239

Défilé Versus Versace: rencontre avec Anthony Vaccarello

 

En pleine fashion week londonienne, Numéro a rencontré Anthony Vaccarello, directeur artistique de la ligne Versus de Versace.

Surprise : après une première saison à New York, c’est à Londres qu’Anthony Vaccarello, confirmé à son poste de directeur artistique de la ligne Versus, présentait sa deuxième collection. L’occasion pour lui de proposer, pour la première fois, des silhouettes masculines qui se mêlaient aux silhouettes féminines. Au programme, des looks sexy tout en jupes mini, asymétries et savantes découpes millimétrées, dont le créateur nous régale depuis ses débuts pour son propre label. Mais aussi des pantalons, du tailoring, qui font également partie de son vocabulaire. Anthony Vaccarello est par ailleurs un spécialiste des dégaines un brin tomboy et sportives, à base de bermudas et petits blousons. Tous ces gimmicks prisés des fans du créateur figurent au menu de la collection qu’il signe cette saison pour Versus. S’y ajoute un versant plus pop jouant sur les textures vinyle, un style franchement plus casual, et surtout, des imprimés audacieux. Numéro a rencontré le créateur après son défilé.

Numéro : dans ce défilé pour Versus, on reconnaît vraiment vos silhouettes types. Comment avez-vous abordé cet exercice ?

Anthony Vaccarello : J’ai beaucoup de plaisir à fouiller dans les archives de la maison, mais je veux mettre beaucoup de moi-même dans ces collections Versus. Il ne s’agit pas pour moi d’un projet parallèle, je le traite comme une collection à part entière, dans laquelle je m’investis sans réserve. Si on reconnaît ma signature personnelle dans mes collections Versus, c’est parce qu’il y a certainement aussi du Versace chez moi.

 

Il s’agit donc d’un partenariat idéal, une sorte de mariage parfait ?

[Rires] Oui, je ne vois pas comment le décrire autrement.

 

 Donatella Versace supervise-t-elle les collections ?

Elle est présente pour faciliter le processus, mais elle me laisse vraiment carte blanche. Donatella apporte son énergie, son dynamisme. Par ailleurs, elle me pousse à proposer des vêtements en couleur, mais comme vous avez pu le voir, je résiste [rires].

 

Vous proposez tout de même ici beaucoup d’imprimés que l’on imagine mal dans vos propres collections.

Versus me fournit l’occasion d’explorer une piste vers laquelle je n’irais pas spontanément, c’est vrai. Ici, je suis parti d’un imprimé “Istante” de Donatella et Gianni, qui date des années 90. J’ai voulu en livrer une version plus aquatique et plus dark.

 

Pourquoi avoir choisi cette fois de défiler à Londres ?

Nous reviendrons peut-être à New York la saison prochaine. Mais nous aimons l’idée de provoquer une surprise. La structure de la maison permet de décider de ce genre de chose assez tard, elle offre une vraie liberté, une légèreté. C’est ce qui me plaît.  

 

 

Propos recueillis par Delphine Roche

Les célébrités présentes au lancement de la collection “Loubhoutan” par Christian Louboutin
820

Les célébrités présentes au lancement de la collection “Loubhoutan” par Christian Louboutin

Fashion Week Mardi soir, les célébrités affluaient aux lancements de la dernière collection printemps-été 2020 de Louboutin, avec en prime une nouvelle collection capsule “Loubhoutan”, inspirée par les couleurs et l’architecture autour de Thimphou, la capitale du Bhoutan. Une scénographie extravagante et orientale : wagon de train siglé “Loubouthan Express” et longs rideaux de velours, le tout en rouge, la couleur emblématique de la marque. Découvrez quelles célébrités ont assisté à cet événement. Mardi soir, les célébrités affluaient aux lancements de la dernière collection printemps-été 2020 de Louboutin, avec en prime une nouvelle collection capsule “Loubhoutan”, inspirée par les couleurs et l’architecture autour de Thimphou, la capitale du Bhoutan. Une scénographie extravagante et orientale : wagon de train siglé “Loubouthan Express” et longs rideaux de velours, le tout en rouge, la couleur emblématique de la marque. Découvrez quelles célébrités ont assisté à cet événement.

Le défilé Fendi haute couture automne-hiver 2019-2020 à Rome
798

Le défilé Fendi haute couture automne-hiver 2019-2020 à Rome

Fashion Week Afin de présenter sa première collection haute couture depuis la disparition de Karl Lagerfeld, la maison Fendi donne rendez-vous dans un cadre exceptionnel : sur le mont Palatin en plein cœur des vestiges du Temple de Vénus et de Rome, dont la construction fut initiée par l’empereur Hadrien en 141 après J.-C. Pour imaginer la collection, Silvia Venturini Fendi a pioché parmi les esquisses de Karl Lagerfeld : au coucher du soleil, les 54 modèles se succèdent vêtus de pièces résonnant avec les édifices de la Rome antique, tels que des robes coupe empire fluides structurées par de fins ajours, costumes en soie, brassières et jupes crayon. Emblèmes de la maison italienne, d’épais manteaux de fourrure chamarrés de tons bruns rencontrent la légèreté des ensembles lumineux et translucides. Sur un grand nombre de pièces, de somptueux imprimés explorent les richesses miroitantes du marbre et des mosaïques, déclinées dans des nuances de blancs, de jaunes, de verts et de roses, attribuant aux ensembles une grande régalité. Fendi rend ici un bel hommage au regretté directeur artistique de sa maison pendant plus de cinquante ans, aussi bien qu’au précieux patrimoine antique : la maison italienne fera en effet restaurer le Temple de Vénus et de Rome. Afin de présenter sa première collection haute couture depuis la disparition de Karl Lagerfeld, la maison Fendi donne rendez-vous dans un cadre exceptionnel : sur le mont Palatin en plein cœur des vestiges du Temple de Vénus et de Rome, dont la construction fut initiée par l’empereur Hadrien en 141 après J.-C. Pour imaginer la collection, Silvia Venturini Fendi a pioché parmi les esquisses de Karl Lagerfeld : au coucher du soleil, les 54 modèles se succèdent vêtus de pièces résonnant avec les édifices de la Rome antique, tels que des robes coupe empire fluides structurées par de fins ajours, costumes en soie, brassières et jupes crayon. Emblèmes de la maison italienne, d’épais manteaux de fourrure chamarrés de tons bruns rencontrent la légèreté des ensembles lumineux et translucides. Sur un grand nombre de pièces, de somptueux imprimés explorent les richesses miroitantes du marbre et des mosaïques, déclinées dans des nuances de blancs, de jaunes, de verts et de roses, attribuant aux ensembles une grande régalité. Fendi rend ici un bel hommage au regretté directeur artistique de sa maison pendant plus de cinquante ans, aussi bien qu’au précieux patrimoine antique : la maison italienne fera en effet restaurer le Temple de Vénus et de Rome.

Le défilé Valentino haute couture automne-hiver 2019-2020
804

Le défilé Valentino haute couture automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Pour la collection Valentino haute couture automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique Pierpaolo Piccioli choisi de célébrer l’extravagance et la diversité. L’oppulence est maître-mot du défilé, marqué par une diversité de couleurs, formes et matériaux. Des drapés, des plumes, des fleurs, des imprimés, des tissus transparents… succèdent les uns aux autres pour des silhouettes très différentes. Sans hiérarchie, ils sont tous sur un pied d’égalité. Promouvoir l’individualité et la différence permet à Pierpaolo Piccioli d’inclure tout le monde. L’interprétation de chaque look est laissée au spectateur, suivant sa sensibilité et son histoire, et toutes les visions sont valables. Pour la collection Valentino haute couture automne-hiver 2019-2020, le directeur artistique Pierpaolo Piccioli choisi de célébrer l’extravagance et la diversité. L’oppulence est maître-mot du défilé, marqué par une diversité de couleurs, formes et matériaux. Des drapés, des plumes, des fleurs, des imprimés, des tissus transparents… succèdent les uns aux autres pour des silhouettes très différentes. Sans hiérarchie, ils sont tous sur un pied d’égalité. Promouvoir l’individualité et la différence permet à Pierpaolo Piccioli d’inclure tout le monde. L’interprétation de chaque look est laissée au spectateur, suivant sa sensibilité et son histoire, et toutes les visions sont valables.

Le diner Moncler Simone Rocha x MyTheresa
1

Le diner Moncler Simone Rocha x MyTheresa

Fashion Week Pour sa troisième collection avec Moncler, la créatrice irlandaise Simone Rocha conserve son approche romantico-victorienne déjà présente pour la saison automne-hiver 2018-2019 et propose des créations majoritairement noir et blanc. À l'occasion de la fashion week haute couture, Moncler lançait la collection de Simone Rocha autour d'un diner organisé avec MyTheresa. Découvrez les personnalités présentes.  Pour sa troisième collection avec Moncler, la créatrice irlandaise Simone Rocha conserve son approche romantico-victorienne déjà présente pour la saison automne-hiver 2018-2019 et propose des créations majoritairement noir et blanc. À l'occasion de la fashion week haute couture, Moncler lançait la collection de Simone Rocha autour d'un diner organisé avec MyTheresa. Découvrez les personnalités présentes. 

Pierre Niney, Rossy de Palma... Revivez le cocktail de Tod's par Alber Elbaz
788

Pierre Niney, Rossy de Palma... Revivez le cocktail de Tod's par Alber Elbaz

Fashion Week Hier soir, à l'occasion de la Fashion Week haute couture, le créateur Alber Elbaz présentait sa collection capsule avec la marque italienne Tod's : “Tod's Happy Moments by Alber Elbaz” au Palais de Tokyo. Une fête à laquelle nombre de célébrités ont répondu présentes.  Hier soir, à l'occasion de la Fashion Week haute couture, le créateur Alber Elbaz présentait sa collection capsule avec la marque italienne Tod's : “Tod's Happy Moments by Alber Elbaz” au Palais de Tokyo. Une fête à laquelle nombre de célébrités ont répondu présentes.