Une déesse au corps scintillant tournoie dans une salle écarlate. Au cœur d’une galerie des glaces, elle se donne en spectacle, ondule en effleurant ses hanches du bout des doigts. Autour d’elle, à l’abri derrière une glace sans tain, des voyeurs anonymes s’abandonnent à leurs désirs les plus intimes : glisser une pièce dans la cabine du peep show suffit.

 

Sobrement intitulé Peep Show, le court-métrage de Clément Dezelus évoque les désirs inavouables et refoulés. Dans cette vidéo inspirée du Manko Cabaret, temple de la nuit situé dans le VIIIe arrondissement parisien,“la vitre devient un miroir de l’âme qui sonde nos désirs secrets,” pour reprendre les termes du réalisateur, plutôt habitué des campagnes de mode.

 

Pour élaborer ces strip-teases sulfureux, Clément Dezelus a collaboré avec Marc Zaffuto, Emmanuel D’Orazio et Manon Savary, directeurs artistiques du Manko. Il présentent des personnages fantasques, aussi sensuels qu’horrifiques. Tous portent des pièces Chanel des années 70, des robes Valentino Couture ou Thierry Mugler vintage. La plantureuse Allanah Starr revisite quant à elle le look iconique de Marilyn Monroe dans Les Hommes préfèrent les blondes (1953).

 

Et parce que les personnages de ce court-métrage léché ne pouvaient  se trémousser en silence, Dorion, le producteur de la chanteuse Corine a composé une bande originale hypnotique entre slow disco et boucle électronique électrique.