Le défilé Balmain automne-hiver 2019-2020
03

Le défilé Balmain automne-hiver 2019-2020

Fashion Week

Perfecto orné de piques menaçantes, bottines pointues cloutées, mains dans les poches, casquette gavroche et allure désinvolte… C'est dans une ambiance rock’n’roll que le créateur Olivier Rousteing a fait défiler des mannequins en pleine rébellion. 

Le défilé Balmain automne-hiver 2019-2020
878

Le défilé Balmain automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Perfecto orné de piques menaçantes, bottines pointues cloutées, mains dans les poches, casquette gavroche et allure désinvolte… C'est dans une ambiance rock’n’roll que le créateur Olivier Rousteing a fait défiler des mannequins en pleine rébellion.  Perfecto orné de piques menaçantes, bottines pointues cloutées, mains dans les poches, casquette gavroche et allure désinvolte… C'est dans une ambiance rock’n’roll que le créateur Olivier Rousteing a fait défiler des mannequins en pleine rébellion. 

Le défilé Celine automne-hiver 2019-2020
850

Le défilé Celine automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Présenté en face des Invalides, le défilé Celine par Hedi Slimane automne-hiver 2019-2020 allie élégance parisienne et sensualité rétro. Les silhouettes se parent de pantalon en denim, de blousons courts et ajustés et de cuissardes doublées en shearling entre autres. Les looks sont finalisés par de nombreux accessoires : des lunettes d’aviateur, des foulards à imprimés ou des sacs à main délicatement posés sur l’épaule.   Présenté en face des Invalides, le défilé Celine par Hedi Slimane automne-hiver 2019-2020 allie élégance parisienne et sensualité rétro. Les silhouettes se parent de pantalon en denim, de blousons courts et ajustés et de cuissardes doublées en shearling entre autres. Les looks sont finalisés par de nombreux accessoires : des lunettes d’aviateur, des foulards à imprimés ou des sacs à main délicatement posés sur l’épaule.  

Le défilé Off-White automne-hiver 2019-2020
957

Le défilé Off-White automne-hiver 2019-2020

Fashion Week T-shirt et top à manches longues reprenant la toile “Vega”, short et manteau à l’image du tableau “Re.Na II A”… Alors que la rétrospective “Vasarely, le partage des formes” bat son plein au Centre Pompidou, Virgil Abloh s’inspire directement du pionner de l’art optique pour sa nouvelle collection. Coïncidence ou acte prémédité ? Après avoir saturé l’espace visuel des français pendant les sixties et seventies, l'oeuvre de l'artiste ainsi réinterprétée prend un véritable second souffle. T-shirt et top à manches longues reprenant la toile “Vega”, short et manteau à l’image du tableau “Re.Na II A”… Alors que la rétrospective “Vasarely, le partage des formes” bat son plein au Centre Pompidou, Virgil Abloh s’inspire directement du pionner de l’art optique pour sa nouvelle collection. Coïncidence ou acte prémédité ? Après avoir saturé l’espace visuel des français pendant les sixties et seventies, l'oeuvre de l'artiste ainsi réinterprétée prend un véritable second souffle.

Le défilé Redemption automne-hiver 2019-2020
12

Le défilé Redemption automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Outrageusement rebelle mais toujours élégante, la collection Redemption automne-hiver 2019-2020 s'empare de l'esprit heavy metal pour proposer des modèles tantôt structurées tantôt voluptueuses. Parmi les pièces phares Bebe Moratti, le directeur artistique du label, présente des vestes queue-de-pie, des robes drappées, des smokings ou encore des blouses ondulantes asymétriques. Découvrez tous les looks du défilé Redemption automne-hiver 2019-2020. Outrageusement rebelle mais toujours élégante, la collection Redemption automne-hiver 2019-2020 s'empare de l'esprit heavy metal pour proposer des modèles tantôt structurées tantôt voluptueuses. Parmi les pièces phares Bebe Moratti, le directeur artistique du label, présente des vestes queue-de-pie, des robes drappées, des smokings ou encore des blouses ondulantes asymétriques. Découvrez tous les looks du défilé Redemption automne-hiver 2019-2020.

Le défilé Paco Rabanne automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Paco Rabanne automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Après avoir réinterprété pendant un temps l’ADN avant-gardiste et futuriste de Paco Rabanne, Julien Dossena commence à s’approprier lentement mais sûrement les codes de la maison. Avalanche d’imprimés floraux ou animaliers, robe en résille ornée de pampille en larme diamant, pantalon en sequin rose irisé… Pensé comme un hommage aux tenues d’apparats, le défilé était marqué un certain maximalisme glamour qui est loin d’être passé inaperçu. Après avoir réinterprété pendant un temps l’ADN avant-gardiste et futuriste de Paco Rabanne, Julien Dossena commence à s’approprier lentement mais sûrement les codes de la maison. Avalanche d’imprimés floraux ou animaliers, robe en résille ornée de pampille en larme diamant, pantalon en sequin rose irisé… Pensé comme un hommage aux tenues d’apparats, le défilé était marqué un certain maximalisme glamour qui est loin d’être passé inaperçu.

Le défilé Rick Owens automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Rick Owens automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Yeux noirs de reptile, pommettes déformées à l’aide de prothèses, teint diaphane et bouche floutée… Grâce aux talents des make-up artist Salvia & Diane Kendal, les mannequins semblent débarquées tout droit d’une autre galaxie. Enveloppées dans une fourrure argentée aux reflets métalliques ou une doudoune drapée à la grecque, l’Alien Rick Owens se chausse de plates-formes imposantes pour mieux conquérir la terre. Yeux noirs de reptile, pommettes déformées à l’aide de prothèses, teint diaphane et bouche floutée… Grâce aux talents des make-up artist Salvia & Diane Kendal, les mannequins semblent débarquées tout droit d’une autre galaxie. Enveloppées dans une fourrure argentée aux reflets métalliques ou une doudoune drapée à la grecque, l’Alien Rick Owens se chausse de plates-formes imposantes pour mieux conquérir la terre.

Le rêve éveillé de Roger Vivier
869

Le rêve éveillé de Roger Vivier

Fashion Week Pour présenter la collection Roger Vivier automne-hiver 2019-2020, Gherardo Felloni, le directeur artistique de la maison, a investi un somptueux hôtel particulier dans le VIIIe pour faire vivre à ses invités un véritable rêve éveillé. Forêt hantée ou tropicale, galerie des glaces, chorale cléricale ou encore fabuleux banquet... Numéro vous dévoile l'univers fantasmagorique de la maison de souliers Roger Vivier. Pour présenter la collection Roger Vivier automne-hiver 2019-2020, Gherardo Felloni, le directeur artistique de la maison, a investi un somptueux hôtel particulier dans le VIIIe pour faire vivre à ses invités un véritable rêve éveillé. Forêt hantée ou tropicale, galerie des glaces, chorale cléricale ou encore fabuleux banquet... Numéro vous dévoile l'univers fantasmagorique de la maison de souliers Roger Vivier.

Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Dauphinelles bleutées, feuilles d’érables japonais allant du jaune ou orange acidulé, dahlia fushia… Séduit par le poème “Sacred Emily” de Getrude Stein, Dries Van Noten parsème ses silhouettes d’imprimés floraux sur des robes en soie parme, des trenchs bleu dragée ou doudounes oversize noires pour un défilé aussi poétique que mélancolique. Dauphinelles bleutées, feuilles d’érables japonais allant du jaune ou orange acidulé, dahlia fushia… Séduit par le poème “Sacred Emily” de Getrude Stein, Dries Van Noten parsème ses silhouettes d’imprimés floraux sur des robes en soie parme, des trenchs bleu dragée ou doudounes oversize noires pour un défilé aussi poétique que mélancolique.

Le défilé Y/Project automne-hiver 2019-2020
850

Le défilé Y/Project automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle aux intérieurs Art Déco, Glenn Martens présentait une collection décisive. S’écartant de l’esthétique streetwear qui lui était chère depuis 2013, il dévoile des pièces qui s’apparentent presque à la haute couture. Robes flottantes, longues, organiques aux reflets nacrés, cols en gaze, broderies et passementeries perlées se succédaient sur le podium. Éclectiques, les inspirations sont puisées dans des époques et des médiums originellement antinomiques. Coup de grâce, sans être camp ou baroque, Martens honore toutes les dames de demain. Dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle aux intérieurs Art Déco, Glenn Martens présentait une collection décisive. S’écartant de l’esthétique streetwear qui lui était chère depuis 2013, il dévoile des pièces qui s’apparentent presque à la haute couture. Robes flottantes, longues, organiques aux reflets nacrés, cols en gaze, broderies et passementeries perlées se succédaient sur le podium. Éclectiques, les inspirations sont puisées dans des époques et des médiums originellement antinomiques. Coup de grâce, sans être camp ou baroque, Martens honore toutes les dames de demain.

Le défilé Chloé automne-hiver 2019-2020
850

Le défilé Chloé automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Présentée hier à la Maison de la radio, la collection Chloé automne-hiver 2019-2020 fut une véritable démonstration de féminité contemporaine. Les silhouettes chaudes et poudrées contrebalancées avec des robes bleu nuit et des pièces à carreaux alliaient sensualité sophistiquée et assurance volcanique. Des colliers, des bracelets et des broches rivalisaient avec chic pour finaliser les looks pensés par la directrice artistique du label Natacha Ramsay-Levi.  Présentée hier à la Maison de la radio, la collection Chloé automne-hiver 2019-2020 fut une véritable démonstration de féminité contemporaine. Les silhouettes chaudes et poudrées contrebalancées avec des robes bleu nuit et des pièces à carreaux alliaient sensualité sophistiquée et assurance volcanique. Des colliers, des bracelets et des broches rivalisaient avec chic pour finaliser les looks pensés par la directrice artistique du label Natacha Ramsay-Levi. 

Le défilé Mugler automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Mugler automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Casey Cadwallader place son défilé automne-hiver sous le signe de l'hybridation. Le blouson biker s'impose en format oversize en patchwork de cuir multicolore. Le tailleur ultra cintré casse ses lignes strictes pour se terminer par des pans fluides à godets. Imprimés et matières se télescopent : la jupe à imprimé léopard modernisé s'associe à une veste thermoformée en Néoprène. Les robes moulantes en jersey uni invitent des empiècements bariolés sur leur longueur, accentuant la ligne des hanches. Les robes multiplient les effets : empiècements, plissés, volants soulignant les constructions sophistiquées. Une collection marquée par une véritable énergie organique, qui se retrouve également dans les bijoux en résine portés autour du cou. Casey Cadwallader place son défilé automne-hiver sous le signe de l'hybridation. Le blouson biker s'impose en format oversize en patchwork de cuir multicolore. Le tailleur ultra cintré casse ses lignes strictes pour se terminer par des pans fluides à godets. Imprimés et matières se télescopent : la jupe à imprimé léopard modernisé s'associe à une veste thermoformée en Néoprène. Les robes moulantes en jersey uni invitent des empiècements bariolés sur leur longueur, accentuant la ligne des hanches. Les robes multiplient les effets : empiècements, plissés, volants soulignant les constructions sophistiquées. Une collection marquée par une véritable énergie organique, qui se retrouve également dans les bijoux en résine portés autour du cou.

Le défilé Margiela automne-hiver 2019-2020
989

Le défilé Margiela automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Manteau de flanelle réinterprété en robe, pantalon d’équitation transformé en bustier, trench en similicuir qui devient short… S’inspirant de la même technique de (dé)construction qui avait marqué la collection printemps-été “Artisanale”, John Galliano continue d’exceller dans l’art du détournement. Ouvert par le mannequin transsexuel londonien Finn Buchanan, le défilé se distinguait également par son caractère asexué, abolissant les catégorisations du genre féminin/masculin qui ont dominé la mode jusqu’à présent… Manteau de flanelle réinterprété en robe, pantalon d’équitation transformé en bustier, trench en similicuir qui devient short… S’inspirant de la même technique de (dé)construction qui avait marqué la collection printemps-été “Artisanale”, John Galliano continue d’exceller dans l’art du détournement. Ouvert par le mannequin transsexuel londonien Finn Buchanan, le défilé se distinguait également par son caractère asexué, abolissant les catégorisations du genre féminin/masculin qui ont dominé la mode jusqu’à présent…

loading
Plus d'articles