Le style décontracté de la maison Vilebrequin, fondée au début des années 70 à Saint-Tropez, se fond dans l’objectif du photographe italien Massimo Vitali pour un quatrième panorama-capsule sur les toits de la villa Noailles. Une complicité renouvelée qui immortalise l’un des points de vue les plus célèbres de la French Riviera sur un sac et sur le mythique maillot de bain Moorea de Vilebrequin. Une capsule aux tonalités estivales qui saisit en un seul panorama l’atmosphère provençale et farniente de la ville de Hyères.

 

Conçue par l’architecte français Robert Mallet-Stevens, la villa Noailles est depuis la fin des années 20 le lieu de rendez-vous incontournable de l’avant-garde artistique : Salvador Dali, Jean Cocteau, Pablo Picasso ou encore Man Ray s’y retrouvent. Une dynamique artistique symbolique que s’évertuent à nourrir Marie-Laure et Charles de Noailles, notamment à travers leurs nombreux partenariats. Chaque été depuis sept ans, la maison Vilebrequin et la villa Noailles célèbrent les talents émergents dans le cadre du Festival Design Parade. 

 

Adapte des étendues de sable ensoleillées et de ses baigneurs, Massimo Vitali débute sa série Beach Scenes dans les années 90. Il voyage alors et réalise de grands formats dans des tons clairs et colorés où se côtoient familles, amis, amoureux anonymes venus prendre du bon temps au bord de l’eau. Des paysages paradisiaques qui témoignent selon lui d’une certaine “artificialité esthétique, d’allusions sexuelles, d’un plaisir codifié, d’une désillusion face à la foule de vacanciers et d’un conformisme rigide”. Une dimension voyeuriste qui met en lumière chaque corps individuellement pris dans une émulation générale, dont se fait aujourd'hui complice la maison Vilebrequin. 

 

Collection disponible en ligne sur vilebrequin.com et dans une sélection de boutiques Vilebrequin à partir de juin 2020, en France et à l’international.