Advertising
Advertising
20 Juin

“Euphoria” : série choc ou pétard mouillé ?

 

Produite par la chaîne américaine HBO, la série “Euphoria” explore le monde adolescent contemporain à travers le regard d’une jeune toxicomane, interprétée par Zendaya. Relations sexuelles crues, drogue, violence… le premier épisode de la série nourrit la controverse.

Par Juliette Cardinale

Official trailer | “Euphoria” | Season 1 (HBO)

Diffusée sur la chaîne américaine HBO depuis le 16 juin 2019, la série Euphoria plonge le spectateur dans un univers adolescent. Entre tentations et excès, on suit Rue Bennet (Zendaya), jeune fille de 17 ans qui sort tout juste de sa cure de désintoxication après une overdose pendant l’été. Sujette à des crises d’angoisse dès l’âge de 11 ans, Rue tente d’échapper à son mal-être et plonge dans la drogue. Mais l’été s’achève. De retour au lycée, Rue fait la rencontre de Jules, jeune fille transgenre…

 

La série a encore sept épisodes pour s’éloigner des stéréotypes et du réchauffé.

 

À l’image de la série britannique Skins (2007), la représentation crue d’un groupe d’adolescents navigant entre sexe, drogue, alcool et violence crée la controverse. Avant même la diffusion du premier épisode, HBO et l’actrice Zendaya alertaient sur la “maturité” du projet… et la mise en garde n’est pas de trop. Nudité frontale, relations sexuelles en public, photos de nus sur les réseaux sociaux, extraits de vidéos à caractère pornographiques… Euphoria ne se refuse rien. Une scène de sexe très brutale a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Pour succéder à Game of Thrones, HBO décide de dévoiler les déboires d’une génération qui se sent délaissée et incomprise (comme toutes les précédentes) sans en cacher un seul aspect. La drogue reste le seul échappatoire du personnage de Zendaya, et son utilisation n’est jamais romancée. À chaque moment d’euphorie succède une sombre redescente, d’autant que ses camarades de lycée recherchent, eux aussi, cette extase destructrice.

Zendaya dans la série “Euphoria”

Euphoria demeure une série prometteuse mais elle devra éviter les pièges dispersés devant elle. Visuellement riche, elle ne peut compter sur des images chocs toute la saison. D’autant que, dans ce premier épisode, certains personnages frôlent avec la caricature. Jacob Elordie (The Kissing Booth) interprète ainsi un sportif musclé et violent qui se comporte de façon déplorable avec la gent féminine. De son côté, un père de famille marié loue une chambre d’hôtel pour coucher avec des femmes plus jeunes en secret… La série a encore sept épisodes pour s’éloigner des stéréotypes et du réchauffé.

 

Zendaya brille dans le rôle de Rue, désabusée et pessimiste, très loin du personnage Disney qui l’a révélée. À l’affiche de Shake It Up pendant trois ans, l’actrice et chanteuse américaine a depuis flirté avec le grand écran. Acrobate sensuelle dans The Greatest Showman en 2017, elle donne la réplique à Zac Efron et Hugh Jackman. La même année, elle interprète MJ dans le blockbuster Marvel Spider-man : Homecoming, rôle qu’elle reprendra cette année dans Spider-man : Far From Home avant de retrouver Timothée Chalamet dans l’adaptation de Dune par Denis Villeneuve. Dans Euphoria, elle révèle un registre beaucoup plus sombre : son personnage toxicomane a pour fonction d’angoisser les parents de la génération Z.

 

Euphoria, sur HBO, premier épisode disponible.

Advertising
Advertising

NuméroNews