225


Commandez-le
Numéro
27

Le jour où un petit cinéma de La Ciotat est entré dans le “Guinness des records”

Cinéma

À La Ciotat, ville de Provence de 35 000 habitants, l’Éden-Théâtre tourne depuis 122 ans. Début juillet 2021, il a été officiellement reconnu par le livre Guinness des records comme le plus vieux cinéma au monde. 

© Association les lumières de l'Éden

La Ciotat, ville au bord de la mer Méditerranée située entre Marseille et Toulon, serait-elle la capitale du cinéma ? Elle peut tout de même s’enorgueillir de figurer dans le titre du premier film tourné par Louis Lumière en 1895, L’Arrivée d'un train en gare de La Ciotat. Le film, qui dure une cinquantaine de secondes, montre un train arrivant dans la gare de la ville, lieu où la famille Lumière possédait une résidence. À La Ciotat, il y a aussi un lieu mythique… L’Éden-Théâtre. Inauguré il y a 122 ans, le 15 juin 1889, ce cinéma est le plus vieux au monde toujours en activité…

 

Une légende urbaine inscrite au Guinness des records

 

Chaque petit lieu de quartier a ses légendes. Là est probablement le charme d’un lieu établi depuis si longtemps : faire causer, encore et encore, les riverains ou vacanciers. Pendant longtemps, l’Éden-Théâtre n’était que le plus vieux cinéma au monde aux yeux des anciens de la ville de Provence. “Vous savez, tous les vieux de La Ciotat sont allés à l'Éden et leurs grand-pères y ont rencontré leur grands-mères, alors on a toujours dit que c'était le plus vieux cinéma au monde”, se remémore Michel Cornille, le président de l'association les Lumières de l’Éden. Depuis 2019, pour faire reconnaître cette ancienneté, l’association et son documentaliste Guy Anfossi ont fouillé les archives. Leur but ? Effacer les légendes d’un temps et les remplacer par des faits. Résultat : début juillet 2021, le Guinness des records a rendu son verdict et a honoré l’Éden-Théâtre comme le plus ancien au monde toujours en activité. Marie-Laure Smilovici, directrice de l'Éden et arrière-petite-fille des propriétaires historiques, s'est confiée à l’AFP : “C’est une grande émotion car durant toute ma vie j'ai vu ma famille se battre pour que l'Eden continue à vivre”.

Site officiel de l'association les lumières de l'Éden

Les frères Lumière y ont projeté leurs premiers films

 

“En réalité, on trouve des témoignages de projections faites par la famille Lumière dès 1895 à l’Eden-Théâtre”, lance Michel Cornille. En effet, l’ancien propriétaire du lieu, Raoul Gallaud, est l’ami d’Antoine Lumière, père de Louis et Auguste Lumière. Dès lors, après avoir été invité à vivre une première “expérience cinématographique” chez eux le 21 septembre 1895, Raoul Gallaud leur propose l’Éden pour “renouveler l’expérience”, selon les termes de la chargée de communication du cinéma à l’AFP. Dans les archives, aucune projection n’est mentionnée jusqu'au 21 mars 1899, date à laquelle l’Éden programme plusieurs films des frères cinéastes… notamment : Le Déjeuner de bébé (1895), L’Arroseur arrosé (1895), L’Arrivée d'un train à La Ciotat (1896), ou Un voyage à travers les Alpes en chemin de fer (1895)

 

Trois labels et un musée

 

“C’est à la fois un cinéma très différent et un cinéma comme les autres”, commente la directrice du lieu, Marie-Laure Smilovici. Plusieurs labels font la force de cinéma : l’étiquette “Art et Essai” qui promeut le cinéma indépendants, le label “Jeune public” qui programme la d’œuvres destinées à l’enfance et à la jeunesse et enfin celui de “Répertoire et patrimoine” qui propose une présentation régulière de films sortis avant 2000… Après s’être fait une toile, on peut plonger dans l’histoire du lieu, qui a aussi accueilli des représentations théâtrales, des concerts et même quelques matchs de box ou de lutte gréco-romaine – et découvrir les films des frères Lumière…

 

L'Eden-Théâtre, 25 bd Georges-Clémenceau, 13600 La Ciotat

Tél. 04 88 42 17 60