De l’art contemporain au design, l'architecte d'intérieur Pierre Yovanovitch s'est fait connaître par ses architectures puissantes aux tracés soignés mis en lumière par des matériaux authentiques. Le château de Fabrègues dans le Haut-Var est aujourd’hui son havre de paix, l’art contemporain y a une place de choix. « Au détour d’un virage, et dans l’isolement voulu, le château m’est alors apparu comme enchâssé dans la végétation. Devant, la grande terrasse qui surplombe un immense paysage de collines et de bois, dans ce calme total où l’on se sent si sereinement… chez soi » confie-t-il.

 

C’est dans les entrailles de l'édifice que l’architecte d’intérieur a dévoilé en juillet dernier la fresque de Claire Tabouret. Repérée par le collectionneur François Pinault lors d'une exposition de la galerie Gounod en 2013, elle avait fait sensation à la FIAC deux ans plus tard. Ainsi, Pierre Yovanovitch s’est adjoint les services de l'artiste peintre après avoir restauré la bâtisse. Louis Benech, paysagiste, avait dessiné le parc, désormais, la chapelle du XIIe siècle arbore la fresque onirique de Claire tabouret, aussi paisible qu’intense : « Ces enfants qui semblent nous regarder depuis une autre rive, on ne sait pas vraiment s’ils sont dans le même monde que nous, mais ils nous enveloppent de leur présence bienveillante » explique-t-elle. À 36 ans, l’artiste peintre puise dans son imagination afin de placer des personnages dans un univers intemporel. Sa peinture figurative s’articule autour d’une succession de couches et d’un effet de transparence. La résidence de Provence de l'architecte à la renommée internationale est le théâtre d'une audacieuse collaboration qui met en valeur le patrimoine architectural de la région mais aussi un jeune talent de l'art contemporain.