Advertising
Advertising
02 Juillet

Le défilé Dior haute couture automne-hiver 2019-2020

 

Pour son défilé haute couture automne-hiver 2019-2020, Dior élève la femme au rang de cariatide, ces statues de l’antiquité vêtues de tuniques, à la fois pilier soutenant un bâtiment et objet d’art. La directrice artistique Maria Grazia Chiuri fait donc de la femme Dior un pilier de la société, portant le poids du monde dans une tenue construite à la manière de l’architecture. Essentiellement noire, la collection n’a qu’une robe blanche et de rare pièces colorées. L’attention est ainsi portée sur la silhouette, soulignée à travers des drapés. Inspirée par l’architecte Bernard Rudofsky, le défilé reprend son interrogation “Les vêtements sont-ils modernes ?” et rejoint la dernière collection signée par Christian Dior, déjà utilisant le drapé, entre couture et architecture. Au cœur de l’hôtel particulier de Dior, au 30, avenue Montaigne, un décor surréaliste noir et blanc signé par l’artiste féministe Penny Slinger sert de toile de fond au défilé.

Par La rédaction

1/65
2/65
3/65
4/65
5/65
6/65
7/65
8/65
9/65
10/65
11/65
12/65
13/65
14/65
15/65
16/65
17/65
18/65
19/65
20/65
21/65
22/65
23/65
24/65
25/65
26/65
27/65
28/65
29/65
30/65
31/65
32/65
33/65
34/65
35/65
36/65
37/65
38/65
39/65
40/65
41/65
42/65
43/65
44/65
45/65
46/65
47/65
48/65
49/65
50/65
51/65
52/65
53/65
54/65
55/65
56/65
57/65
58/65
59/65
60/65
61/65
62/65
63/65
64/65
65/65
Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising