Retrouvée inanimée dans sa chambre londonienne à seulement 27 ans, Amy Winehouse était connue pour sa voix soul hors norme et pour ses excès auto-destructeurs… Depuis, son frère Alex et sa belle-sœur Riva ont rassemblé vêtements, photos, textes et effets personnels de la chanteuse, livrant un portrait intime d’une figure aussi insolente que fragile. On y découvre un portrait touchant d’Amy adolescente, se tenant au balcon de l’appartement de sa grand-mère à Southgate, mais aussi une série d’escarpins qu’elle aimait tant porter. L’exposition Amy Winehouse. Un portrait de famille a ainsi voyagé depuis le Jewish Museum de Londres jusqu’à Melbourne en passant par Amsterdam, Vienne, ou San Francisco avant d’atterrir à Bruxelles, sa dernière escale.

 

Divisée en 5 thématiques de la vie d’Amy Winehouse (famille, école, Londres, mode et musique), l’exposition retrace aussi les origines juives de ses ancêtres qui ont fui la misère et l’antisémitisme de Biélorussie pour venir s’installer en Angleterre à la fin du 19e siècle. Un nouveau regard sur l'itinéraire d'une icône, qui a sorti son premier album (Frank) à 20 ans, avant d’écrire en trois semaines l’album-consécration Back to Black.

 

 

Amy Winehouse. Un portrait de famille, jusqu’au 16 septembre 2018, au Musée juif de Belgique, 21, rue des Minimes, 1000 Bruxelles.