227


Commandez-le
Numéro
22

Tiger King : pourquoi on ne succombera pas à la saison 2

Série

Après une première saison addictive diffusée l'an dernier, Netflix dévoile un nouveau volet de la série documentaire Tiger King (Au Royaume des Fauves en VF). Alors que le héros principal, le flamboyant Joe Exotic, est en cage (dans une prison texane), on renoue avec le cirque sauvage des propriétaires de zoos rednecks, fêlés et criminels. Mais leurs dernières aventures sont-elles toujours dignes de rugissements extatiques ?

 

L'an dernier, quand Netflix diffusait pendant le premier confinement (de mars 2020) Tiger King, le tableau sauvage et surréaliste de propriétaires de fauves américains édentés, tatoués et fans de mulets, la plateforme nous sauvait de l'ennui de l'enfermement. Bizarrement, notre santé mentale dépendait de la présence intense (même par écran interposé) de ces héros hauts en couleur aux aventures aussi délirantes qu'invraisemblables. Il y avait d'abord Joe Exotic, patron d'un zoo de félins en Oklahoma, gay polygame, passionné d'armes à feu et chanteur de country à ses heures perdues. À quelques milliers de kilomètres, en Floride, résidait sa grande rivale, Carole Baskin. Cette propriétaire d'un refuge, Big Cat Tescue, qui milite contre la possession de fauves, a des faux airs de Brigitte Bardot sous acides et ne s'habille qu'en léopard. Cela pourrait être amusant sauf que selon des rumeurs persistantes, elle aurait donné son mari en pâture à ses animaux. Aux côtés de ce truculent et effrayant duo d'ennemis, une bande de rednecks dessinait une inquiétante Amérique, celle de Trump, des fusils faciles à se procurer et des théories du complot. Une Amérique viciée par les désirs de pouvoir (Joe Exotic a tenté de devenir gouverneur), la violence, les drogues, les dérives sectaires et les 'obsessions sexuelles.

 

Comme Cardi B, Kim Kardashian, Sylvester Stallone et Jared Leto, nous succombions alors à ce Dallas white trash au royaume des félins car il disait quelque chose sur la nature humaine. Cette faune de fêlés de l'Oklahoma, de la Floride et de la Californie était en fait beaucoup plus dérangeante que les gros chats de leurs zoos. Sauf qu'en dévoilant une saison 2 ce mois-ci, Netflix brouille complètement les pistes, ainsi que son propos. Cette fois-ci, Joe Exotic est en cage pour maltraitance animale et tentative d'assassinat envers Carole Baskin. On ne le voit donc qu'en visio, mal cadré dans des vidéos floues filmées au sein d'une prison de Fort Worth, au Texas. Le personnage le plus passionnant de Tiger King, surnommé le "Liberace des prolos", se retrouve ainsi réduit à une apparition fantomatique dont on ne distingue qu'un morceau de coupe mulet châtain (exit le blond peroxydé de la saison 1).

 

Dans cette saison décousue et montée à la va-vite de cinq épisodes, on en apprendra également pas vraiment plus sur Carole Baskin. La bête noire de Joe Exotic qui a porté plainte contre la chaîne pour utilisation non-souhaitée d'images d'archives d'elle, est au cœur d'un deuxième épisode faible basé principalement sur son journal intime (se révélant sans surprises). Le reste est tout aussi peu palpitant, que ce soit l'interview creuse d'un ex de Joe Exotic devenu influenceur ou les focus sur les fans du show menant leur propre enquête. Les informations relatées, notamment la demande de grâce du héros emprisonné à Trump, ont déjà été relayées par la presse. Finalement, cette saison 2 en dit plus sur les excès voyeuristes de Netflix dans sa chasse à l'audience, plus que sur l'Amérique profonde ou le mal dont l'humanité est capable. Obsédée par le true crime, la plateforme multiplie les documentaires sur des affaires sordides, avec plus ou moins de réussite. Cette fois-ci, elle avait outrageusement exagéré en annonçant dans le trailer du show diffusé en octobre dernier :  "Quand vous pensez avoir tout vu, vous n’avez pas tout vu." On attendra donc les deux séries inspirées par Joe Exotic en préparation dont celle avec Nicolas Cage dans le rôle de l'éleveur bigger than life pour savoir si on veut voir encore (ou pas) les dessous de cette arène de fous.

 

Tiger King : Au Royaume des fauves 2 (2021), disponible sur Netflix.