244


Commandez-le
Numéro
30

3 restaurants historiques parisiens à (re)découvrir

Food

Cette fin d'année 2023 marque la réouverture des restaurants Maxim's, Laurent et Le Montana. Au sein de ces trois institutions parisiennes historiques, où l'on savoure une cuisine de brasserie traditionnelle dans une ambiance délicieusement festive, on sent encore planer l'âme des illustres personnalités qui les ont fréquentés au fil des décennies.

  • Le restaurant Maxim's rue Royale.

  • Le restaurant Maxim's rue Royale.

  • Le restaurant Maxim's rue Royale.

  • Le restaurant Maxim's rue Royale.

1/4

Le restaurant Maxim's, rue Royale

 

En cent-trente ans d’existence, le célèbre établissement Maxim’s a déjà vécu mille vies. Cette institution parisienne située rue Royale, à deux pas de la place de la Concorde, renaît une nouvelle fois de ses cendres avec une ambiance festive façon cabaret. 

 

Au restaurant, tout en assistant à un spectacle de musique live, on déguste les grands classiques des brasseries parisiennes, comme une terrine de foie gras, un carpaccio de saint-jacques et même des cuisses de grenouille, avant de goûter le homard à l’américaine ou le royal poulet rôti façon Henri IV, le tout accompagné d’un cocktail inspiré d’un de ses illustres clients (Audrey Hepburn, Maria Callas ou Sacha Guitry, pour n’en citer que quelques-uns). 

 

La soirée ne s’arrête pas là et se poursuit au bar du premier étage pour y goûter d’autres excellents cocktails dans une ambiance DJ set électrisante.

 

Le Maxim's, 3 rue Royale 75008 Paris.

Plus d'information sur restaurant-maxims.com.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

  • Le restaurant Le Laurent sur les Champs-Élysées.

1/7

Le restaurant Laurent sur les Champs-Élysées

 

Avant de devenir, en 1842, un prestigieux restaurant niché entre les Champs-Élysées et l’avenue Gabriel, Laurent était un des pavillons de chasse de Louis XIV, puis, pendant la Révolution, une guinguette. Sa dernière mue a lieu cette année, quand Paris Society a racheté l’institution parisienne. 

 

Confiée à Cordelia de Castellane, la décoration se veut tout sauf classique. Place aux couleurs chatoyantes, aux motifs traditionnels revisités et aux ambiances éclectiques : du bar façon bibliothèque à la spacieuse salle de restaurant, sans oublier les salons privés, le jardin et la terrasse, tout n’est qu’éclat et raffinement. 

 

Un écrin idéal pour savourer la cuisine du chef multi-étoilé Mathieu Pacaud (qui officie également chez Apicius et au Divellec). Le menu est conçu comme un hommage aux débuts de la gastronomie française, avec, pour commencer, des amuse-bouches et des terrines, puis des marinades (poissons ou légumes) et des hors-d’œuvre (cuisses de grenouille ou langoustines), avant de poursuivre avec des poissons et des viandes ou de la rôtisserie à partager, et, bien sûr, les fromages et les desserts, proposés sur des chariots pour le chic.

 

Laurent, 41 avenue Gabriel, 75008 Paris.

Plus d'information sur laurent.paris.

 

  • Le restaurant Le Montana à Saint-Germain-des-Prés.

  • Le restaurant Le Montana à Saint-Germain-des-Prés.

  • Le restaurant Le Montana à Saint-Germain-des-Prés.

1/3

Le restaurant Le Montana à Saint-Germain-des-Prés

 

Ancien club de jazz des années 50 fréquenté par Juliette Gréco et Boris Vian, devenu boîte de nuit branchée dans les années 2000, Le Montana se réinvente en restaurant et en bar à cocktails. 

 

À l’initiative de cette résurrection, on retrouve Romain Taieb (à qui l’on doit depuis 2022 les Doki Doki, les premiers bars à handrolls parisiens) en collaboration avec Laure Marsac à la direction artistique. Idéalement situé à Saint-Germain-des-Prés, entre Les Deux Magots et le Café de Flore, Le Montana évoque un Paris fantasmé qui inspire la décoration glamour du lieu : le rouge de la Bakélite, la blancheur de l’ivoire, le raffinement de l’opaline rencontrent ainsi le velours, le marbre et le laiton. 

 

En cuisine, le jeune chef italien Francisco Raul Conforti revisite les classiques de la cuisine française : viande d’exception à l’échalote, épaule d’agneau confite ou pâté en croûte au foie gras et aux morilles, le tout servis dans des plats en argent. Et tandis qu’au rez-de-chaussée on savoure un cocktail, le dîner continue sur le rooftop avec une vue imprenable sur Paris.

 

Le Montana, 28 rue Saint-Benoît, 75006 Paris.

Plus d'information sur montana-paris.com.