47


Commandez-le
Numéro
30 Pourquoi le documentaire de Spike Lee sur le 11 Septembre est-il si critiqué ?

Pourquoi le documentaire de Spike Lee sur le 11 Septembre est-il si critiqué ?

Série

Dans sa série documentaire NYC Epicenters 9/11-> 2021½, actuellement diffusée sur HBO aux États-Unis, Spike Lee revient sur les grands événements qui ont touché New York : le Covid-19, les mobilisations Black Lives Matter, mais surtout les attentats du 11 septembre 2001. Pour ce dernier sujet, le réalisateur donne la parole à des complotistes, un choix qui suscite la polémique… 

Impossible de parler des attentats du World Trade Center sans évoquer les théories conspirationnistes : les unes avancent que les deux crash aériens successifs seuls n’ont pas pu provoquer l’effondrement des tours, les autres suspectent la CIA de les avoir commandité… vingt ans après les attentats du 11 septembre, elles existent encore et contestent, “preuves” à l'appui, le récit officiel des événements. Parmi les 200 personnalités interrogées dans sa série documentaire NYC Epicenters 9/11-> 2021½ – dont le premier volet a été diffusé dimanche 22 août sur HBO – le réalisateur Spike Lee rencontre aussi, au cours du dernier épisode, des complotistes. Un choix critiqué par de nombreux journalistes américains qui ont assisté à une projection en avant-première et jugent la durée trop longue – trente minutes – accordée à ces paroles dissidentes. Sous la pression, le cinéaste, président du dernier Festival de Cannes, a déclaré sur la plateforme de streaming retravailler le montage de l’épisode problématique : “Je vous demande respectueusement de réserver votre jugement jusqu'à ce que vous voyiez la version finale” affirme brumeusement l’américain sexagénaire, qui n’a pas l’air de vouloir se censurer pour autant.

 

Spike Lee Has Fallen Down the 9/11 Truther Rabbit Hole” (“Spike Lee est tombé dans le piège des membres du 9/11 Truth”) a titré le magazine en ligne américain Slate, accusant explicitement Spike Lee d’avoir céder au chant des sirènes complotistes. 9/11 Truth est le nom d’une organisation fondée en 2006 et partisane d’un récit alternatif concernant les événements terroristes. Selon eux, l’impact des avions sur les tours n’aurait pas provoqué leur écroulement. C'est plutôt à des explosifs préalablement installés au niveau des fondations des deux bâtiments que cela serait dû. Avoir donné la parole à Richard Gage, un des membres éminents de Architects & Engineers for 9/11 Truth, est ainsi lourdement reproché au réalisateur de Blackkklansman. Pour autant, est-ce parce qu’il les filme que ce dernier adhère à ces théories ? Le phénomène des théories complotistes est tel qu’il serait difficile de passer à côté… 

 

Pour se défendre, le réalisateur s'efforce de faire apparaître dans son documentaire des scientifiques venant contrer les arguments des conspirationnistes et rétablir l'impartialité. En outre, ce sujet n’est qu’une infime partie du projet NYC Epicenters 9/11-> 2021½, long de huit heures (quatre épisodes) et qui vise surtout à retracer l’histoire de la Grosse Pomme au XXIe siècle à travers les principaux événements qui l'ont traversée. Ainsi, les mobilisations du mouvement Black Lives Matter et les différents confinements composent aussi cette vaste fresque citadine. La bande-annonce promet un documentaire optimiste, montrant l’attachement de plusieurs personnalités – dont le réalisateur lui-même – à leur ville, surtout lorsque celle-ci est dans la tourmente. On est loin du complotisme auquel on veut l'associer. 

 

NYC Epicenters 9/11-> 2021½, Spike Lee, disponible sur HBO.