225


Commandez-le
Numéro
29

Chez Ischia, Cyril Lignac sublime la cuisine italienne

Food

Dans un décor design et chaleureux, le chef Cyril Lignac propose sa propre vision de la cuisine italienne : des créations remarquables et savoureuses à découvrir sans plus tarder. 

Ischia, le restaurant italien de Cyril Lignac

1/3

C’est en lieu et place de son premier restaurant Le Quinzième, ouvert en 2005 et récompensé d’une étoile au guide Michelin, que Cyril Lignac a ouvert les portes d’Ischia, en hommage à l’île située dans le golfe napolitain. Bien qu’établie dans une rue discrète du 15ème arrondissement de Paris, ce nouveau concept autour de la gastronomie italienne, vaut le détour. D’abord pour sa déco, signée du Studio KO - à qui l’on doit notamment le musée Yves Saint Laurent de Marrakech - qui nous transporte dans un patio méditerranéen. Plusieurs espaces composent ce restaurant, entre grandes tables rondes et alcôves intimistes, dans une ambiance réchauffée de couleurs chaudes avec son mur en terre cuite et ses tomettes terracota, son bar en Terrazzo et ses luminaires en céramique ainsi que ses banquettes et chaises en toile poudrée et cuir cognac. 

 

Dans les assiettes signées Malo ou Les Guimards, le chef français propose une réinterpréation toute en saveur et en finesse des classiques de la cuisine italienne. À côté des petites pizzette à partager(Jambon blanc, champignons, wasabi ou Truffe noire, fontina, pecorino ), on retrouve en entrée, des encornets grillés relevés d’une crème ‘nduja, tomates et salami qui jouent à merveille sur l’association terre-mer, tandis que le vitello tonnato prend des allures de peinture abstraite, une fois que le veau tendre et la mayonnaise au thon sont saupoudrés de câpres et tomates séchées. En plat, les pâtes et gnocchi sont à l’honneur. Ces derniers, tendres et moelleux à souhait s’accompagnent d’un pistou d’amandes, de légumes verts et de stracciatella, tandis que d’exquises ravioles de langoustines sont exaltées par une crème au marsala et anis vert. Les tagliatelles al ragu et les pipe régate alla vodka sont aussi dans les incontournables du menu. Enfin en dessert, le baba au limoncello (spécialité de Naples ainsi que du chef) fourré d’une crème citronnée et la glace aux noisettes du Piémont caramélisées offrent une délicieuse touche sucrée pour finir le repas. Après son Bar des Prés dédié aux cocktails et aux spécialités nippones inauguré en 2016 et la réouverture du bistro le Chardenoux en 2019, Cyril Lignac réussit une fois de plus son coup avec ce restaurant italien contemporain.