Agrippé à sa monture d’aluminium, Nigel Sylvester a fait du Queens son terrain de jeu. Le New-Yorkais arpente ce quartier cosmopolite depuis qu’il est en âge de pédaler, son vélo est devenu un prolongement de son corps. Galvanisé par les dunks de Michael Jordan, les hurlements de Michael Jackson et le rap de Jay-Z (qui le cite même dans son titre Biking), Nigel Sylvester tente sa chance et devient cycliste professionnel. En 2014, à l’instar du nageur Michael Phelps et de la tenniswoman Venus Williams, il est le premier athlète de BMX – du cyclisme freestyle – à figurer sur ESPN Body Issue, magazine qui présente des photographies d’athlètes nus.

 

Véritable légende du BMX aux États-Unis – il a notamment sorti une ligne de vélos avec Pharrell Williams, le sportif de 31 ans rend compte de ses exploits sur Internet dans Go, une série de vidéos qui cumule à ce jour plus de 70 millions de vues. Autrefois seul avec sa caméra GoPro, il collabore désormais avec différents vidéastes : Harrison Boyce, Jaime Sanchez, 13th Witness ou encore Levi Maestro, réalisateur capable d’immortaliser le cycliste depuis son propre skateboard.

 

Aujourd’hui, la plateforme créative de Fendi dévoile le nouveau défi de Nigel Sylvester : il multiplie les figures et fait valser son BMX à motifs Fendi FF sur le toit du sublime Palazzo Della Civiltà Italiana, siège de la maison italienne à Rome.