222


Commandez-le
Numéro
23

9 chemises à rayures sélectionnées par Numéro homme

Shopping

Rayures fines chez Hermès ou épaisses chez Balmain, blanches chez Wales Bonner ou à couleurs flashy chez Versace, décorées de photo incrustées chez Etro et Études, ou gaufrées chez CMMN SWDN : découvrez 9 modèles de chemises à rayures pastel sélectionnés par Numéro homme sur les podiums des défilés printemps-été 2021.

  • Pour la saison printemps-été 2021, c’est à travers une collaboration avec le metteur en scène Cyril Teste que Véronique Nichanian présentait sa collection masculine pour Hermès. Dans les ateliers de la maison parisienne, on pouvait découvrir de près les dix-huit silhouettes de ce nouveau vestiaire, au lieu de la quarantaine habituelle, dont cette chemise à double manche vert pâle à rayures verticales en popeline, portée sur une autre chemise à zip vert fluo.

  • Dans le jardin des Plantes de Paris, Olivier Rousteing présentait pour la collection printemps-été 2021 de Balmain une garde-robe mixte scintillante et graphique faisant la part belle aux fluo — jaune et rose –, au tailoring extravagant avec des épaules ultra-marquées et réinterprétant le monogramme historique de la maison. Légèrement plus sobres que pour les femmes, les pièces masculines comptaient parmi elles cette chemise à boutonnage croisé et à rayures blanches et bleues, auquel la matière et la couple ample confèrent une remarquable fluidité.

  • À l’occasion de son 110e anniversaire, la maison Ermenegildo Zegna présentait sa collection printemps-été 2021 à Trivero, dans le nord de l’Italie, où se trouvent ses quartiers historiques. Inspirée par le rapport de la nature à la machine, le directeur créatif Alessandro Sartori y proposait des silhouettes fluides dans une palette de couleurs douces, telles que les rayures brunes et jaunes de cette chemise à manches courtes pourvue de deux poches.

  • Donatella Versace apprécie tout particulièrement puiser dans les archives de sa maison. Pour la saison printemps-été 2021, intitulée Versacepolis, la créatrice italienne s'inspirait du défilé printemps-été 1992 où les références aux univers marin et mythologique étaient légion. Parmi des silhouettes sexy, estivales et riches en motifs, la maison propose notamment une chemise ultra-colorée aux rayures contrastées, entre rouge vif, bleu électrique, jaune poussin, vert et orange, portée avec une cravate chamarrée.

  • C’est main dans la main que Veronica Etro, directrice artistique de la ligne féminine de la maison, et Kean Etro, directeur artistique de sa ligne masculine, ont présenté leur défilé printemps-été 2021, le premier tenu en physique de toute la Fashion Week après le premier confinement. Dans une profusion de couleurs et de motifs – dont le fameux Paisley emblématique d’Etro – incitant à l’évasion, leur collection mixte comportait notamment cette chemise à rayures multicolores agrémentée d’une photo de tigre en noir et blanc.

  • Définitivement estivale, la collection printemps-été d’Études regorge de tons lumineux, de rayures et de matières fines, évoquant la légèreté de destinations ensoleillées. Outre ces couleurs et motifs, plusieurs modèles intègrent des photos de plages, l’image d’un oiseau en plein vol signée Roe Ethridge ou encore une jeune fille en maillot de bain devant un coucher de soleil, ici mêlée aux rayures épaisses de cette chemise blanche et brun clair.

  • En juillet dernier, au-delà des photos et vidéos, le jeune label Botter introduisait sa collection printemps-été 2021 à travers une expérience digitale 3D qui permettait d’assortir les pièces comme sur les personnages d’un jeu vidéo. Le duo néerlandais formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh y dévoilait des pièces dominées par les tons blanc et crème, souvent réalisés dans des fibres végétales, mais aussi plusieurs chemises en popeline de coton comme ce modèle à rayures verticales asymétriques.

  • Bordés par des épis de blé, les mannequins de la collection printemps-été 2021 de CMMN SWDN défilaient dans une ambiance champêtre, coiffés de légers chapeaux de paille. Repérés lorsqu’ils dirigeaient le studio parisien de Kanye West, les créateurs suédois Saif Bakir et Emma Hedlund proposent cette saison un vestiaire décontracté opérant le croisement entre influences scandinaves et orientales, qui fait la force de leur label depuis 2012. En atteste cette chemise à manches courtes, à rayures chaudes et en laine soyeuse, dont l’effet de gaufrage caractéristique dit “seersucker” trouve ses origines en Inde.

  • Londonienne de naissance, Jamaïcaine d’origine par son père, Graces Wales Bonner ne cesse d’explorer ce double héritage dans ses créations. Pour son label Wales Bonner, ses recherches l’ont récemment amenée jusqu’au début des années 80 en Jamaïque, au moment de l’explosion du dancehall. Au sein d’une collection mêlant silhouettes années 70, tailoring anglais et sportswear, on retrouve une chemise en popeline de coton blanc à rayures vertes verticales, longue comme une tunique et pourvue d’un plastron rayé à l’horizontale. Son nom : Wailers, hommage au célèbre groupe de reggae formé par Bob Marley.

9 chemises à rayures sélectionnées par Numéro homme

1/9