244


Commandez-le
Numéro
31 Grimes, Drake, The Weeknd, Intelligence artificielle

Visionnaire ou polémique ? Grimes dit oui à la musique créée grâce à l'IA

MUSIQUE

Après la polémique suscitée par un morceau recréant via l'IA les voix de Drake et The Weeknd, la musicienne canadienne Grimes a sorti un logiciel invitant les créateurs de chansons à utiliser sa voix grâce à l'intelligence artificielle, moyennant finance. Ce vendredi 28 juillet, elle partage un nouveau morceau qui en dit long sur sa vision de la musique : I Wanna Be Software ("Je veux être un logiciel", en français).

Grimes - I Wanna Be Software (2023)

En avril dernier, une chanson intitulée Heart on My Sleeve, écrite par un mystérieux utilisateur de TikTok, Ghostwriter977, cumulait des millions d'écoutes sur les réseaux et les plateformes avant d'être retirée sous la pression de la maison de disques, Universal. Il s'agissait en effet d'un morceau mettant en scène deux voix générées à partir d’une intelligence artificielle reprenant les voix des rappeurs et chanteurs Drake et The Weeknd. Cette fausse chanson qui évoque Selena Gomez, soit l'ex-petite amie de The Weeknd, posait un problème flagrant vis-à-vis du respect de la propriété intellectuelle. Et en pleine montée de ChatGPT et des algorithmes, cette imitation très réussie techniquement avait de quoi effrayer.

 

Un logiciel pour récréer la voix de Grimes grâce à l'intelligence artificielle

 

Quelques jours après, l'auteure-compositrice-interprète canadienne de pop électronique expérimentale Grimes, 35 ans, prenait part au débat en déclarant sur Twitter autoriser de son côté le recours à l’intelligence artificielle concernant sa voix. Aussi visionnaire qu'à contre-courant, elle expliquait : "Je partagerai 50 % des revenus sur toute chanson générée par l’IA qui utiliserait ma voix. De la même manière que je le ferais avec n’importe quel artiste avec qui je collabore. Utilisez ma voix, sans aucune limite. Je n’ai pas de maison de disques, ni de liens légaux qui me retiennent." Le 2 mai, la chanteuse mettait ses promesses à exécution en proposant un logiciel permettant d’imiter sa voix, baptisé Elf.Tech. Disponible sur le site du même nom, ce software permet d'enregistrer une piste vocale pour ensuite la transformer afin qu'elle ressemble au timbre de Grimes. L'artiste stipule simplement que les créateurs de chansons utilisant cet outil devront lui verser 50% des droits d’auteurs et éviter de parler de nazisme ou de crimes, dans leurs paroles. Ce vendredi 28 juillet, la talentueuse chanteuse, qui a aussi annoncé la sortie prochaine d'une chanson intitulé Music for Machines et qui pourrait nous offrir un nouvel album cette année, a publié un morceau coproduit par Illangelo (un collaborateur de The Weeknd) intitulé I Wanna Be Software ("Je veux être un logiciel", en français). La formule semble entériner la vision de Grimes : l'artiste veut faire qu'un avec un software et fusionner l'humain et la machine.

Grimes - Player of Games (2021)

Grimes a-t-elle réglé ses comptes avec Elon Musk en chanson ?
 

Ce n'est pas la première fois que Grimes crée le buzz avec un morceau. En décembre 2021, soit quelques mois après s'être séparée de son compagnon, Elon Musk, l'artiste sortait un morceau qui faisait beaucoup parler de lui. Intitulé Player of Games, la chanson semblait faire directement allusion au milliardaire et PDG de SpaceX connu pour ses prises de parole clivantes et très critiqué, notamment par la chanteuse Courtney Love sur Twitter, en 2021, pour ne pas payer assez de charges. L'homme d'affaires semble en effet être épinglé plusieurs fois par l'artiste à l'esthétique futuriste dans les paroles du titre, Grimes chantant : "Je suis amoureuse du meilleur joueur, mais il aimera toujours le jeu plus que moi" ; "Envole-toi vers la froide étendue de l'espace / même l'amour n'a pas pu te garder à ta place" ; "Pourquoi ne peux-tu pas m'aimer comme ça ?" 

 

Ces multiples références au jeu et à l’espace s'accompagnaient d'un clip montrant la chanteuse enlaçant un chevalier en armure alors qu’elle tenait une épée dans le dos. Or on sait qu’Elon Musk est passionné par les jeux vidéo et qu’il a le regard constamment tourné vers la conquête galactique avec SpaceX. L’histoire entre Claire Boucher (le vrai nom de Grimes) et le patron mégalomane à la tête de Tesla s’est terminée en septembre 2021 et elle ne semble pas avoir été de tout repos. Lors de la séparation du couple qui a deux enfants, les obligations professionnelles des deux protagonistes avaient été évoquées en guise d’explications à leurs difficultés. Elon Musk avait alors déclaré au New York Post : "C'est surtout que mon travail à SpaceX et Tesla me demande d'être principalement au Texas et à l'étranger, et que son travail se trouve à Los Angeles." Avec le mélancolique Player of Games, Grimes rejoint Adele, Juliette Armanet et Angèle qui ont toutes récemment tenté de guérir des plaies de la rupture amoureuse en musique dans leurs derniers albums.

 

I Wanna Be Software (2023) de Grimes, disponible.