paradoxalement poétiques et charnelles, juxtaposant les corps dans un jeu qui les apparente à des formes graphiques, il interrogeait notamment les relations qu’entretient l’homme avec le désir, l’identité ou encore la nature. Subversif dans une Chine post Tian’anmen, le photographe provoquait également les moeurs au sein d’un contexte politique répressif et peu enclin à préserver la liberté d’expression.

2014_04 (2014).Impression jet d’encre. Ren Hang, courtesy of Galerie Paris-Beijing.

“Si la vie est un abîme sans fond, lorsque je sauterai, la chute sans fin sera aussi une manière de voler.” Ainsi s’exprimait Ren Hang, le jeune artiste chinois prématurément disparu à l’âge de 29 ans. Gravité et gravitation forment ainsi les deux faces de son œuvre photographique, intensément poétique et aérienne, sublimée par l’humour du désespoir. Le corps a toujours été l’un de ses thèmes essentiels. Un corps qui questionne l’identité et la sexualité. Un corps qui exprime un désir puissant de liberté. Un corps qui, dans ses photographies, se déploie en d’oniriques constellations aux couleurs éclatantes, insolentes et sensuelles.

2011_06 (2011). Impression jet d’encre. Ren Hang, courtesy of Galerie Paris-Beijing.
2014_05 (2014).Impression jet d’encre. Ren Hang, courtesy of Galerie Paris-Beijing.
2014_03 (2014). Impression jet d’encre. Ren Hang, courtesy of Galerie Paris-Beijing.