10


Commandez-le
Numéro
25 Evan Rachel Wood dénonce les abus de Marilyn Manson dans un documentaire HBO

Evan Rachel Wood dénonce les abus de Marilyn Manson dans un documentaire HBO

Série

L’année dernière, l’actrice de 34 ans Evan Rachel Wood a accusé son ex-compagnon, la rockstar américaine Marilyn Manson, d’abus sexuels et psychologiques. La réalisatrice Amy Berg a décidé de la soutenir et de travailler à ses côtés afin de faire de cette cruelle histoire un documentaire en deux parties retraçant sa vie, sa carrière et ce traumatisme. La première, Phoenix Rising - Part One : Don’t Fall, sortira dans les mois à venir sur HBO.

©Gotham/Getty Images ©Gotham/Getty Images
©Gotham/Getty Images

Depuis le 1er février 2021, le très controversé musicien Marilyn Manson est accusé par plusieurs femmes d’abus sexuels, d’intimidation et de harcèlement. L’artiste américain, connu pour son style sombre et ses penchants extrêmes pour la violence et le satanisme, l'est aussi pour s’être inspiré des noms de l’actrice Marilyn Monroe et du gourou et criminel Charles Manson pour son nom d’artiste. En 2018, il était déjà soupçonné d’être l’agresseur de l’actrice et chanteuse américaine Evan Rachel Wood. Cette dernière s’était alors confiée lors d’une audition sur les agressions sexuelles et les abus qu’elle avait subi quelques années auparavant. Elle n’avait pas divulgué l’identité de son agresseur. Pourtant, beaucoup de fans et de médias le suspectaient déjà. C’est donc en février 2021 que l’actrice décide de se livrer sur ses réseaux sociaux et d’attaquer publiquement son agresseur. Elle devient alors la première femme à proférer des accusations d’abus sexuels contre Marilyn Manson.

 

Sa prise de parole a réveillé de malheureux souvenirs chez d’autres femmes ayant côtoyé l’homme entre 2009 et 2011. Plusieurs autres femmes l’ont à leur tour dénoncé suite au témoignage d’Evan Rachel Wood. La mannequin Ashley Morgan Smithline, l'actrice britannique Esmé Bianco et Ashley Walters, l'ancienne assistante de Marilyn Manson, l’accusent de séquestration, d'harcèlement, d’intimidation et de menaces de mort. Après ces différentes dénonciations, une enquête a été ouverte, mais le musicien continue de tout nier en bloc. Son ex-compagne, Rose McGowan, connue pour son rôle phare dans la série Charmed, ainsi que pour avoir été l’une des premières femmes à dénoncer en 2016 l’ancien producteur américain Harvey Weinstein de viol, s’est exprimée sur ces différentes accusations en soutenant toutes les femmes victimes des horreurs commises par Marilyn Manson. Elle est aussi connue pour être l'une des instigatrices du mouvement #Metoo lancé en 2017 par la militante Tarana Burke. Ces actions dénoncent les violences sexuelles et donnent la parole et de la visibilité aux femmes victimes de viols et d’agressions sexuelles, physiques et psychologiques.

C'est en 2006 qu'Evan Rachel Wood entame une relation avec Marilyn Manson. Un an plus tard, âgée de seulement 18 ans, elle tourne dans le clip de Heart-Shaped Glasses, l'une des célèbres chansons de son compagnon. Ce dernier, âgé de 37 ans cette année-là, aurait profité d’elle sur le tournage du clip. Alors que les caméras tournaient, la jeune femme a été contrainte à un acte sexuel. Elle avait effectivement donné son accord pour simuler avec lui face aux caméras, mais n’avait, selon elle, absolument pas convenu d’un réel rapport sexuel. Le rockeur l’a alors pénétrée par surprise devant les caméras et l’équipe de tournage. Evan Rachel Wood, choquée, n’a rien pu faire et s'est sentie forcée de continuer la relation qu’elle avait entamée avec lui jusqu’en 2010, tout en gardant le silence sur ces affreux abus.

 

 

Durant ces trois années de relation, Evan Rachel Wood, l'actrice interprétant le robot Dolores Abernathy dans la série Westworld (2016) de Jonathan Nolan, a vécu un enfer. Entre abus sexuels et psychologiques, l’actrice a mis des années avant de sortir de ce silence qui la pesait tant. Après ce témoignage, Evan Rachel Wood a rencontré la réalisatrice Amy Berg ayant réalisé le documentaire Deliver us from Evil, sorti en 2006, sur le prêtre pédophile américain Olivier O'Grady et le film An Open Secret (2015), consacré aux abus commis sur des adolescents dans l'industrie cinématographique. Evan Rachel Wood s’est donc alliée à la réalisatrice dans le but de raconter son histoire à travers un documentaire révélant les signes pour repérer un prédateur et aider les femmes et les hommes victimes de viols et/ou d’agressions sexuelles, physiques et psychologiques. Phoenix Rising évoque également sa jeunesse, sa carrière, sa famille, sa vie de femme, son combat féministe, sa relation toxique avec le chanteur et les violences sexuelles et psychologiques qu'elle a subi. La première partie a d’abord été présentée dans le cadre du festival de Sundance le 23 janvier et sera diffusée sur HBO dans les mois à venir.

 

Phoenix Rising - Part One : Don’t Fall, de Amy Berg, date de sortie encore inconnue.