Advertising
299

48 heures à Beyrouth : nos meilleures adresses

 

Clubbing à ciel ouvert, événements artistiques multiples... La capitale libanaise est devenue en l’espace de quelques années une destination privilégiée des passionnés d’art et de style.

299

13h00 Gastronomie libanaise

 

Kamal Mouzawak est le porte-étendard de la nouvelle gastronomie libanaise. Dans le quartier de Gemmayzé, son restaurant Tawlet propose chaque jour une cuisine concoctée par un chef venu d’une région différente du pays. Une savoureuse façon de faire connaissance avec l’art de vivre libanais.

 

soukeltayeb.com

17h00 Détente au bord de la piscine

 

Aménagé dans une maison des années 30, l’hôtel Albergo allie le mélange des genres avec raffinement. Ascenseur à l’ancienne, lits à baldaquin, lustres ottomans, coffres anciens… Depuis le lobby signé Jacques Garcia jusqu’au toit-terrasse avec son jardin et sa piscine, impossible de ne pas succomber au charme unique de ce petit palace.

 

albergobeirut.com

21h00 Dîner face à la mer

 

Avec sa vue sur la mer, Casablanca est le lieu favori de la bonne société beyrouthine. Propriété du designer libanais Johnny Farah, le restaurant est tenu par sa femme Syn, une Vietnamienne qui réinvente une fusion food bio mâtinée de tendances Est-Ouest.

 

Dar el-Mreisseh Street, Ain el-Mreisseh.

1h00 Clubbing sous les étoiles

 

Autre réalisation de l’architecte Khoury, le B018 est à Beyrouth ce que le Berghain est à Berlin. On y retrouve le principe du toit coulissant du bar du Centrale, transformant le bunker en boîte de nuit à ciel ouvert. Haut lieu de rassemblement des clubbeurs, on n’y arrive jamais avant 3 heures du matin le week-end et on ne rate pas la soirée eighties chaque jeudi soir.

 

B018 Karantina (La Quarantaine).

11h30 Shopping éthique

 

Sarah’s Bag est rapidement devenue la marque fétiche des fashionistas “socialement responsables” (dont Rania de Jordanie) qui raffolent de ses créations originales faites main par des ex-prostituées et détenues. La boutique, située dans une vieille batisse levantine, vaut à elle seule le détour.

 

www.sarahsbag.com

16h00 Le studio d’Ali Baba

 

Dans son studio situé à Mar Mikhael, l’architecte Karim Bekdache expose ses découvertes : du mobilier vintage, des créations contemporaines, des objets de récupération… Depuis 2011, il accueille en parallèle des expositions d’artistes libanais dénichés par la Carwan Gallery.

 

karimbekdache.com

19h00 Drink latino au Pacifico

 

Dans une ambiance intimiste, on sirote ici un margarita, spécialité maison, accompagné d’acarajés, des croquettes de haricots servies avec des crevettes et des calamars sautés.

 

Monnot Street.

23h00 L’ivresse des cimes

 

Aménagé dans une nacelle suspendue, le bar du Centrale, conçu par l’architecte Bernard Khoury, donne l’impression de péné- trer dans un sous-marin. S’il fait beau, une partie du toit semi-cylindrique coulisse pour dévoiler une vue panoramique sur Beyrouth.

 

centrale-restaurant.com

10h00 Petit déjeuner français

 

Ladurée vient d’ouvrir ses portes en plein centre-ville. Le plus bel établissement de la marque selon la maison française. On accompagne les macarons café-cardamome d’un café blanc, spécialité du Liban.

 

Villa Zein, Omar Daouk Street, Bab Idriss, Mina el Hosn.

13h00 Déjeuner glamour

 

Perché au quatrième étage du magnifique concept store Aïshti et inondé de lumière, le restaurant People Downtown est l’endroit idéal où s’attabler le temps d’une pause déjeuner dans un décor ultra design.

 

aishti.com

 

 

Retrouvez tous nos 48h ici. 

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York
1

Le mystérieux hôtel de Robert de Niro à New York

Voyage Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable. Dans le quartier de Tribeca à New York, le Greenwich hôtel de Robert de Niro conjugue élégance racée et discretion assurée. Une adresse secrète incontournable.

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh
66

Voyage au cœur des temples somptueux de l'Inde avec l'hôtel Deo Bagh

Voyage Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces. Dans la ville de Gwalior, au sud de New Delhi – la capitale de l'Inde –, trônent de sublimes temples Maratha  datant du XVIIe et du XVIIIe siècle. Au milieu de ce magnifique décor, un hôtel a été construit : le Deo Bagh Gwalior, l'une des propriétés du groupe Neemrana qui émaille l'Inde de somptueux palaces.

Advertising
Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva
1

Genève: un week end reposant à l’Hôtel D Geneva

Voyage Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève. Idéalement situé à quelques minutes de la gare et du lac Léman, l'hôtel D Geneva est l'endroit parfait pour passer un weekend reposant à Genève.

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?
669

À quoi ressemble le premier restaurant Louis Vuitton ?

Food Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon.  Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton inaugure un café et un restaurant au Japon. 

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?
866

Que s'est-il passé dans la suite 1925 du Bristol ?

Lifestyle En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire.  En 1975, le gratin parisien se retrouvent au coeur de l'hôtel Bristol, pour célébrer la carrière d'une chanteuse légendaire. 

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée
878

“Last Christmas” de Wham! s'offre une version remasterisée

Musique Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael. Dévoilé à l’hiver 1984, le titre “Last Christmas” du duo Wham! est rapidement devenu un des morceaux les plus emblématiques des fêtes de fin d’année, aux côtés de “All I Want For Christmas Is You” de Mariah Carey placé cette année n°1 des ventes de singles aux Etats-Unis. Pur produit de la synthpop des années 80 — une électro au synthétiseur très présent— dans lequel George Michael imprime un romantisme des plus kitsch, le titre “Last Christmas” nous plonge au cœur des vacances d’hiver d’une bande d’amis en doudounes bariolées. Bataille de boules de neige, décoration du sapin et dîner au coin du feu, le clip originellement tourné en 35mm s’offre une remasterisation. 35 ans après sa sortie, Sony décide de sortir une version de la vidéo en ultra haute définition, posant ainsi un nouveau regard sur l’éclatant sourire de George Michael.