Dans la série Hunters (2020), Logan Lerman forme un tandem avec le grand Al Pacino, où tous deux campent des justiciers assoiffés de vengeance. Il interprète le personnage du jeune Jonah Heidelbaum, qui se rallie à un groupuscule de juifs bienfaiteurs – dirigé par le riche Meyer Offerman (Al Pacino) – s'attachant à identifier et à éliminer d’anciens hauts dignitaires nazis ayant fui le IIIe Reich pour se réfugier aux États-Unis après la guerre. 

 

S'il donne à voir une nouvelle facette de son jeu dans Hunters, le regard espiègle de Logan Lerman n’est pourtant pas inconnu. En 2010, Percy Jackson : le Voleur de Foudre imprime définitivement le visage de ce jeune acteur dans les esprits et sur toutes les affiches de métro. Adaptée de la série romanesque de Rick Riordan, la saga en deux volets devient un blockbuster mondialement connu, rapportant près de 427,3 millions de dollars à ses producteurs. Protagoniste d’un récit d’aventure fantastique inspirée de la mythologie grecque, le comédien américain touche un public de jeunes gens s’identifiant à la quête identitaire de cet adolescent. Percy Jackson n'est pourtant pas le premier rôle de Logan Lerman à Hollywood, c'est celui qui lui permet de se détacher des personnages secondaires qui lui collent à la peau…

 

Originaire de Beverly Hills en Californie, Logan Lerman débute sa carrière d’acteur dès l’âge de cinq ans, avec le film de guerre The Patriot, Le Chemin de la Liberté (2000). Bien qu’étant enfant, le jeune Logan fait ses premiers pas aux côtés de deux légendes du cinéma : Mel Gibson et le regretté Heath Ledger. Son jeune âge lui permet ensuite de multiplier les seconds rôles d’adolescent dans plusieurs films autour d’acteurs et actrices de renoms, dont L’Effet Papillon (2004) avec Ashton Kutcher et Elden Henson, ou encore My One and Only (2009), aux côtés de l’actrice oscarisée Renée Zellweger. Toujours dans un rôle de jeune adulte, Loger Lerman réapparait à l’écran sur deux années consécutives avec Emma Watson – inoubliable pour son rôle d’Hermione Granger dans la saga Harry Potter – d’abord en 2013 dans Le Monde de Charlie de Stephen Chbosky, puis l’année suivante dans Noé (2014), film un peu moins connu de Darren Aronofsky, réalisateur de Requiem for a Dream (2000) et de Black Swan (2010).

 

Évoluant aujourd'hui à l'écran aux côtés d’Al Pacino, l’acteur de 28 ans démontre qu’il ne se contente plus de la place du fond. Avec Hunters, il campe un premier rôle plus sombre et plus travaillé, donc convainquant. A l’instar de l’actrice Samira Wiley, révélée au grand public dans les séries Orange Is the New Black (2013-2016) ou The Handmaid’s Tale (2017) après quelques passages inaperçus au cinéma, le format sériel pourrait permettre à cet acteur prometteur de brouiller un peu plus les pistes entre Hollywood et le petit écran.    

 

Hunters (2020) disponible sur la plateforme Amazon Prime le 21 février.