“Si la vie est un abîme sans fond, lorsque je sauterai, la chute sans fin sera aussi une manière de voler.” Ainsi s’exprimait Ren Hang, le jeune artiste chinois prématurément disparu à l’âge de 29 ans. Gravité et gravitation forment ainsi les deux faces de son œuvre photographique, intensément poétique et aérienne, sublimée par l’humour du désespoir. Le corps a toujours été l’un de ses thèmes essentiels. Un corps qui questionne l’identité et la sexualité. Un corps qui exprime un désir puissant de liberté. Un corps qui, dans ses photographies, se déploie en d’oniriques constellations aux couleurs éclatantes, insolentes et sensuelles.