Plus connu pour ses deux mandats présidentiels, marqués tout autant par les accords de Camp David que par ses infidélités, Bill Clinton réserve pourtant à ses plus fervents adorateurs un talent des plus surprenant : l’écriture. Si la plupart des anciens chefs d’État s’adonnent aux joies de la littérature, à l’image des Leçons du pouvoir de François Hollande, ces ouvrages prennent plus souvent la forme de mémoires ou d’essais. Plus téméraire, Bill Clinton s’empare pour la seconde fois de sa plume et nous dévoile un nouveau… thriller.

 

En 2018 paraissait son premier roman policier, au titre évocateur, Le Président a disparu, coécrit avec James Patterson, auteur américain à succès, avec 300 millions de livres vendus dans le monde. Dans ce premier ouvrage, Bill Clinton alliait donc sa connaissance du terrain au talent d’un auteur particulièrement lucratif, et livrait une intrigue alléchante : un Président américain, suspecté de sympathiser avec des terroristes, disparaît soudainement alors que se profile la plus grande cyberattaque jamais organisée contre les États-Unis. Cette première tentative, qui s’était tout de même vendue à plus de 3,2 millions d’exemplaire dans le monde, avait reçue des critiques mitigées, pointée notamment du doigt pour l’absurdité de sa narration et les placements de produits.

 

Ne se laissant pas abattre par ces commentaires désobligeants, le binôme s’est lancé dans un second livre qui devrait paraître en juin 2021. Composant autour de nouveaux personnages, l’intrigue nous dévoile un Président forcé de faire face à un traître au sein de son étroite équipe de collaborateurs.