14


Commandez-le
Numéro
30 Remix Gallery, PAD Paris, Philippe Starck, Alessandro Mendini, Memphis

Au PAD, la Remix Gallery remet le design des années 80 au goût du jour

Design

Le célèbre salon parisien consacré au design fête ses 25 ans au jardin des Tuileries et accueille pour l’occasion de nouveaux exposants. Parmi eux, la jeune Remix Gallery offre une vision rafraîchissante et pointue des grands créateurs des années 80. Une décennie de design qui n’en finit pas de faire son come-back.

Tables basses de la série Synthèse et coupes Orwell, (circa 1980) de Christian Duc. Tables basses de la série Synthèse et coupes Orwell, (circa 1980) de Christian Duc.
Tables basses de la série Synthèse et coupes Orwell, (circa 1980) de Christian Duc.

Frénétique, éclectique et postmoderne, la décennie 1980 connaît un retour en grâce, comme en témoigne notamment l’exposition que lui consacre le musée des Arts décoratifs à Paris jusqu’à mi-avril. Au nord de la capitale, l’espace plus confidentiel de la Remix Gallery y contribue quant à lui activement depuis déjà huit ans. Aux puces de Saint-Ouen, le duo formé par Valérie Bouvier et Antoine Nouvet présente ainsi des trésors signés du célèbre Philippe Starck, bien sûr, mais aussi de Christian Duc – acteur majeur du renouveau du design français – et du cultissime Italien Alessandro Mendini.

 

Les années 80 : une décennie pivot dans l'histoire du design 

 

Les années 80 sont marquées par un rejet et une rupture avec le fonctionnalisme et une forme de conformisme et de confort bourgeois érigés de manière centrale dans les années 60 et 70, explique le duo. En France, cela est passé par un retour au minimalisme et à un radicalisme très purs et aux lignes que l’on voit dans les premiers dessins de Starck. Parmi les autres grands noms de l’époque figurent également Gilles Derain, Christian Duc, Jean-Michel Wilmotte, Andrée Putman.” Ailleurs, avec le groupe Memphis ou Mendini, la fracture avec le passé s’incarne au contraire dans l’accumulation de motifs, de couleurs et de matières. Quitte à aller vers le tape-à-l’œil, la notion de “bon goût” est à nouveau questionnée. Ce mouvement a très vite ses représentants en France avec Nathalie Du Pasquier ou Pierre Sala. La force des années 80, c’est l’émergence d’une nouvelle génération, d’une volonté de rupture et de diverses esthétiques qui n’ont pas peur du baroque, du primitif”, ajoutent les deux galeristes.

 

Christian Duc, Philippe Starck, Alessandro Mendini : des figures majeures de l'époque

 

Au PAD, la Remix Gallery présente notamment des pièces d’Alessandro Mendini ou encore de Christian Duc, un designer franco- vietnamien comparable aux décorateurs d’intérieur des années 20 et 30, qui a peu produit et jamais de manière industrielle. Parmi ses réalisations trône, entre autres, un remarquable ensemble de salon en cuir, dans les lignes duquel la réinvention du modernisme des années 20 est largement perceptible.

 

Quant à l’Italien Mendini, on redécouvrira ses meubles, qu’il voulait avant tout sculpturaux – à mille lieues du design industriel prôné par son confrère Sottsass.Les années 80 forment une période où les pouvoirs politiques ont vraiment encouragé la création, conclut le duo. Dans un contexte d’insouciance, sans doute en réaction à la crise économique et au drame du sida. C’est une période très paradoxale et très riche qui trouve un écho particulier aujourd’hui. Surtout, les années 80 regardaient les années 50, qui elles-mêmes regardaient les années 20 et 30. Il est logique qu’à notre tour nous nous tournions vers elles pour les réinventer.”

 


PAD Paris, du 29 mars au 2 avril 2023 au jardin des Tuileries, Paris 1er.