Le défilé Maison Margiela collection Artisanale printemps-été 2019
24

Le défilé Maison Margiela collection Artisanale printemps-été 2019

Fashion Week

À travers la collection Artisanale printemps-été 2019, John Galliano traduit la décadence de l’âge millénial grâce à des coupes déconstruites et des motifs déroutants. Les silhouettes défilent sur un miroir qui reflète le décor : une fresque de graffitis multicolores. Une façon pour le créateur d’altérer le réel. À ses silhouettes gender fluide, John Galliano associent tous azymuts coiffes de rugby ajourées, plumes, imprimés et patchworks. Des couleurs flashys habillent cette collection comme le gris, le bleu Klein, le vert pomme, le jaune clair, le rouge, le fuchsia et le lilas, jusqu’à ce qu'à l'apparition de silhouettes noires asymétriques et dramatiques.

Le défilé Maison Margiela collection Artisanale printemps-été 2019
852

Le défilé Maison Margiela collection Artisanale printemps-été 2019

Fashion Week À travers la collection Artisanale printemps-été 2019, John Galliano traduit la décadence de l’âge millénial grâce à des coupes déconstruites et des motifs déroutants. Les silhouettes défilent sur un miroir qui reflète le décor : une fresque de graffitis multicolores. Une façon pour le créateur d’altérer le réel. À ses silhouettes gender fluide, John Galliano associent tous azymuts coiffes de rugby ajourées, plumes, imprimés et patchworks. Des couleurs flashys habillent cette collection comme le gris, le bleu Klein, le vert pomme, le jaune clair, le rouge, le fuchsia et le lilas, jusqu’à ce qu'à l'apparition de silhouettes noires asymétriques et dramatiques. À travers la collection Artisanale printemps-été 2019, John Galliano traduit la décadence de l’âge millénial grâce à des coupes déconstruites et des motifs déroutants. Les silhouettes défilent sur un miroir qui reflète le décor : une fresque de graffitis multicolores. Une façon pour le créateur d’altérer le réel. À ses silhouettes gender fluide, John Galliano associent tous azymuts coiffes de rugby ajourées, plumes, imprimés et patchworks. Des couleurs flashys habillent cette collection comme le gris, le bleu Klein, le vert pomme, le jaune clair, le rouge, le fuchsia et le lilas, jusqu’à ce qu'à l'apparition de silhouettes noires asymétriques et dramatiques.

Le premier défilé couture d'Olivier Rousteing pour Balmain
123

Le premier défilé couture d'Olivier Rousteing pour Balmain

Fashion Week Puisant dans l'héritage de Pierre Balmain - pour qui la couture, "architecture du mouvement”, devait embellir le monde - Olivier Rousteing livre une première collection sculpturale, luxueuse et majestueuse. Un million de perles en cristal Swarovski, des pierres et des perles en abondance, des bijoux de tête signés House of Malakai, des pièces en jean travaillées à l'extrême, des motifs inspirés des grafittis, Olivier Rousteing croise artisanat, tradition et modernité.  Puisant dans l'héritage de Pierre Balmain - pour qui la couture, "architecture du mouvement”, devait embellir le monde - Olivier Rousteing livre une première collection sculpturale, luxueuse et majestueuse. Un million de perles en cristal Swarovski, des pierres et des perles en abondance, des bijoux de tête signés House of Malakai, des pièces en jean travaillées à l'extrême, des motifs inspirés des grafittis, Olivier Rousteing croise artisanat, tradition et modernité. 

Vidéo :  l’incroyable préparation des acrobates du défilé Dior haute couture printemps-été 2019
978

Vidéo : l’incroyable préparation des acrobates du défilé Dior haute couture printemps-été 2019

Fashion Week À l’occasion du défilé Dior haute couture printemps-été 2019, au cœur d’un incroyable chapiteau dans les jardins du musée Rodin, les membres de la compagnie de cirque féminine Mimbre virevoltaient entre les modèles. Découvrez, en vidéo, l’incroyable préparation de ces acrobates. À l’occasion du défilé Dior haute couture printemps-été 2019, au cœur d’un incroyable chapiteau dans les jardins du musée Rodin, les membres de la compagnie de cirque féminine Mimbre virevoltaient entre les modèles. Découvrez, en vidéo, l’incroyable préparation de ces acrobates.

Le défilé Giambattista Valli haute couture printemps-été 2019
778

Le défilé Giambattista Valli haute couture printemps-été 2019

Fashion Week Robes surdimensionnées en tulle, drapés inspirés des déesses grecques, corseterie en satin duchesse de soie, imprimés d’œuvres d’art flamandes du XVe siècle, fez à la turque et broderie perlée… Giambattista Valli, dans un éblouissant ballet de références et d'inspirations, puise dans la culture de toutes les régions du monde pour nous plonger au cœur du rêve. Robes surdimensionnées en tulle, drapés inspirés des déesses grecques, corseterie en satin duchesse de soie, imprimés d’œuvres d’art flamandes du XVe siècle, fez à la turque et broderie perlée… Giambattista Valli, dans un éblouissant ballet de références et d'inspirations, puise dans la culture de toutes les régions du monde pour nous plonger au cœur du rêve.

Le défilé Chanel haute couture printemps-été 2019
123

Le défilé Chanel haute couture printemps-été 2019

Fashion Week Alors que des flocons de neige tombent sur la capitale, la nef du Grand Palais se transforme en promenade d’été dans de luxuriants jardins méditerranéens. Dans les allées bordées d’imposants palmiers, cyprès, orangers et lauriers-roses, les mannequins, devenus femmes-fleurs, s’élancent dans des robes couleur vert d’eau ou rose poudré, aux formes cloche ou corolle, ornées de broderies fleuries en céramique, dentelle ou plumes… Fasciné par le thème floral du XVIIIe siècle, l'impérial Karl Lagerfeld signe une collection aussi poétique que bucolique. Alors que des flocons de neige tombent sur la capitale, la nef du Grand Palais se transforme en promenade d’été dans de luxuriants jardins méditerranéens. Dans les allées bordées d’imposants palmiers, cyprès, orangers et lauriers-roses, les mannequins, devenus femmes-fleurs, s’élancent dans des robes couleur vert d’eau ou rose poudré, aux formes cloche ou corolle, ornées de broderies fleuries en céramique, dentelle ou plumes… Fasciné par le thème floral du XVIIIe siècle, l'impérial Karl Lagerfeld signe une collection aussi poétique que bucolique.

Le défilé Givenchy haute couture printemps-été 2019
850

Le défilé Givenchy haute couture printemps-été 2019

Fashion Week C’est dans les galeries basses du musée d’Art moderne que la directrice artistique de Givenchy Clare Waight Keller a présenté le défilé haute couture printemps-été 2019 de la maison. Pour sa collection baptisée “Bleached Canvas”, la créatrice met l’accent sur une féminité puissante et structurée par des volumes architecturaux et des lignes gracieuses. Les tonalités pures et sobres sont traduites par le noir et le blanc avec des éclats de couleur : vermillon, ultraviolet, cobalt et jaune vif. Capes fluides, transparence du tulle et dentelles traditionnelles modernisées par des broderies en relief et finis laqués soulignent l’esthétique contemporaine de Givenchy.  C’est dans les galeries basses du musée d’Art moderne que la directrice artistique de Givenchy Clare Waight Keller a présenté le défilé haute couture printemps-été 2019 de la maison. Pour sa collection baptisée “Bleached Canvas”, la créatrice met l’accent sur une féminité puissante et structurée par des volumes architecturaux et des lignes gracieuses. Les tonalités pures et sobres sont traduites par le noir et le blanc avec des éclats de couleur : vermillon, ultraviolet, cobalt et jaune vif. Capes fluides, transparence du tulle et dentelles traditionnelles modernisées par des broderies en relief et finis laqués soulignent l’esthétique contemporaine de Givenchy. 

Le défilé Iris Van Herpen haute couture printemps-été 2019
774

Le défilé Iris Van Herpen haute couture printemps-été 2019

Fashion Week L’espace de quelques instants, la créatrice Iris Van Herpen propose de quitter la terre ferme pour regarder vers le ciel. Puisant son inspiration dans les représentations mythologiques et astrologiques de l’atlas céleste d'Andreas Cellarius (cartographe du XVIIe siècle), la créatrice néerlandaise nous plonge dans la nébuleuse cosmique. Robes en organza translucide semblables à des nuages aquatiques (créées en collaboration avec l’artiste expressionniste et ancien ingénieur de la NASA Kim Keever), créations immaculées avec des reliefs en pétales ou en dentelle extra fine (un demi-millimètre d'épaisseur) faisant vibrer le tissu au rythme de chaque pas… Le défilé atteint son apothéose grâce à l’installation laser de Nick Verstand qui donne le sentiment d’être véritablement au cœur de nuages en mouvement. L’espace de quelques instants, la créatrice Iris Van Herpen propose de quitter la terre ferme pour regarder vers le ciel. Puisant son inspiration dans les représentations mythologiques et astrologiques de l’atlas céleste d'Andreas Cellarius (cartographe du XVIIe siècle), la créatrice néerlandaise nous plonge dans la nébuleuse cosmique. Robes en organza translucide semblables à des nuages aquatiques (créées en collaboration avec l’artiste expressionniste et ancien ingénieur de la NASA Kim Keever), créations immaculées avec des reliefs en pétales ou en dentelle extra fine (un demi-millimètre d'épaisseur) faisant vibrer le tissu au rythme de chaque pas… Le défilé atteint son apothéose grâce à l’installation laser de Nick Verstand qui donne le sentiment d’être véritablement au cœur de nuages en mouvement.

loading
Plus d'articles