377

Rencontre avec Pusha T

 

Nommé aujourd’hui président du label G.O.O.D. Music de Kanye West, la star du rap Pusha T a déjà vécu plusieurs vies. Rencontre.

Un succès éphémère au sein du groupe Clipse, avec l’aide des influents producteurs Neptunes, ses voisins d’enfance, puis les affres d’une séparation, et une renaissance en solo grâce à Kanye West. Influencé par les événements de Baltimore, son deuxième album très attendu, King Push, confirme la singulière gravité du rappeur.

Photo Van Sarki. Veste et chemise à col embelli, DOLCE & GABANNA. Montre, ROLEX.

 

Fleurs funèbres, toutes les 26 heures déposées sur les nôtres. Nés pour protéger et servir, mais qui avait vraiment le pouvoir ?” Pusha T récite ses vers en détachant les syllabes, avec précision et passion. Il traverse le pont qui relie Brooklyn à Manhattan dans un SUV noir, mais son esprit est à des centaines de kilomètres de là. Il pense à des immeubles en feu à Baltimore. Et il poursuit : “Manifester, ce n’est pas pour moi. Ce serait comme trendre l’autre joue.” Il rappe, sa voix monte suivant des rythmes qui renvoient l’écho de Malcolm X. “Pourquoi mettent-ils ta patience à l’épreuve ? Ils ne font qu’éprouver mon influence.” Ce sont les paroles de Sunshine, un morceau du deuxième album solo de la star du rap, intitulé King Push, qui doit sortir bientôt. Il les a écrites après avoir vu des habitants de Baltimore se rebeller au printemps, en réaction au meurtre par des policiers d’un jeune Noir, Freddie Gray, et aux décennies de racisme systématique qui ont mené à cet événement. Tandis que le président Obama désapprouvait les protestataires qui avaient envahi les rues, lançant des pierres et allumant des feux, Pusha T s’est reconnu dans leur colère. “Je crois que l’Amérique n’a pas compris à quel point les jeunes hommes noirs sont révoltés. Ils n’en peuvent plus d’être persécutés. Cela concerne toute la jeune génération. Ils vont agir et les choses risquent d’empirer.

Pusha T Remixes Drake and Meek Mill's "R.I.C.O."

Les mouvements politiques radicalisés sont un nouveau thème pour Pusha T, mais ses seize ans de carrière ont prouvé que peu de rappeurs savaient aussi bien que lui susciter l’indignation. À partir de la fin des années 90, il s’est fait connaître comme le membre le plus fort en gueule et le plus frondeur de Clipse, le duo de rap très respecté qu’il avait formé en Virginie avec son frère Gene (connu à l’époque sous le nom de Malice). “Mon frère est de cinq ans mon aîné et il est plus sage”, déclare Pusha T, Terrence Thornton de son vrai nom. “Il a toujours été la voix de la raison. Moi, j’étais le provocateur.” Il y a environ trois ans, son frère a rencontré Dieu, a changé son nom de scène en No Malice et a quitté le groupe, au grand dam de Pusha T. 

 

En attendant, Pusha T a bâti une incroyable carrière solo, en commençant par l’album My Name Is My Name, sorti en 2013. Bien que la séparation l’ait attristé, elle l’a aussi poussé en avant. Il reconnaît que l’arrêt de Clipse l’a forcé à évoluer vers de nouveaux thèmes et vers un son plus charpenté. “Mon frère était pour moi une béquille. C’était Clipse ou rien, confie-t-il. Maintenant qu’il n’est plus dans les parages, je fonctionne différemment.” Dans cette nouvelle voie, il a eu un puissant mécène en la personne de Kanye West, qui l’a signé sur son label G.O.O.D. Music en 2010, supervisant, en tant que producteur exécutif, les albums My Name Is My Name et King Push. Pusha T parle de Kanye West comme un historien de l’art évoquerait Michel-Ange contemplant un bloc de marbre toscan jusqu’à ce qu’il y voie David. “Kanye sculpte les choses, affirme-t-il. Il suffit de lui donner une once d’excellence et il en fera des merveilles.

 

Retrouvez cet article dans son intégralité dans le Numéro Mode d'octobre 2015, disponible sur iPad.

 

King Push de Pusha T (Def Jam Recordings). Disponible prochainement.

 

Par Simon Vozick-Levinson.

 

 

 

 

 

 

Élucidez les énigmes musicales d’Yves Tumor
856

Élucidez les énigmes musicales d’Yves Tumor

Musique Repéré par Shayne Oliver, ami de Blood Orange et proche de Nicolas Jaar, Yves Tumor n’a plus rien à prouver. Pourtant, il a transformé son studio en laboratoire et poursuit ses expérimentations musicales. Avec son nouvel album Safe in the Hands of Love, un précipité soul est apparu au fond du tube à essai. Repéré par Shayne Oliver, ami de Blood Orange et proche de Nicolas Jaar, Yves Tumor n’a plus rien à prouver. Pourtant, il a transformé son studio en laboratoire et poursuit ses expérimentations musicales. Avec son nouvel album Safe in the Hands of Love, un précipité soul est apparu au fond du tube à essai.

Boys Noize rend hommage à la techno des nineties avec le rétrofuturiste “Killer”
374

Boys Noize rend hommage à la techno des nineties avec le rétrofuturiste “Killer”

Musique Quelques mois après la sortie de “Strictly Raw, Vol. 2”, Boys Noize est de retour avec “Killer”, une reprise d'Adamski à la gloire de la techno des nineties et de la cyber-nation, en collaboration avec Steven A. Clark. En guise de visuel, le producteur allemand signe une reconstitution du clip original, entièrement filmée dans la C-Base de Berlin. Quelques mois après la sortie de “Strictly Raw, Vol. 2”, Boys Noize est de retour avec “Killer”, une reprise d'Adamski à la gloire de la techno des nineties et de la cyber-nation, en collaboration avec Steven A. Clark. En guise de visuel, le producteur allemand signe une reconstitution du clip original, entièrement filmée dans la C-Base de Berlin.

Dans les coulisses du “Back to Black” d'Amy Winehouse
468

Dans les coulisses du “Back to Black” d'Amy Winehouse

Musique Trois ans après le poignant “Amy” d'Asif Kapadia, un nouveau documentaire sur Amy Winehouse s'apprête à voir le jour cet automne. “Amy Winehouse – Back To Black: The Documentary” nous plonge dans les coulisses du second opus de l'artiste. Tout comme “Frank”, l’album est devenu un classique de la soul. Trois ans après le poignant “Amy” d'Asif Kapadia, un nouveau documentaire sur Amy Winehouse s'apprête à voir le jour cet automne. “Amy Winehouse – Back To Black: The Documentary” nous plonge dans les coulisses du second opus de l'artiste. Tout comme “Frank”, l’album est devenu un classique de la soul.

Angèle dévoile ses talents de danseuse avec le clip “Jalousie”
826

Angèle dévoile ses talents de danseuse avec le clip “Jalousie”

Musique Avec le clip “Jalousie”, Angèle dévoile un nouvel extrait de son premier album à paraître le 5 octobre prochain. La sœur du rappeur belge Roméo Elvis y dévoile ses talents de danseuse.  Avec le clip “Jalousie”, Angèle dévoile un nouvel extrait de son premier album à paraître le 5 octobre prochain. La sœur du rappeur belge Roméo Elvis y dévoile ses talents de danseuse. 

4 choses à savoir sur Lana Del Rey, la star vintage à la moue irrésistible
718

4 choses à savoir sur Lana Del Rey, la star vintage à la moue irrésistible

Musique Avec son look vintage et son chant lancinant, Lana Del Rey envoûte autant qu'elle respire. Tout juste une semaine après la sortie de son inattendu “Mariners Apartment Complex”, elle dévoile “Venice Bitch”, un morceau de 10 minutes qui clôt merveilleusement l'été, et annonce son sixième album “Norman Fucking Rockwell”. Numéro revient en quatre points sur la diva à la moue irrésistible. Avec son look vintage et son chant lancinant, Lana Del Rey envoûte autant qu'elle respire. Tout juste une semaine après la sortie de son inattendu “Mariners Apartment Complex”, elle dévoile “Venice Bitch”, un morceau de 10 minutes qui clôt merveilleusement l'été, et annonce son sixième album “Norman Fucking Rockwell”. Numéro revient en quatre points sur la diva à la moue irrésistible.

Avec “Love S.O.S.”, Justice mêle strip-tease, voyeurisme et violence
475

Avec “Love S.O.S.”, Justice mêle strip-tease, voyeurisme et violence

Musique En pleine promotion de “Woman Worldwide”, la version live de son album “Woman”, le duo Justice livre un clip aussi torride que violent pour son morceau “Love S.O.S.”. En pleine promotion de “Woman Worldwide”, la version live de son album “Woman”, le duo Justice livre un clip aussi torride que violent pour son morceau “Love S.O.S.”.