244


Commandez-le
Numéro
13 Coachella : les 7 meilleures performances de tous les temps

Coachella : les 7 meilleures performances de tous les temps

MUSIQUE

Après deux ans d’absence, le mythique festival de musique californien Coachella revient du 15 au 17 avril et du 22 au 24 avril. La programmation 2022 promet de réjouir les foules avec comme têtes d’affiche The Weeknd, Billie Eilish, Harry Styles, sacré meilleur showman aux Grammy Awards 2021. Flume, Doja Cat, Stromae, Jamie XX, Joji seront eux aussi de la partie. C'est l'occasion de revenir sur les sept meilleures performances de tous les temps avec, entre autres, Prince, Beyoncé et les Daft Punk
 

Beyoncé : Une performance spectaculairement engagée en 2018

 

Première femme noire à la tête d’affiche du festival, Beyoncé a marqué à jamais Coachella. Alors qu’elle était initialement programmée pour l’édition 2017, c’est bien le 14 et le 21 avril 2018 que la star en couple avec le rappeur Jay-Z a enflammé la scène pendant deux heures, entre hits indémodables et danses frénétiques. En plein désert californien, la chanteuse, fière interprète du tube Crazy in Love, s’est livrée, devant un parterre de plus de 100 000 festivaliers, à une performance XXL mais surtout engagée, entourée d’une équipe de musiciens et de danseurs majoritairement noirs. Le show hors du commun, renommé Beychella, déroule alors une puissante setlist accompagnée d’invités comme Kelly Rowland et Michelle Williams des Destiny’s Childs. La grandiose performance aussi iconique qu’engagée en faveur de nombreuses causes, notamment le mouvement Black Lives Matter, est à retrouver dans un documentaire Netflix, réalisé et produit par Beyoncé elle-même. Intitulé Homecoming, le documentaire retrace la préparation avec les danseurs et les musiciens qui l'accompagnent sur scène et des moments performances du show. 

Daft Punk, le live le plus spectaculaire de 2006

 

Phénoménal. C’est l’adjectif qui qualifie le mieux le live des Daft Punk à Coachella en 2006. Le 29 avril, les deux musiciens aux allures de robots, connus dans le monde entier, offraient la performance la plus incroyable de cette édition, voire de l’année. Les Daft Punk étaient perchés tout en haut d’une majestueuse pyramide recouverte de led. Le show – qu'on peut retrouver sur YouTube – fut spectaculaire, sensationnel, mythique et mémorable. Le duo électronique français a offert, à 35 000 personnes, un mix unique mêlant les titres de leurs trois premiers albums. Quand des morceaux comme One More Time ou encore Harder, Better, Faster, Stronger ont retenti, les fans en sueur, en transe et en folie, se sont armés de la fonction vidéo de leurs mobiles (de l’époque) afin de capturer ce moment hors du temps, qui ne se reproduira que très peu après cela. Peu de gens peuvent se vanter d’avoir vu les Daft Punk en concert et encore moins ne peuvent affirmer avoir assister à ce live tout bonnement renversant.

Le show mythique d’une légende : Prince en 2008

 

2008. La rumeur d'une participation de Prince à Coachella circule depuis des années, pourtant pour le plus grand malheur des fans du chanteur pop, la nouvelle n'avait encore jamais été officialisée. Mais quelques semaines avant le festival, les organisateurs de Coachella ont confirmé qu'il rejoindrait la programmation comme tête d’affiche. Le 26 avril 2008, Prince est monté sur la scène de Coachella et a ébloui les spectateurs avec ses chansons les plus emblématiques comme 1999, Little Red Corvette, Purple Rain et Let's Go Crazy, ainsi qu'un nombre surprenant de reprises. Beaucoup se souviennent de son interprétation de la chanson Creep de Radiohead. Pendant huit minutes, le chanteur américain a ému le public du festival, faisant de ce moment la partie la plus marquante de la soirée. L’artiste américaine Sheila E. a rejoint Prince sur scène pour interpréter une chanson à ses côtés offrant ainsi une performance qui a laissé un souvenir impérissable à tous les spectateurs.

Dr Dre & Snoop Dogg, le live de tous les possibles

 

Snoop Dog, Dr. Dre, Eminem, 50 Cent... les boss du rap américain réunis sur scène pour clôturer Coachella en 2012, cela tient d'une performance légendaire. Snoop Dog et Dr. Dre, programmés pour un show colossal, ont foulé les planches du mythique festival californien aux côtés de leurs amis et camarades Eminem, 50 Cent, Wiz Khalifa, Kendrick Lamar et surtout de l’hologramme du célèbre et regretté 2Pac. Ce live, absolument dingue est sûrement le concert que les fans et habitués du festival californien n’oublieront jamais. The Next Episode de Snoop Dogg et Dr. Dre, In Da Club de 50 Cent et I Need A Doctor d’Eminem et Dr. Dre doivent encore résonner dans les oreilles de ceux ayant eu la chance d’y assister.

Stromae : le duo improbable électrise Coachella en 2015

 

C’était en avril 2015, quelques temps avant sa longue pose due à son burn-out. Tandis que l’auteur-compositeur-interprète et producteur belge Stromae enchaîne ses tubes sur la scène du festival californien, la foule se met soudainement à s’égosiller. Si le rythme entraînant de l’efficace Alors on danse retentit, c’est bien le rappeur américain Kanye West — qui avait remixé le titre cinq ans auparavant — qui rejoint l’artiste sur scène, par surprise, pour un duo des plus explosifs. Un merveilleux cadeau — sûrement inoubliable — pour les fans aussi bien de Stromae que de Kanye West. 

The Weeknd en larmes sur la scène de Coachella en 2018

 

Alors qu’il vient de rompre avec la chanteuse pop Selena Gomez, l’artiste canadien s’est produit au festival en 2018 lors d’un show fort en émotion. Pendant plus d’une heure et demie, devant une foule de 100 000 personnes chantant à tue-tête les paroles de ses plus grands tubes, tels que Can’t Feel My Face (2015) ou Starboy (2016), The Weeknd a offert une performance mélancolique. Des larmes coulent le long de ses joues alors qu'il interprète Call Out my Name, tandis qu’il se souvient de sa relation passée avec la pop star d’origine mexicaine. The Weeknd a considérablement touché les spectateur sur une scène au décor monumental : une main et un visage fissuré XXL, une référence à son coeur brisé ?

The Cure, imperturbable en 2009 

 

Les rois du rock gothique ont littéralement dépassé les limites en 2009. Connus pour leurs sets interminables, les Britanniques ont enflammé la scène du festival pendant plus de trois heures, malgré le couvre-feu et l’extinction du son de la scène principale. En plein milieu de leur grand classique des années 80 Boys Don't Cry, une demi-heure après le couvre-feu imposé aux artistes, Robert Smith, leader du groupe s’exclame : "On nous a dit qu'on ne pouvait jouer plus qu'une chanson, c'est ça ouais !". The Cure a alors continué le show malgré l’absence de micro, incitant même le public à chanter en chœur avec eux au plus proche de la scène. Le mythique groupe formé en 1978 prouve qu’il n’a rien perdu de sa fougue et de son énergie.