13 Décembre

Le défile Koché pre-fall 2019 au Planet Hollywood à New York

 

Mercredi 12 décembre, le label parisien Koché rendait hommage à la pop culture nineties avec sa collection pre-fall 2019, présentée au Planet Hollywood de Times Square, à New York. 

Par Laura Catz

1/49
2/49
3/49
4/49
5/49
6/49
7/49
8/49
9/49
10/49
11/49
12/49
13/49
14/49
15/49
16/49
17/49
18/49
19/49
20/49
21/49
22/49
23/49
24/49
25/49
26/49
27/49
28/49
29/49
30/49
31/49
32/49
33/49
34/49
35/49
36/49
37/49
38/49
39/49
40/49
41/49
42/49
43/49
44/49
45/49
46/49
47/49
48/49
49/49
  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

  • Couleurs vives, mix'n'match improbables, satin, franges, fourrure, volants, maillots de baseball et logos à gogo... Pour sa collection pre-fall 2019 présentée mercredi 12 décembre à New York, Christelle Kocher, fondatrice et directrice artistique du label parisien Koché, exalte à merveille la nostalgie ambiante qui règne depuis quelques années autour de la pop culture US nineties.

     

    Et quel meilleur endroit pour clamer haut et fort son amour du kitsch, de Sylverster Stalone, des blockbusters et des cheerleaders que de faire défiler ses mannequins dans un temple de la culture US : le restaurant à thèmes Planet Hollywood de Times Square, à New York. Un lieu “cool as hell” où stars d'Hollywood, top models et athlètes se bousculaient pour boire du champagne en arborant le totémique tee-shirt de la maison.  

     

    Arnold Schwarzenegger et Bruce Willis n’étaient pas là, mais les vêtements étaient pleins d’énergie. Fidèle à son alliance de tradition couture et de sportswear, Koché perpétue brillamment sa déconstruction de clichés : un chemisier victorien à volants prend tout son sens à côté d'un manteau de fourrure rose vif et d'un maillot de baseball aux couleurs de l'an 2000. 

NuméroNews