27 Mars

La kawaiimania chez M.A.C & Nicopanda, Nina Ricci, Shu Uemura, Tonymoly etc.

 

Régression oblige, l’esprit manga envahit le champ de la beauté. Zoom sur des propositions délirantes.

Par La rédaction Beauté

1/9
  • Dans un pot en forme de calamar, un nettoyant purifiant au charbon qui mousse au contact de la peau et s’applique comme un masque durant trois à cinq minutes. Formulé à base de taurine de poulpe, d’un acide organique nourrissant et antioxydant, et d’eau de mer, ce traitement express exfolie l’épiderme des peaux mixtes à grasses. “Tako Pore Bubble Pore Pack”, TONYMOLY. 14,90 euros, 65 ml. En vente en mars en exclusivité chez Sephora.

  • Dans leur maxi mine de crayon de couleur, ces baumes teintés végans, formulés sans huile minérale, paraffine ou pétrolatum, affichent une composition à base de beurre de karité nourrissant et un parfum fruité. “Lip Juicers”, THE BODY SHOP. 9 euros.

  • Accessoirisée de gros stickers pop, cette nouvelle ligne de six bougies signées par la marque de mode londonienne a été développée en collaboration avec le talentueux parfumeur Lyn Harris. “Anya Smells !”, baby powder et coffee, ANYA HINDMARCH. 55 euros, 175 g, en vente dès le 15 mars.

  • Accessoirisée de gros stickers pop, cette nouvelle ligne de six bougies signées par la marque de mode londonienne a été développée en collaboration avec le talentueux parfumeur Lyn Harris. “Anya Smells !”, baby powder et coffee, ANYA HINDMARCH. 55 euros, 175 g, en vente dès le 15 mars.

  • De la rencontre entre l’univers punk de la marque new-yorkaise de prêt-à-porter et d’accessoires Nicopanda et de MAC Cosmetics nait une collection de 18 pièces sous le signe du panda et aux tonalités pastel pour le teint, la bouche et les yeux. “Collection Nicopanda pour MAC”, M.A.C. De 12,50 à 65 euros. À découvrir dès le 5 avril. 

  • Assortis d’un gros pompon en fausse fourrure ultra doux, les flacons de parfums Nina et Luna prennent des allures de monstres mignons sous la direction de deux artistes brésiliens, Ana Strumpf, illustratrice, et Guto Requena, architecte. À découvrir également, leur collection de rouges à lèvres en format crayon jumbo déclinés en quatre teintes pétillantes. “Les Monstres de Nina Ricci”, Nina et Luna, eaux de toilette, 73 euros, 50 ml et “Les Baisers de Nina”, 12 euros, NINA RICCI.

  • Assortis d’un gros pompon en fausse fourrure ultra doux, les flacons de parfums Nina et Luna prennent des allures de monstres mignons sous la direction de deux artistes brésiliens, Ana Strumpf, illustratrice, et Guto Requena, architecte. À découvrir également, leur collection de rouges à lèvres en format crayon jumbo déclinés en quatre teintes pétillantes. “Les Monstres de Nina Ricci”, Nina et Luna, eaux de toilette, 73 euros, 50 ml et “Les Baisers de Nina”, 12 euros, NINA RICCI.

  • Célébrant le jeu vidéo Super Mario Bros, la marque de cosmétiques japonaise crée une collection inspirée au design funky haut en couleur inspiré des années 80. La collection revisite certains produits cultes tels que la mythique huile démaquillante. Formulée à base de huit huiles végétales, l’huile démaquillante à l’eau permet de dissoudre le maquillage sans effort et de nettoyer la peau tout en douceur. La gamme en édition limitée propose également une palette  pour les yeux et les joues entièrement customisable, dans laquelle il est possible d’insérer les fards de son choix pour des combinaisons infinies, ainsi qu’un primer pour les yeux qui accentue l’opacité des ombres à paupières et assure leur tenue tout au long de la journée. “Ultime8 Sublime Beauty Cleansing Oil”, 97 euros, 450 ml,“Peach’s Custom Palette Octo”, 75 euros, “Stage Performer Eye : Prime”, 30 euros, collection Super Mario Bros, SHU UEMURA.

     

NuméroNews