Numero

219


Commandez-le
Numéro

L'artiste Zimoun fait parler les horloges avec Jaeger-LeCoultre

Art

Dans le cadre d'une année thématique célébrant ses montres à sonnerie, la manufacture d'horlogerie de luxe Jaeger-LeCoultre a invité l'artiste Zimoun à créer une œuvre inspirée par son histoire. Connu pour ses installations motorisées et sonores monumentales, le Suisse a cette fois-ci créé un parterre de disques métalliques évoquant les cadrans des horloges.

  • Zimoun, “The Sound Maker” (2020).

  • Zimoun.

1/2

1944. C’est la quantité de disques de métal qui fut nécessaire à l’artiste Zimoun pour sa nouvelle installation sonore. Répartis à distance égale sur un panneau noir au sol pour être activés par le même nombre de mini-moteurs, ces éléments tournent sur eux-mêmes en continu suivant un rythme synchronisé. Témoin de ce spectacle sonore et visuel, le spectateur se perd dans ces méandres argentés qui résonnent autant qu’une pluie tombant à verse sur un toit tout en reflétant avec mouvement la lumière qui les éclaire. Par ses rotations motorisées, l’œuvre hypnotisante nous évoque le temps qui passe comme l’aiguille se déplaçant sur l’écran d’une horloge.

 

C’est là tout l’objectif de la manufacture suisse Jaeger-LeCoultre, spécialisée depuis sa création en 1833 dans l’horlogerie de luxe. Si celle-ci est davantage connue pour ses montres, notamment à sonnerie, elle trouve par ce projet une manière habile de faire se rencontrer les techniques et savoir-faire précis de l’horlogerie avec l’art, à partir d’une thématique choisie pour l’année 2020 : The Sound Maker (“Le faiseur de son”), qui donne aussi son nom à l’œuvre créée par Zimoun. Et l’artiste suisse, dont les créations très techniques s’inspirent de la capacité d’un objet lambda à investir l’espace par le mouvement et le son, s’avérait le parfait candidat pour ce projet. Fidèle à sa volonté de penser l’œuvre comme un processus motorisé et activable, il a ici repris directement des disques employés par la manufacture qu’il a ensuite connectés aux mini-moteurs à l’aide de câbles invisibles, tout en s’inspirant des bruits de la nature de la vallée de Joux, berceau de Jaeger-LeCoultre à quelques kilomètres du Jura.

 

“Comme notre Manufacture, Zimoun transforme les matières premières avec précision” explique Catherine Rénier, présidente de Jaeger-LeCoultre . Son expertise et sa créativité avec le métal correspondaient parfaitement au travail de nos artisans” C’est d’abord en Chine que l’œuvre The Sound Maker sera dévoilée prochainement, avant de faire le tour du monde au gré de futures manifestations.

Zimoun, 1944 prepared dc-motors, mdf panels 72x72 cm, metal discs Ø 8 cm, 2020.