Advertising
Advertising
21 Mars

Après Jean Paul Gaultier, Rossy de Palma inspire Marco de Vincenzo

 

Rossy de Palma, muse de Jean Paul Gaultier et de Pedro Almodóvar, inspire aujourd'hui le créateur italien Marco de Vincenzo connu pour ses collections féminines, psyché et régressives.

 

Par La rédaction

  • Une sandale éblouissante portée avec des collants noirs. C'est ce dont je me souviens de tante Santina, arrivée des États-Unis le 15 août, qui adorait venir en Sicile et mélanger les choses, voler la vedette et porter un peu de l'Amérique avec une touche de son pays natal", raconte le créateur italien Marco de Vincenzo. À partir de cette réminiscence, il a imaginé une superbe sandale strassée hybridée avec un bas en tulle noir, sensuelle et glamour. 

     

    Pour incarner cette nouvelle création étonnante, Marco de Vincenzo fait appel à Rossy de Palma, dont le physique singulier et la présence hors du commun inspirent régulièrement le réalisateur Pedro Almodóvar, le créateur Jean Paul Gaultier (elle apparaît même dans son spectacle musical Freak Show) et, dernièrement, le chausseur Roger Vivier. Fidèle à son style plein d'humour, l'actrice espagnole incarne une “néo” tante Santina, séductrice et pleine d'auto-dérision. 

     

    Incarnation de la “new wave” italienne, Marco de Vincenzo fusionne dans ses collections féminité, futurisme et un côté régressif et psyché. Un choc esthétique qui, chaque saison, réveille la Fashion Week milanaise. Pour sa première collection de sacs, lancée l'année dernière, il avait également puisé dans son enfance en imaginant des créations inspirées des films cultes de sa jeunesse, Lolita, Shining et Les Dents de la mer.

     

     

     

     

     

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising