30

Angela et Teresa Missoni

 

La directrice artistique de la célèbre maison italienne et sa fille confient leurs secrets de famille

Depuis la naissance de leur maison dans les années 50, les Missoni ont construit un empire de l’élégance bohème en faisant rimer travail et amour familial.Numéro rencontre Angela, directrice artistique de Missoni, et sa fille cadette Teresa, pour tenter de leur soutirer leur recette du bonheur.

Angela Missoni et ses deux filles, Margherita et Teresa.
© Missoni par Juergen Teller

Numéro : Travailler dans l’entreprise familiale, est-ce inéluctable lorsque l’on naît chez les Missoni ?
Angela Missoni : 
J’ai longtemps essayé d’y résister [rires]. Jeune fille, j’étais obsédée par l’idée de faire des enfants. J’ai dit à mon père que je ne travaillerais jamais au sein de Missoni parce que je voulais dessiner des bijoux. Il m’a répondu : «Tu peux le faire dans le giron de la société, mais en toute indépendance, tu n’es pas obligée de travailler avec ta mère tous les jours. » [Rires.] Car ma mère a un caractère très fort. J’ai donc commencé à concevoir des licences, la première était une ligne pour enfants, puis j’ai finalement repris la direction artistique de la maison.
Teresa Missoni : Je conçois pour l’instant des projets spéciaux pour des œuvres de charité : un gâteau, une voiture, cela peut prendre différentes formes. J’adore la mode mais j’ai besoin d’explorer d’autres horizons créatifs. J’ai grandi dans les usines Missoni avec ma mère et ma grand-mère. J’aimerais vivre mes expériences et revenir peut-être dans l’entreprise familiale en apportant quelque chose de plus.

 

Êtes-vous une famille typiquement italienne, très nombreuse ?
Angela Missoni :
 En comptant mes amis, les amis de mes frères, ceux de mes enfants, les maris, les fiancés, nous atteignons le nombre de 50 à 55 personnes le jour de mon anniversaire, le 26 décembre.

 

Ressemblez-vous plutôt à la famille Jackson, la famille Simpson ou la famille Addams ? 
Angela Missoni :
 La famille Addams sans hésitation. [Rires.]
Teresa Missoni : Maman serait Morticia, je serais Mercredi et nous devrions inventer le personnage de Mardi pour ma grande soeur Margherita.

Qui est Ssion, le virtuose de la pop underground ?
861

Qui est Ssion, le virtuose de la pop underground ?

Musique Aussi avant-gardiste que nostalgique de la culture punk, Ssion est aujourd'hui une figure de la pop underground. Passionné par la direction artistique de clips vidéo, l'artiste originaire du Kentucky a œuvré au profit de musiciens comme Kylie Minogue, Gossip ou encore Peaches. Après 7 ans d'absence, il revient sur le devant de la scène avec un nouvel album, intitulé O. Aussi avant-gardiste que nostalgique de la culture punk, Ssion est aujourd'hui une figure de la pop underground. Passionné par la direction artistique de clips vidéo, l'artiste originaire du Kentucky a œuvré au profit de musiciens comme Kylie Minogue, Gossip ou encore Peaches. Après 7 ans d'absence, il revient sur le devant de la scène avec un nouvel album, intitulé O.

“Il faut proposer au public des créations qui peuvent lui parler, avec des individus qui lui ressemblent.” Le futur de la danse selon Benjamin Millepied
895

“Il faut proposer au public des créations qui peuvent lui parler, avec des individus qui lui ressemblent.” Le futur de la danse selon Benjamin Millepied

Portrait Il incarne une pensée en mouvement, une articulation unique entre la culture du ballet classique et la liberté de la danse contemporaine… Depuis Los Angeles, où il vit et a décidé d’installer sa compagnie de danse LADP, le Frenchie Benjamin Millepied travaille d’arrache-pied à écrire l’avenir d’une discipline artistique longtemps restée passéiste. Numéro Homme fait le point sur les multiples projets de cet homme-orchestre. Il incarne une pensée en mouvement, une articulation unique entre la culture du ballet classique et la liberté de la danse contemporaine… Depuis Los Angeles, où il vit et a décidé d’installer sa compagnie de danse LADP, le Frenchie Benjamin Millepied travaille d’arrache-pied à écrire l’avenir d’une discipline artistique longtemps restée passéiste. Numéro Homme fait le point sur les multiples projets de cet homme-orchestre.

La vie scandaleuse de Ian Schrager, fondateur du mythique Studio 54
123456789

La vie scandaleuse de Ian Schrager, fondateur du mythique Studio 54

Culture Sa fortune dépasse probablement aujourd’hui un milliard de dollars, mais au cours de sa vie, Ian Schrager a tutoyé les sommets comme les enfers. Cofondateur du mythique club Studio 54, chantre de la démesure mêlant sexe, célébrité et drogues en tous genres, le New-Yorkais s’est ensuite réincarné en magnat de l’immobilier et de l’hôtellerie. Rencontre dans ses bureaux de la Big Apple. Sa fortune dépasse probablement aujourd’hui un milliard de dollars, mais au cours de sa vie, Ian Schrager a tutoyé les sommets comme les enfers. Cofondateur du mythique club Studio 54, chantre de la démesure mêlant sexe, célébrité et drogues en tous genres, le New-Yorkais s’est ensuite réincarné en magnat de l’immobilier et de l’hôtellerie. Rencontre dans ses bureaux de la Big Apple.

London Grammar : comment le trio anglais va ensoleiller votre été
511

London Grammar : comment le trio anglais va ensoleiller votre été

Musique Avec son deuxième album très attendu, London Grammar monte en puissance et offre un nouveau souffle à ses compositions électro, aériennes et bouleversantes. Le trio anglais confirme au passage son statut de grande formation pop, sur les traces d’Adele et d’U2. Avec son deuxième album très attendu, London Grammar monte en puissance et offre un nouveau souffle à ses compositions électro, aériennes et bouleversantes. Le trio anglais confirme au passage son statut de grande formation pop, sur les traces d’Adele et d’U2.

Comment “Happy” a propulsé Pharrell Williams au rang de superstar
540

Comment “Happy” a propulsé Pharrell Williams au rang de superstar

Mode Homme Producteur virtuose, Pharrell Williams a inventé le son hip-hop/pop des années 2000 en surfant avec élégance sur tous les styles musicaux. À l’aube de ses 40 ans, surpris par le succès phénoménal de son tube Happy, il embrasse pleinement son destin de mégastar planétaire. Producteur virtuose, Pharrell Williams a inventé le son hip-hop/pop des années 2000 en surfant avec élégance sur tous les styles musicaux. À l’aube de ses 40 ans, surpris par le succès phénoménal de son tube Happy, il embrasse pleinement son destin de mégastar planétaire.