06 Juin

“La note bleue”, les parfums masculins interprétés par Guido Mocafico

 

De son orgue, le parfumeur choisit pour cette partition bleutée les notes presque froides de la bergamote et celles, sensuelles et enveloppantes, du bois de cèdre, de la fève tonka, des muscs ou de la racine de vétiver. Entre ciel et terre, nuit et jour, tel le musicien, il suspend le temps.

 

 

Réalisation Laurence Hovart

1/6
  • Le soliste Francis Kurkdjian poursuit ses gammes aquatiques avec une eau bleu grisé nuageuse. Sur les premières notes vives d’agrume vert et de menthe froide se pose rapidement un voile cotonneux de fleurs de mimosa et de muscs. “Aqua Celestia”, eau de toilette, MAISON FRANCIS KURKDJIAN. 

  • Hymne à l’insularité, cette eau entonne son chant par des notes dynamiques et toniques de bergamote de Sicile et de cédrat en tête, le prolonge par des effluves de petit grain puis s’apaise sur une harmonie boisée de cèdre et de vétiver. “Light Blue pour Homme Beauty of Capri”, eau de toilette, DOLCE & GABBANA. Une nouvelle partition intense de “Light Blue” sera à découvrir en mai.

  • Entre nuit et aube, le bleu du flacon orchestre toute la tension du parfum qu’il contient. À la fois classique et décalé, cet accord fougère créé par Anne Flipo, Dominique Ropion et Juliette Karagueuzoglou mêle le froid vif (bergamote, pomme verte, sauge, lavande) aux effluves réconfortants du cèdre, du patchouli, de la vanille et du vétiver. “La Nuit de l’Homme Eau Électrique”, eau de toilette, YVES SAINT LAURENT.

  • Le compositeur de parfums Quentin Bisch s’inspire de la partition écrite pour Le Mâle et livre sa reprise décalée, plus langoureuse. Autour d’une bergamote épicée de cardamome s’immisce une fleur aux accents abricotés et cuirés, puis une vanille addictive, de la fève tonka et des notes boisées. “Le Mâle Essence de Parfum”, eau de parfum intense, JEAN PAUL GAULTIER. 

  • Cette eau rythmée et vibrante oscille entre le bleu et le gris. Elle attaque avec de la bergamote et du citron vert et fait entrer en scène un trio lavande-armoise-géranium qui s’unit à un duo patchouli-ciste sensuel. “Quatre pour Homme”, eau de toilette, BOUCHERON. 

  • Lancée sur des notes hespéridées de mandarine et de bergamote, la mélodie olfactive évolue ici vers un cœur de fleur d’oranger piqué d’accents salés. Elle s’assourdit sur un fond boisé et ambré d’un immense confort. “Armani Code Colonia”, eau de toilette, GIORGIO ARMANI.

     

     

    À DÉCOUVRIR AUSSI : “Corps à corps”, les parfums bleutés par Guido Mocafico

     

     

     

NuméroNews