224

Riccardo Tisci célèbre l’amour à New York

 

Pour ses 10 ans à la tête de Givenchy, Riccardo Tisci a proposé un défilé-performance magistral, véritable célébration de l'amour et plongée au cœur de son univers au romantisme noir.

Certains s’attendaient à une rétrospective, au lieu de quoi, le défilé printemps-été 2016 de Givenchy, qui marquait la dixième année de Riccardo Tisci à la tête du label, avait valeur de manifeste. Déplacé à New York pour célébrer l’ouverture du nouveau flagship store de la marque sur Madison Avenue, le show déployait des proportions adaptées à celles de la Grosse Pomme. Sur les quais, au soleil couchant, le public découvrait, impressionné, une scénographie de Marina Abramovic : l’artiste serbe, éternelle complice de Riccardo Tisci, avait notamment conçu une installation plastique magnifique pour le Boléro présenté au palais Garnier, dont Riccardo Tisci avait dessiné les costumes. Cette fois, le décor, de dimensions extravagantes, évoquait un habitat temporaire, un abri ou une favela, un peu à la façon d’un Thomas Hirschhorn. Au sommet de ces échafaudages de fer et de bois, des performeurs inventaient des rites d’appartenance indécidable, quelque part entre le christianisme et le paganisme : on pensait alors au tribalisme souvent exploré par le directeur artistique de Givenchy, ainsi qu’aux symboles religieux qui pullulent dans son travail. Une plongée directe au cœur de l’univers Tisci, en somme. Mais surtout, une synthèse efficace de la pensée œcuménique qui l’habite : le créateur dédiait ce défilé à l’amour universel, absolu, celui qui passe outre les différences de religion et d’ethnie.

 

 

Jamais collection de Riccardo Tisci chez Givenchy n’avait été si romantique : blanche ou noire, en nuisette ou en top, mélangée à de beaux drapés retenus, la dentelle était très largement prédominante. Fluide également, la soie, notamment sur des smokings-pyjamas qui jouaient franchement la carte du masculin-féminin. Plus loin, le créateur semblait revenir sur ses propres pas, pour revendiquer son héritage de 10 ans, et accuser le trait : bijoux de visage ou masques de dentelle, effets de ruchés cascadant au sol sur une robe couture portée par Joan Smalls, travail sur des basques sculpturales et asymétriques… Nicki Minaj et Kim Kardashian, qui n’ont peut-être pas goûté les chants tour à tour tibétains, bulgares, indiens, hébreux, arabes (rayer la mention inutile) qui constituaient la bande-son, pouvaient, en compensation, repaître leurs yeux de ce spectacle véritablement tiscissime

 

 

 

Par Delphine Roche

Le défilé Salvatore Ferragamo printemps-été 2019
1

Le défilé Salvatore Ferragamo printemps-été 2019

Fashion Week Silhouettes classiques et artisanat, le défilé Salvatore Ferragamo printemps-été 2019 rend hommage au travail exceptionnel du cuir de la maison. Silhouettes classiques et artisanat, le défilé Salvatore Ferragamo printemps-été 2019 rend hommage au travail exceptionnel du cuir de la maison.

Le défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019
806

Le défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019

Fashion Week Pour la collection printemps-été 2019, Marco de Vincenzo mise sur un vestiaire lumineux et moderne, inspiré de la Sicile et de sa tante américaine de passage en Italie. Les robes nuisette en dentelle noire - couleur dominante - se portent par-dessus une base colorée, le polo est réinterprété en résille jaune et les robes à fines bretelles sont rebrodées de franges pailletées. En résulte une silhouette féminine et délicate aux allures sportswear. Découvrez tous les looks du défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019. Pour la collection printemps-été 2019, Marco de Vincenzo mise sur un vestiaire lumineux et moderne, inspiré de la Sicile et de sa tante américaine de passage en Italie. Les robes nuisette en dentelle noire - couleur dominante - se portent par-dessus une base colorée, le polo est réinterprété en résille jaune et les robes à fines bretelles sont rebrodées de franges pailletées. En résulte une silhouette féminine et délicate aux allures sportswear. Découvrez tous les looks du défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019.

Le défilé Giorgio Armani printemps-été 2019
21

Le défilé Giorgio Armani printemps-été 2019

Fashion Week Pour leprintemps-été 2019 Giorgio Armani propose une collection dont les soies, PVC et organza déclinées dans des teintes irisées et aquatiques rappellent l'eau.  Pour leprintemps-été 2019 Giorgio Armani propose une collection dont les soies, PVC et organza déclinées dans des teintes irisées et aquatiques rappellent l'eau. 

Le défilé Fila printemps-été 2019
336

Le défilé Fila printemps-été 2019

Fashion Week Pour son tout premier défilé, Fila a présenté une collection printemps-été 2019 qui reprend les pièces phares du label et joue sur des superpositions et des conbinaisons originales, mêlant sportswear, esthétique urbaine et tailoring, le tout décliné dans les couleurs emblématiques du label (navy, blanc, rouge). Pour son tout premier défilé, Fila a présenté une collection printemps-été 2019 qui reprend les pièces phares du label et joue sur des superpositions et des conbinaisons originales, mêlant sportswear, esthétique urbaine et tailoring, le tout décliné dans les couleurs emblématiques du label (navy, blanc, rouge).