526

Portfolio : le design au pays des merveilles avec l’exposition “Zones de confort”

 

Marc Newson, les Bouroullec, Ettore Sottsass, les frères Campana, Philippe Starck… Toutes les stars du design s’exposent à la Galerie Poirel qui présente, dans une mise en scène surréaliste, la collection du Centre national des arts plastiques (CNAP).

Jusqu’au 18 avril, l'exposition “Zones de confort” dresse à la Galerie Poirel un fascinant panorama des rapports – très étroits – entre le design et la notion de confort, réalisé à partir de la collection design du CNAP. Différentes approches, toutes passionnantes, s'y déploient, dans des mises en scène pop et surréalistes, à travers quatre espaces. Le premier, “l’Office”, présente ainsi les objets utilitaires améliorant la vie quotidienne et symbolisant le “confort moderne”. De l’étonnant fauteuil “Caddie” (fauteuil Short Rest de Stiletto Studios, 1983-1990) à l’aspirateur Pronto de Sebastian Bergne (2004), les innovations révolutionnaires se confrontent aux gadgets plus anecdotiques. “Les objets sont placés sur une grande roue autour d’une horloge qui affiche leur consommation d'énergie par heure”, explique Juliette Pollet, responsable de la collection design et des arts décoratifs du CNAP.

 

© Michel Giesbrecht

L’espace “Aire de jeux” rassemble quant à lui des créations qui échappent au strict fonctionnalisme pour se placer du côté du divertissement et de la dérision avec des pièces iconiques d’Ettore Sottsass, de Philippe Starck, de Robert Stadler, d’Humberto et Fernando Campana…

 

© Michel Giesbrecht

Nous avons construit nos espaces (rassemblant chacun une centaine de pièces) comme des tableaux, comme l’intérieur décalé d’un collectionneur imaginaire”, explique Juliette Pollet, responsable de la collection design et des arts décoratifs du CNAP.

 

© Michel Giesbrecht

La “Salle de réception”,  vaste salon garni de meubles destinés à l’accueil des corps, propose des pièces de Ronan et Erwan Bouroullec, d’Eero Aarnio, de Nanna Ditzel, d’Aurélien Froment, de Philippe Nigro…  

 

© Michel Giesbrecht

Dans la première pièce, l’Office, se concentrent les appareils ménagers. On pénètre ensuite dans la Salle de réception, puis dans l’Aire de jeux, et enfin dans une Antichambre, annonciatrice du futur”, conclut Juliette Pollet. Ce dernier espace fait la part belle aux inquiétudes contemporaines et aux objets plus étranges qui y renvoient, à travers de très belles pièces de Philippe Starck (Tabouret W.W., 1991), d’Erwan et Ronan Bouroullec (Fauteuil à roulettes Workbay, 2007) ou encore le tapis Peau d’ours (1983) de Pucci De Rossi placé au centre.

 

 

“Zones de confort, collection design du Centre national des arts plastiques”, Galerie Poirel, 3, rue Victor-Poirel, Nancy. Jusqu’au 18 avril. www.poirel.nancy.fr

 

Commissariat : Juliette Pollet, responsable de la collection design au Cnap & Studio GGSV (Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard)

Scénographie : Studio GGSV 

Pourquoi faut-il aller voir l’exposition consacrée à Gio Ponti au musée des Arts décoratifs ?
888

Pourquoi faut-il aller voir l’exposition consacrée à Gio Ponti au musée des Arts décoratifs ?

Design Surnommé “Le Corbusier italien”, l’architecte-designer Gio Ponti (1891-1979) investit le musée des Arts décoratifs pour une première rétrospective en France retraçant six décennies de carrière à travers plus de 400 pièces, dont certaines inédites, magistralement mises en lumière par l’architecte français et académicien Jean-Michel Wilmotte, à l’origine du nouveau Lutetia. À découvrir sans plus attendre jusqu’au 10 février 2019. Surnommé “Le Corbusier italien”, l’architecte-designer Gio Ponti (1891-1979) investit le musée des Arts décoratifs pour une première rétrospective en France retraçant six décennies de carrière à travers plus de 400 pièces, dont certaines inédites, magistralement mises en lumière par l’architecte français et académicien Jean-Michel Wilmotte, à l’origine du nouveau Lutetia. À découvrir sans plus attendre jusqu’au 10 février 2019.

Christofle et Karl Lagerfeld signent le set de couverts “Mood”
978

Christofle et Karl Lagerfeld signent le set de couverts “Mood”

Design En prise avec les plus infimes vibrations du monde contemporain, l’iconique Karl Lagerfeld a prêté son regard à la maison d’orfèvrerie Christofle pour cosigner deux versions de son célèbre Mood, proposées en édition limitée et numérotée. En prise avec les plus infimes vibrations du monde contemporain, l’iconique Karl Lagerfeld a prêté son regard à la maison d’orfèvrerie Christofle pour cosigner deux versions de son célèbre Mood, proposées en édition limitée et numérotée.

L’expo bijoux de l’automne : les 500 bagues d’homme de la collection Yves Gastou
874

L’expo bijoux de l’automne : les 500 bagues d’homme de la collection Yves Gastou

Bijoux Objet souvent occulté, le bijou d’homme révèle dans l’exposition Bagues d’homme à l’École des arts joailliers. Jusqu’au 30 novembre, cette institution soutenue depuis 2012 par la Maison Van Cleef & Arpels pour démocratiser la joaillerie auprès du grand public réunit 500 modèles collectionnés par le galeriste Yves Gastou au fil de sa vie. Objet souvent occulté, le bijou d’homme révèle dans l’exposition Bagues d’homme à l’École des arts joailliers. Jusqu’au 30 novembre, cette institution soutenue depuis 2012 par la Maison Van Cleef & Arpels pour démocratiser la joaillerie auprès du grand public réunit 500 modèles collectionnés par le galeriste Yves Gastou au fil de sa vie.

PAD London : zoom sur 4 galeries de design incontournables à Londres
876

PAD London : zoom sur 4 galeries de design incontournables à Londres

Design Chaque automne, le salon d’art et de design PAD London invite les amateurs d’objets d’exception à s’émerveiller devant les pièces présentées par les galeristes exposants. Numéro vous livre sa sélection. Chaque automne, le salon d’art et de design PAD London invite les amateurs d’objets d’exception à s’émerveiller devant les pièces présentées par les galeristes exposants. Numéro vous livre sa sélection.

Mur sculpté à la tronçonneuse et palais métissé : le meilleur du design vu au Pad London
543

Mur sculpté à la tronçonneuse et palais métissé : le meilleur du design vu au Pad London

Design PAD London, le salon de l'art et du design, ouvre ses portes jusqu’au dimanche 7 octobre à Londres. Au programme : 68 exposants, dont les incontournables galeries de design Fumi, Kreo ou Maria Wettergren. Et comme chaque année, son jury de professionnels a décerné ses prix dont celui du meilleur stand et de la meilleure pièce contemporaine. Décryptage. PAD London, le salon de l'art et du design, ouvre ses portes jusqu’au dimanche 7 octobre à Londres. Au programme : 68 exposants, dont les incontournables galeries de design Fumi, Kreo ou Maria Wettergren. Et comme chaque année, son jury de professionnels a décerné ses prix dont celui du meilleur stand et de la meilleure pièce contemporaine. Décryptage.

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans
826

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans

Soirées Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.  Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.