Vêtement contestataire et cool d’une jeunesse rebelle, le jean traverse les époques. La maison italienne Miu Miu retrace l’évolution de cette pièce infatigable en six modèles - un par décennie - des années 40 à la fin du XXème siècle. Chaque jean rend hommage à une icône de style, modèle de toute une génération.

 

Le fil rouge débute dans les années 40 : surnomée “The Look” pour son regard assassin dans Le Port de l’Angoisse (1944), Lauren Bacall guide Miu Miu vers un jean en denim bleu foncé, dans une toile épaisse typique des vêtements fonctionnels de l’époque. Les années 50 marquent les débuts de Brigitte Bardot, qui inspire un taille haute brut, resséré aux chevilles, hommage à son pantalon Capri dans le film de Roger Vadim Et Dieu… créa la femme, au plus près de ses formes de danseuse.

 

Muse d’Yves Saint Laurent et de Paco Rabanne, le look futuriste de Françoise Hardy demeure une référence. Jambe droite et taille haute, le “Françoise” est taillé dans une toile blanche. Véritable pattes d’eph, le jean “Jane” célèbre la chanteuse anglaise Jane Birkin dans une teinte délavée, coupe taille basse.

 

Changement de teinte, changement de décennie pour un jean digne de Dirty Dancing en l’honneur de Brooke Shields. Révélée par les publicités provocatrices pour Calvin Klein Denim, l’actrice inspire un modèle unisexe, dans un denim neige pour un côté rétro. Jean boyfriend, le “Kate” prend racine dans le style effortless cool de la “brindille” dans un bleu moyen et décontracté.

 

Retrouvez la collection sur miumiu.com