Sur une house chic digne d'un défilé de mode new-yorkais des années 90, Azealia Banks truste l'objectif de la caméra. Une chorégraphie effrénée en solo, au milieu d'un studio industriel vide. Dirigé par Matt Sukkar, le clip signe le grand retour de la rappeuse américaine sur le devant de la scène, et l’imagerie qu’elle a choisie illustre parfaitement l'esprit de son nouveau morceau qui “incarne le sentiment ressenti quand on se connecte avec l'univers.”

 

Native d'Harlem (New York), Azealia Banks a fait ses premiers pas dans la musique à l'âge de 17 ans, via le site Myspace. Fer de lance de sa carrière, son hit 212 explose sur la Toile et intègre même la bande originale de l'éminente série britannique Skins. Peu après la sortie de son premier EP, 1991, dévoilé en 2011, ses comportements de diva en public et ses clash avec d'autres célébrités font parler d’elle... Et les polémiques repoussent la sortie de son premier album, Broke With Expensive Taste (2014).

 

Deux ans après son deuxième EP Slay-Z (qui avait donné jour au titre The Big Big Beat), la pionnière du genre witch-house prépare aujourd'hui la sortie de son nouvel album à paraître, Fantasea II: The Second Wave, la suite de sa mixtape Fantasea sortie en 2012. Au programme : 22 titres dont quelques extraits ou démos ont déjà fuité sur la Toile. Le premier single Anna Wintour, dévoilé début avril, succède ainsi aux singles promotionnels Escapades, Chi-Chi et Movin' On Up sortis précédemment.

 

Le nouvel album d'Azealia Banks, Fantasea II: The Second Wave, est prévu pour juillet.