597

Portfolio : Daido Moriyama revient à la Fondation Cartier pour l'art contemporain

 

L'exposition “Daido Tokyo” consacrée à l'oeuvre en couleur de cette figure mythique de la photographie contemporaine japonaise révèle une partie méconnue mais essentielle de l'oeuvre de Daido Moriyama.

Daido Moriyama est le précurseur d'un langage visuel nouveau, permettant une liberté photographique telle que l'appareil devient une prolongation du corps. C’est en mettant en œuvre ce principe que l’artiste s’est forgé une réputation de chasseur d’images.

Héritier de William Klein et Robert Frank, dont la manière de capturer les sujets en mouvement trouve un écho dans son travail, Daido Moriyama a su se construire une renommée internationale dans le monde de la photo contemporaine, malgré une approche artistique fondamentalement antiacadémique.

L'exposition Daido Tokyo se concentre sur le thème de la confrontation : confrontation des individus avec leur environnement urbain, confrontation de la théâtralisation et de l'esthétique de l'instantané, confrontation de l'érotisme et du banal, ...

La fascination pour la rue est si manifeste dans l'oeuvre du photographe, qu'elle hynotise et nous plonge dans un monde qui paraît iréel, et pourtant presque palpable.

 

 

Daido Moriyama, Daido Tokyo, du 6 février au 5 juin 2016 à la Fondation Cartier pour l'art contemporain.

 

 

« Le noir et blanc exprime mon monde intérieur, les émotions et les sensations que j’ai quotidiennement quand je marche sans but dans les rues de Tokyo ou d’autres villes. La couleur exprime ce que je rencontre, sans aucun filtre, et j’aime saisir cet instant pour ce qu’il représente pour moi. Les premières sont riches en contraste, dures et reflètent pleinement ma nature solitaire. Les secondes sont polies, sages, comme je me présente au monde. »

Daido Moriyama

 

 

 

 

 

Par Clara Bianca

  • 1/6
  • 2/6
  • 3/6
  • 4/6
  • 5/6
  • 6/6
L'esprit de Saint Laurent capturé par le photographe Daido Moriyama
978

L'esprit de Saint Laurent capturé par le photographe Daido Moriyama

Mode Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Saint Laurent, lance un nouveau projet artistique intitulé Self, programme d’exposition à l’occasion de la foire Paris Photo. Il a donné carte blanche au photographe japonais Daido Moriyama dont les 77 images sont à découvrir dans les jardins du Palais Royal du 9 au 11 novembre 2018. Anthony Vaccarello, directeur artistique de la maison Saint Laurent, lance un nouveau projet artistique intitulé Self, programme d’exposition à l’occasion de la foire Paris Photo. Il a donné carte blanche au photographe japonais Daido Moriyama dont les 77 images sont à découvrir dans les jardins du Palais Royal du 9 au 11 novembre 2018.

5 incontournables de Paris Photo 2018 :  sexe, underground et poésie
978

5 incontournables de Paris Photo 2018 : sexe, underground et poésie

Photographie Jusqu’au 11 novembre, la foire Paris Photo investit le Grand Palais pour sa 22e édition. 167 galeries sont réunies sous la nef et un nouveau secteur, Curiosa, célèbre la photographie érotique. Focus sur les incontournables de Paris Photo 2018. Jusqu’au 11 novembre, la foire Paris Photo investit le Grand Palais pour sa 22e édition. 167 galeries sont réunies sous la nef et un nouveau secteur, Curiosa, célèbre la photographie érotique. Focus sur les incontournables de Paris Photo 2018.

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos à la galerie Frank Elbaz ce jeudi 8 novembre à 18h
879

Cocktail en l'honneur d'Ari Marcopoulos à la galerie Frank Elbaz ce jeudi 8 novembre à 18h

Photographie Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Etudes Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque.  Le magazine célèbre le légendaire photographe avec un cocktail et une signature à 18h, en collaboration avec sa galerie et Etudes Studio. Rendez-vous galerie Frank Elbaz au 66, rue de Turenne à Paris. Ari Marcopoulos a réalisé une série exclusive pour le dernier Numéro art, actuellement en kiosque. 

La légende de la photo Ari Marcopoulos signe une série exclusive pour Numéro art
875

La légende de la photo Ari Marcopoulos signe une série exclusive pour Numéro art

Photographie Grand chroniqueur de son temps, du quotidien comme du spectaculaire, de la culture skate à ses amis artistes, Ari Marcopoulos a passé l’été en Grèce où il a réalisé pour Numéro art une série inédite intitulée "Ainsi soit-il". Il est l’un des invités de cette nouvelle édition de Paris Photo. Retrouvez l'intégralité de la série dans le Numéro art #3, actuellement en kiosque et sur le e-shop Grand chroniqueur de son temps, du quotidien comme du spectaculaire, de la culture skate à ses amis artistes, Ari Marcopoulos a passé l’été en Grèce où il a réalisé pour Numéro art une série inédite intitulée "Ainsi soit-il". Il est l’un des invités de cette nouvelle édition de Paris Photo. Retrouvez l'intégralité de la série dans le Numéro art #3, actuellement en kiosque et sur le e-shop

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s
884

Les paysages saisissants de Hiroshi Sugimoto en vente chez Christie’s

Photographie Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto. Dans le cadre de Paris Photo, la maison de vente aux enchères Christie’s organise différents événements autour de la photographie. Point d’orgue de la manifestation : la vente monographique du 8 novembre dédiée au photographe japonais Hiroshi Sugimoto.

Rencontre avec Gregory Crewdson, photographe de l’angoisse et de la solitude
978

Rencontre avec Gregory Crewdson, photographe de l’angoisse et de la solitude

Photographie Sa logique de production est celle du cinéma : des équipes de quarante personnes, des mois de préparation et de repérages... Réminiscences des films de David Lynch, les images ultra composées de Gregory Crewdson, baignées dans des clairs-obscurs mystérieux, saisissent des scènes de vie américaine ordinaire habitées par des personnages aux prises avec eux-mêmes, dans des moments de solitude où pointe l’angoisse. Alors qu’il se lance dans une toute nouvelle série, l’artiste se confie à Numéro Homme. Sa logique de production est celle du cinéma : des équipes de quarante personnes, des mois de préparation et de repérages... Réminiscences des films de David Lynch, les images ultra composées de Gregory Crewdson, baignées dans des clairs-obscurs mystérieux, saisissent des scènes de vie américaine ordinaire habitées par des personnages aux prises avec eux-mêmes, dans des moments de solitude où pointe l’angoisse. Alors qu’il se lance dans une toute nouvelle série, l’artiste se confie à Numéro Homme.