Artistes, icônes, inspirations… tel est le titre choisi par la maison Phillips pour sa nouvelle vente aux enchères. À New York, le 7 juin prochain, près de cent clichés seront présentés :  tous célèbrent la femme artiste, la femme qui pose, l’actrice, la star, la muse.

 

Le collectionneur londonien Peter Fetterman, qui a supervisé cette vente, déclare que les œuvres présentées sont toujours aussi pertinentes que le jour où elles ont été créées. Dans cette sélection, de nombreux photographes de talents, des hommes et des femmes : l’engagée Dorothea Lange, le théâtral Alex Prager, Lilian Bassman et ses portraits contrastés des Américaines, Imogen Cunningham ou encore Cindy Sherman. On retrouve également de nombreux modèles iconiques, des femmes, véritables muses du XXe siècle : Coco Chanel immortalisée par le photographe de mode germano-américain Horst P. Horst, Rosa Parks manifestant à Washington en 1963 saisi par Bob Adelman, l’actrice Audrey Hepburn, la juriste Ruth Bader Ginsburg, la peintre Georgia O Keeffe ou l’ex-première dame Jackie Kennedy.

 

Première œuvre présentée lors de cette vente aux enchères : Migrant Mother, Nipomo, California, une photographie signée Dorothea Lange. Ce cliché représentant Florence Owens Thompson et ses enfants est devenu le symbole de la crise économique des années 30 aux États-unis. Chez Phillips, le lot est accompagné de la fameuse lettre de Dorothea Lange à son ami photographe William Heick :  elle lui propose un échange de deux photographies. William Heick accepte, il se défausse de son œuvre Claim Digger (1950) et Dorothea Lange lui offre Migrant Mother en contrepartie. À l’époque, elle ne savait pas encore qu’il  deviendrait son cliché le plus célèbre.