Tenues excentriques ou futuristes et atmosphère sensuelle, la vidéo réalisée par Lacey Duke s'apparente à un clip de Beyoncé. Immergée dans sa baignoire remplie d’une eau trouble ou assise sur les strapontins d'une salle de spectacle, Janelle Monáe et ses clones célèbrent la femme et la bisexualité tout en s’entourant de colombes, flamants roses et de paons dans une explosion de couleurs. 

 

En seulement deux mois, l’artiste engagée Janelle Monáe a mis le monde à ses pieds avec Dirty Computer, l'album le plus personnel et féministe de sa discographie. Sorti le 27 avril, l'opus comprend de multiples collaborations, dont Grimes, Zoë Kravitz ou encore Pharrell Williams.