Advertising
434

Parodie de Hollywood, tragi-comédie ou thriller nordique : trois séries d’auteur à ne pas rater

 

Loin des blockbusters (“The Crown”, “The Young Pope”), Numéro vous propose sa sélection des meilleures séries d’auteur de cette fin d’année.

Norskov (SF Films) : la policière venue du froid

 

 

Nouvelle série dramatique venue du froid, Norskov s’inscrit dans la continuité d’une excellente lignée de séries scandinaves entamée avec Forbrydelsen (adaptée aux États-Unis sous le nom de The Killing), Bron ou encore Borgen. Créée par Dunja Gry Jensen, elle part d’un pitch assez classique – un inspecteur revient dans sa ville natale –, mais se détache par une formule instantanément efficace ; une atmosphère singulière, polaire et tout en tension, qui sert une narration au cordeau, ciselée et claire. Tom Noack, policier sans histoire, retourne à Norskov pour y lutter contre le trafic de drogue qui touche principalement les adolescents, et y retrouve par la même occasion quelques anciens amis, amours et connaissances ; une petite communauté toute entière qu'il avait laissée derrière lui. En dix épisodes d’une quarantaine de minutes, la toile de personnages se tisse et l’intrigue se resserre suffisamment pour mettre en évidence que la ville de Norskov représente le Danemark tout entier, avec ses enjeux et sa singularité culturelle. Une excellente introduction à l’univers nordique, portée par le très juste Thomas Levin.

 

Tous les jeudis sur Arte jusqu’au 24 novembre.

One Mississippi (Amazon) : la tragi-comique attachante

 

Héritière d’une mouvance de séries d’auteur autobiographiques aux côtés des brillants Fleabag ou Master of None de l’humoriste américain Aziz Ansari, l’actrice de stand-up Tig Notaro s’essaye à son tour à l’exercice. S’inscrivant dans une veine plus grinçante, réaliste et noire à contre-courant de l’esprit feel good des sitcoms à la Friends, la singularité de One Mississippi vient du versant plus intimiste et sombre de son storytelling construit autour de la maladie et du deuil. On y suit le personnage éponyme de Tig qui retourne dans sa ville natale à la suite du décès de sa mère, alors qu’elle doit faire face à ses propres problèmes de santé ajoutés à un quotidien loin d’être lisse (famille en pleine implosion, petite amie ultra accaparante…) Concentrée en six épisodes d’une vingtaine de minutes, elle aborde avec la justesse de ton indispensable cette phase sensible de sa vie en se concentrant sur des instants clés, parfois touchants ou cocasses, et toujours authentiques. Difficile, en regardant Tig évoluer, de ne pas aussi penser à Maura Pfefferman dans Transparent, tant la beauté tragi-comique de ce personnage en transition est attachante.

 

 

 

 

Better Things (FX) : la caricature tordante de Hollywood

 

 

Après quelques années à jouer dans la série américaine Californication, c’est finalement en 2010, dans Louie – show éponyme du comédien Louis CK, que Pamela Adlon a pu montrer toute l’étendue de son jeu d’actrice. Un rôle mordant et détonnant qui a donné naissance, six ans plus tard, à l’ultra autobiographique Better Things. Produite par le génial comédien new-yorkais lui-même, elle y montre tous les enjeux amenés par le fait d’être une actrice d’une quarantaine d’années et mère célibataire à Los Angeles. Dans le même registre que One Mississippi, mais sur une tonalité moins grave, la série ravit surtout par la qualité d’écriture de sa créatrice, qui dissèque les clichés et les travers de Hollywood avec un cynisme et une franchise savoureux. 

 

 

 

Pourquoi faut-il absolument voir la série Berlin 59?
756

Pourquoi faut-il absolument voir la série Berlin 59?

Série Jusqu’au 19 juin, Arte rediffuse sur son site “Berlin 59”, la suite de la géniale série “Berlin 56”, une flamboyante saga familiale qui met en scène trois sœurs à Berlin-Ouest, durant les années d'après-guerre. Emergence du rock’n’roll, émancipation féminine, homosexualité et fantômes du nazisme s’invitent avec brio dans cette subtile chronique d’une Allemagne divisée. Jusqu’au 19 juin, Arte rediffuse sur son site “Berlin 59”, la suite de la géniale série “Berlin 56”, une flamboyante saga familiale qui met en scène trois sœurs à Berlin-Ouest, durant les années d'après-guerre. Emergence du rock’n’roll, émancipation féminine, homosexualité et fantômes du nazisme s’invitent avec brio dans cette subtile chronique d’une Allemagne divisée.

Trackers: Rhinocéros et trafic de diamants sur OCS
768

Trackers: Rhinocéros et trafic de diamants sur OCS

Série Située en Afrique du Sud, la nouvelle série de Cinémax inspirée du polar de Deon Meyer met en scène trois histoires haletantes dans un thriller sophistiqué. Disponible à partir du 27 juin sur OCS, “Trackers” invoque la CIA, la défense de rhinocéros noirs et un complot terroriste international. Située en Afrique du Sud, la nouvelle série de Cinémax inspirée du polar de Deon Meyer met en scène trois histoires haletantes dans un thriller sophistiqué. Disponible à partir du 27 juin sur OCS, “Trackers” invoque la CIA, la défense de rhinocéros noirs et un complot terroriste international.

Advertising
Netflix réinvente la légende du roi Arthur au féminin
143

Netflix réinvente la légende du roi Arthur au féminin

Série Alors que la sortie “Cursed : La rebelle” est prévue pour l’été prochain, Netflix dévoile les premières images de cette nouvelle série médiévale. Avec Katherine Langford en tête d’affiche – actrice star de la série “13 Reasons Why” –, “Cursed : La rebelle” réinvente la légende du roi Arthur avec un personnage féminin. Alors que la sortie “Cursed : La rebelle” est prévue pour l’été prochain, Netflix dévoile les premières images de cette nouvelle série médiévale. Avec Katherine Langford en tête d’affiche – actrice star de la série “13 Reasons Why” –, “Cursed : La rebelle” réinvente la légende du roi Arthur avec un personnage féminin.

Reese Witherspoon en bourgeoise psychorigide sur Amazon Prime
145

Reese Witherspoon en bourgeoise psychorigide sur Amazon Prime

Série Maternité, lutte des classes, racisme… “Little Fires Everywhere”, la nouvelle série produite par Reese Witherspoon et diffusée sur Amazon Prime, brosse un portrait cynique de la société américaine, celles des villes moyennes en apparence parfaites, mais qui dissimulent bien des secrets.  Maternité, lutte des classes, racisme… “Little Fires Everywhere”, la nouvelle série produite par Reese Witherspoon et diffusée sur Amazon Prime, brosse un portrait cynique de la société américaine, celles des villes moyennes en apparence parfaites, mais qui dissimulent bien des secrets. 

Rencontre avec Houda Benyamina, réalisatrice de Divines et The Eddy
988

Rencontre avec Houda Benyamina, réalisatrice de Divines et The Eddy

Série Aux côtés de l'immense Damien Chazelle (“La La Land”), la cinéaste française Houda Benyamina a mis en scène deux épisodes de la série évènement “The Eddy”, disponible sur Netflix à partir de demain. Aux côtés de l'immense Damien Chazelle (“La La Land”), la cinéaste française Houda Benyamina a mis en scène deux épisodes de la série évènement “The Eddy”, disponible sur Netflix à partir de demain.

Interview: Amandla Stenberg, d’Hunger Games à The Eddy
966

Interview: Amandla Stenberg, d’Hunger Games à The Eddy

Série Le 8 mai, on découvrira l'actrice américaine dans “The Eddy”, une chronique – en huit épisodes – d'un club de jazz à la dérive imaginée par Damien Chazelle (“La La Land”), tournée à Paris et produite par Netflix.  Le 8 mai, on découvrira l'actrice américaine dans “The Eddy”, une chronique – en huit épisodes – d'un club de jazz à la dérive imaginée par Damien Chazelle (“La La Land”), tournée à Paris et produite par Netflix.