8


Commandez-le
Numéro
19

11 chemises imprimées sélectionnées par Numéro homme

Shopping

A fleurs chez Valentino, à chevaux chez Hermès ou à sirènes chez Burberry, en passant par les collaborations artistiques de Dior homme avec Amoako Boafo et Berluti avec Brian Rochefort, les imprimés étaient nombreux et variés dans les collections masculines printemps-été : découvrez 11 modèles de chemises imprimées sélectionnés par Numéro homme sur les podiums des défilés printemps-été 2021.

  • Dior homme

  • Hermès

  • Valentino

  • Berluti

  • Jacquemus

  • Burberry

  • Botter

  • Koché

  • Davi Paris

  • L'Homme Issey Miyake

  • Bluemarble

11 chemises imprimées sélectionnées par Numéro homme

1/11

Toujours très inspiré par l’art contemporain, Kim Jones a pour la collection homme printemps-été 2021 de Dior puisé dans la peinture de l’artiste ghanéen Amoako Boafo. Ce dernier a proposé au créateur britannique une série de peintures florales pour décorer ses pièces, dont ce motif fait de feuilles de lierres vertes qui habille une élégante chemise blanche en viscose.

 

En amont de la Fashion Week homme, la maison Hermès filmait en juillet dernier sa collection masculine printemps-été 2021 directement dans les coulisses, avec la collaboration artistique du metteur en scène Cyril Teste. La créatrice Véronique Nichanian y proposait dix-huit silhouettes légères et lumineuses, à l’instar de cette chemise en popeline de coton dans des tons jaune pâle, sable et gris clair. Réalisée par le sculpteur et peintre passionné des chevaux Jean-Louis Sauvat, son illustration équestre s’est également déclinée en d’autre teintes sur des tee-shirts, pulls, shorts de bain et bien sûr carrés de soie.

 

Romantisme, diversité et artisanat : tel était le programme de la nouvelle collection printemps-été 2021 de Valentino. Présentée lors d’un défilé mixte dominé par la douceur, celle-ci dévoilait une nouvelle série d’imprimés abstraits et symétriques ainsi que nombreuses fleurs, emblèmes de la maison italienne. En atteste cet imprimé “Flying Flowers”, où plusieurs roses pâles ornent le violet d’une chemise bowling à manches courtes et en soie, présentée avec son short assorti.


Jusqu’alors, Brian Rochefort était plutôt reconnu pour ses vases en argile à gouttes texturées. Mais l’an passé, le céramiste américain de 35 ans a signé une collaboration étonnante avec Kris Van Assche, directeur artistique la maison Berluti, dans une collection pour laquelle il a réalisé un ensemble d’imprimés abstraits jouant sur les réactions chimiques de matières liquides aux couleurs vives. Ici, une chemise en soie jaune et noire se voit parsemée de taches blanches de taille plus ou moins grandes.

 

Depuis plus de dix ans, Simon Porte Jacquemus a fait des couleurs lumineuses et estivales une véritable constante esthétique de son label. Intitulée “L’Amour” et présentée dans le Parc Naturel Régional du Vexin, à une heure de Paris, sa collection printemps-été 2021 revenait aux sources avec des matières légères, comme la popeline de viscose de cette chemise jaune pâle, où ses trais de peinture noire imprimés dessinent le soleil, les étoiles et inscrivent “L’été”.

 

“Tout a commencé par l’idée d’un été britannique ; embrassant les éléments avec un trench-coat sur la plage, se mélangeant au sable et à l’eau.” racontait Riccardo Tisci au sujet de sa nouvelle collection pour Burberry. Symbole de renouveau et de mystère, l’eau était en effet au cœur de cette collection, incarnée dans le bleu de nombreuses pièces mais aussi des dessins de sirènes et poissons, comme sur ce tee-shirt blanc transparent porté sur une chemise au col bordé de dents de requin.

 

À travers leur jeune label Botter, les Néerlandais Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh créent des collections engagées faisant la part belle à l’upcycling. Choisissant un poème de l’écrivaine afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo insistait pour leur collection printemps-été 2021 sur l’idée de famille et de communauté avec des pièces dominées par les tons blanc et crème. S’y invitaient également quelques touches de couleurs, comme le orange de cette chemise à manches courtes en popeline de coton.

 

“Peut-être qu'à l'avenir, la mode ne sera plus représentée que par des images. Mais nous ne sommes pas dans le futur, nous sommes AUJOURD'HUI.” Pour la collection printemps-été 2021 de son label Koché, la créatrice Christelle Kocher dévoilait au parc des Buttes-Chaumont un vestiaire sportswear-couture, mêlant par exemple des matériaux stretch à des plumes, à des bordures en dentelle ou, comme sur cette chemise satinée à manches courtes, des imprimés fleuris décorant un fond couleur lilas.

 

C’est en 2018 que l’Italien Davide Morello fonde le label Davi Paris. Son ambition : proposer un vestiaire masculin romantique et délicat où l’imprimé occupe une place centrale. Si de nombreux motifs floraux sont récurrents au fil des pièces, ceux-ci tendent parfois vers l’abstraction, comme ce jaillissement coloré de verts, violets et oranges peints à l’aquarelle avant d’être transformés en motif.

 

Il y a bientôt huit ans, Issey Miyake lançait sa ligne masculine où il s’employa à revisiter les principes fondamentaux de son label : plissés, coupes avec le moins de coutures possibles et couleurs déclinées dans des ensembles color-blocks. Mi-chemise mi-blouson, cette pièce au boutonnage croisé sur la droite mêle les plissés caractéristiques à un imprimé abstrait où des nuées rouges et bleues réveillent un fond noir.

 

Fondé en 2019 par Anthony Alvarez, le label français Bluemarble nourrit depuis deux ans ses collections par différentes régions du monde et y fait triompher le voyage. Dans une vidéo filmée dans plusieurs quartiers de Paris, la marque de mode masculine dévoilait un vestiaire estival porté par des associations de couleurs très vives, dégradés et motifs psychédéliques, comme sur cet ensemble en satin de soie vert clair habillé de leurs tonalités chaudes.