Advertising
Le défilé Lanvin printemps-été 2020
555

Le défilé Lanvin printemps-été 2020

Fashion Week Pour présenter sa deuxième collection à la tête de la maison Lanvin, le créateur Bruno Sialelli investit les jardins du musée du quai Branly pour une échappée dans son pays imaginaire. Passionné de bande dessinée, il choisit ici de reprendre des planches de Little Nemo in Slumberland, un comics créé par Winsor McCay au début du XXe siècle, pour les intégrer sur des robes, étoles et chemises fluides. À cela s’ajoutent des manteaux longs et amples aux larges boutons, des robes et vestes fluides en gazar de laine ou en soie, des tenues aux rayures marinières altérées par des lignes courbes. D’autres imprimés viennent habiller les ensembles, tels que des dessins en noir et blanc sur des chemises et plastrons ou des carreaux colorés très sixties repris de l’ancien directeur artistique de la maison Jules-François Crahay. Pour présenter sa deuxième collection à la tête de la maison Lanvin, le créateur Bruno Sialelli investit les jardins du musée du quai Branly pour une échappée dans son pays imaginaire. Passionné de bande dessinée, il choisit ici de reprendre des planches de Little Nemo in Slumberland, un comics créé par Winsor McCay au début du XXe siècle, pour les intégrer sur des robes, étoles et chemises fluides. À cela s’ajoutent des manteaux longs et amples aux larges boutons, des robes et vestes fluides en gazar de laine ou en soie, des tenues aux rayures marinières altérées par des lignes courbes. D’autres imprimés viennent habiller les ensembles, tels que des dessins en noir et blanc sur des chemises et plastrons ou des carreaux colorés très sixties repris de l’ancien directeur artistique de la maison Jules-François Crahay.

Quel groupe Hedi Slimane a-t-il invité pour son show Celine ?
678

Quel groupe Hedi Slimane a-t-il invité pour son show Celine ?

Musique Elles sont trois. Elles chantent, jouent et composent. Baptisé Automatic, leur groupe navigue entre le rock, le punk et la new wave. Leur single “Calling It” a été choisi par Hedi Slimane pour la bande-son du défilé Celine printemps-été 2020 .  Elles sont trois. Elles chantent, jouent et composent. Baptisé Automatic, leur groupe navigue entre le rock, le punk et la new wave. Leur single “Calling It” a été choisi par Hedi Slimane pour la bande-son du défilé Celine printemps-été 2020 . 

Advertising
Advertising
Le défilé Chloé printemps-été 2020
465

Le défilé Chloé printemps-été 2020

Fashion Week Emplie d’une grande fraîcheur, la nouvelle collection de Natacha Ramsay-Levi perpétue une fois de plus avec justesse l’héritage de Chloé. Entre bohème et romantisme, ses pièces d’une grande fluidité se succèdent dans des teintes beiges, marron clair, rose pêche et corail qui ont fait la signature de la maison française. Des légères toiles de coton froncées, voiles plissés ou soie structurent des silhouettes empire à manches ballons, et des robes longues et amples à motifs liberty ou ensembles rayures verticales. Emplie d’une grande fraîcheur, la nouvelle collection de Natacha Ramsay-Levi perpétue une fois de plus avec justesse l’héritage de Chloé. Entre bohème et romantisme, ses pièces d’une grande fluidité se succèdent dans des teintes beiges, marron clair, rose pêche et corail qui ont fait la signature de la maison française. Des légères toiles de coton froncées, voiles plissés ou soie structurent des silhouettes empire à manches ballons, et des robes longues et amples à motifs liberty ou ensembles rayures verticales.

Dries Van Noten invite Christian Lacroix pour sa collection printemps-été 2020
678

Dries Van Noten invite Christian Lacroix pour sa collection printemps-été 2020

Fashion Week À l'opéra Bastille ce mercredi défilait la collection de prêt-à-porter printemps-été 2020 du designer belge Dries van Noten, convoquant un invité de taille : le créateur français Christian Lacroix. Sur un podium blanc surélevé, traînes à volants, longs rubans noirs, petits pois et plumes d’autruches agrémentent les silhouettes résolument théâtrales de cette collection. Allures dramatiques en noir et blanc ou tenues bariolées faites de patchworks, cette collection éclectique résonne avec l'héritage de la haute couture. Des broderies noires brillantes et mordorées habillent la taille, le cœur et les épaules des mannequins, alors que la simplicité d’un débardeur ou d’un jean blanc se marie sans problème à la délicatesse de certaines pièces. Sur un piano à queue le “Trio n°2” de Schubert est joué, hommage au film d’époque de Kubrick “Barry Lindon” dont est inspirée la collection. Au sol des pétales de roses rouges et une étrange inscription “DVN x CLX” permet aux invités de deviner la participation de Christian Lacroix à cette collection : depuis la fermeture de sa maison en 2009, le designer haut en couleurs n’étais pas réapparu sur un podium. Les tissus brocarts, les motifs floraux et les imprimés animaux s’invitent sur de longues jupes, des manteaux cabans ou des manches gigots, rappelant aisément les influences baroques du créateur français.   À l'opéra Bastille ce mercredi défilait la collection de prêt-à-porter printemps-été 2020 du designer belge Dries van Noten, convoquant un invité de taille : le créateur français Christian Lacroix. Sur un podium blanc surélevé, traînes à volants, longs rubans noirs, petits pois et plumes d’autruches agrémentent les silhouettes résolument théâtrales de cette collection. Allures dramatiques en noir et blanc ou tenues bariolées faites de patchworks, cette collection éclectique résonne avec l'héritage de la haute couture. Des broderies noires brillantes et mordorées habillent la taille, le cœur et les épaules des mannequins, alors que la simplicité d’un débardeur ou d’un jean blanc se marie sans problème à la délicatesse de certaines pièces. Sur un piano à queue le “Trio n°2” de Schubert est joué, hommage au film d’époque de Kubrick “Barry Lindon” dont est inspirée la collection. Au sol des pétales de roses rouges et une étrange inscription “DVN x CLX” permet aux invités de deviner la participation de Christian Lacroix à cette collection : depuis la fermeture de sa maison en 2009, le designer haut en couleurs n’étais pas réapparu sur un podium. Les tissus brocarts, les motifs floraux et les imprimés animaux s’invitent sur de longues jupes, des manteaux cabans ou des manches gigots, rappelant aisément les influences baroques du créateur français.  

L'hommage à Karl Lagerfeld en 7 chemises
785

L'hommage à Karl Lagerfeld en 7 chemises

Fashion Week Pour célébrer la mémoire de son fondateur, la maison Karl Lagerfeld lance le projet “A tribute to Karl”. Des personnalités de la mode, de l’art, du sport et du cinéma ont ainsi été invitées à réinterpréter une pièce iconique du créateur : la chemise blanche. Présentées à l’occasion de la Fashion Week parisienne, les créations de Kate Moss , Cara Delevingne , Tommy Hilfiger, Lewis Hamilton, Alessandro Michele ou encore Takashi Murakami honorent ainsi la créativité de Karl Lagerfeld. Parmi tous les modèles imaginés, sept d’entre eux (le 7 étant le chiffre fétiche du créateur ) seront édités à 77 exemplaires et proposés à la vente au prix de 777e. Les bénéfices de ces ventes seront reversés à l’association “Sauver la Vie”, qui soutient la recherche médicale à l’université Paris - Descartes, avec laquelle la maison Karl Lagerfeld collabore depuis de nombreuses années. Pour célébrer la mémoire de son fondateur, la maison Karl Lagerfeld lance le projet “A tribute to Karl”. Des personnalités de la mode, de l’art, du sport et du cinéma ont ainsi été invitées à réinterpréter une pièce iconique du créateur : la chemise blanche. Présentées à l’occasion de la Fashion Week parisienne, les créations de Kate Moss , Cara Delevingne , Tommy Hilfiger, Lewis Hamilton, Alessandro Michele ou encore Takashi Murakami honorent ainsi la créativité de Karl Lagerfeld. Parmi tous les modèles imaginés, sept d’entre eux (le 7 étant le chiffre fétiche du créateur ) seront édités à 77 exemplaires et proposés à la vente au prix de 777e. Les bénéfices de ces ventes seront reversés à l’association “Sauver la Vie”, qui soutient la recherche médicale à l’université Paris - Descartes, avec laquelle la maison Karl Lagerfeld collabore depuis de nombreuses années.

Le défilé Courrèges printemps-été 2020
895

Le défilé Courrèges printemps-été 2020

Fashion Week C’est au bord du canal Saint Martin, sur le quai et l’une de ses passerelles que Courrèges a présenté son nouveau défilé : au cœur de ce tableau décoré de néons orange, une péniche a fait son entrée dans une nuée de fumée, d’où a émergé la chanteuse Lafawndah. Avec cette troisième collection pour la maison française, la créatrice allemande Yolanda Zobel a célébré l’histoire de Courrèges avec la ville de Paris en revisitant plusieurs de ses codes phares, échelonnés en différents volets : l’association de la maille et du vinyle – avec la création d’un nouveau vinyle éco-responsable à partir d’algues –, la déclinaison d’un vichy estampillé Courrèges sur des imperméables, pantalons ou robes-chemises, des ensembles aux couleurs vives et contrastées pourvus de fentes et d’ajours triangulaires… Mais surtout, l’utilisation de deux teintes phares de la maison : l’orange et le blanc, signalant sur ces silhouettes contemporaines la preuve d’une réinterprétation réussie. C’est au bord du canal Saint Martin, sur le quai et l’une de ses passerelles que Courrèges a présenté son nouveau défilé : au cœur de ce tableau décoré de néons orange, une péniche a fait son entrée dans une nuée de fumée, d’où a émergé la chanteuse Lafawndah. Avec cette troisième collection pour la maison française, la créatrice allemande Yolanda Zobel a célébré l’histoire de Courrèges avec la ville de Paris en revisitant plusieurs de ses codes phares, échelonnés en différents volets : l’association de la maille et du vinyle – avec la création d’un nouveau vinyle éco-responsable à partir d’algues –, la déclinaison d’un vichy estampillé Courrèges sur des imperméables, pantalons ou robes-chemises, des ensembles aux couleurs vives et contrastées pourvus de fentes et d’ajours triangulaires… Mais surtout, l’utilisation de deux teintes phares de la maison : l’orange et le blanc, signalant sur ces silhouettes contemporaines la preuve d’une réinterprétation réussie.

5 boutiques éphémères à découvrir pendant la Fashion Week parisienne
1

5 boutiques éphémères à découvrir pendant la Fashion Week parisienne

Fashion Week Sterling Ruby chez The Broken Arm, Fenty aux Galeries Lafayette Champs-Élysées, Chloé Gosselin, Vivienne Westwood aux Galeries Lafayette et Prada aux Printemps, découvrez 5 boutiques éphémères pendant la Fashion Week parisienne.   Sterling Ruby chez The Broken Arm, Fenty aux Galeries Lafayette Champs-Élysées, Chloé Gosselin, Vivienne Westwood aux Galeries Lafayette et Prada aux Printemps, découvrez 5 boutiques éphémères pendant la Fashion Week parisienne.  

Les célébrités présentes au défilé Saint Laurent printemps-été 2020
667

Les célébrités présentes au défilé Saint Laurent printemps-été 2020

Fashion Week Kate Moss, Cindy Crawford, Charlotte Gainsbourg, Béatrice Dalle… les célébrités étaient réunies autour du créateur Anthony Vaccarello à l’occasion du défilé Saint Laurent printemps-été 2020. Kate Moss, Cindy Crawford, Charlotte Gainsbourg, Béatrice Dalle… les célébrités étaient réunies autour du créateur Anthony Vaccarello à l’occasion du défilé Saint Laurent printemps-été 2020.

Le défilé Dior printemps-été 2020
1

Le défilé Dior printemps-été 2020

Fashion Week En hommage à Catherine Dior, sœur du fondateur de la maison qui donna son nom au parfum “Miss Dior”, la collection printemps-été 2020 célèbre la passion de cette femme de l'ombre : le jardinage. Ainsi les fleurs se retrouvent en broderie sur des robes vaporeuses, le raphia et la toile de jute s'invitent sur des jupes, des vestes et chapeaux, des combi-shorts prennent des allures de tablier tandis que les couleurs, terreuses et délavées évoquent tour à tour un jardin d'été et un herbier précieux. En hommage à Catherine Dior, sœur du fondateur de la maison qui donna son nom au parfum “Miss Dior”, la collection printemps-été 2020 célèbre la passion de cette femme de l'ombre : le jardinage. Ainsi les fleurs se retrouvent en broderie sur des robes vaporeuses, le raphia et la toile de jute s'invitent sur des jupes, des vestes et chapeaux, des combi-shorts prennent des allures de tablier tandis que les couleurs, terreuses et délavées évoquent tour à tour un jardin d'été et un herbier précieux.

Le défilé Koché printemps-été 2020
1

Le défilé Koché printemps-été 2020

Fashion Week Davantage poétique et romantique, la collection printemps-été 2020 du label parisien Koché, gagnant du Grand Prix de l'ANDAM 2020, conjugait allures sportswear et streetwear à des détails très couture ou alors empruntés à l'univers de la lingerie. Au sein de la Bibliothèque Publique d'Information, Christelle Kocher présentait des silhouettes rebrodées de fleurs en tissus et perles de bois fabriquées à la main et de cristaux Swarovski, des dentelles ourlaient des robes coupes en biais ou alors les recouvraient complètement, des plumes s'agitent sur des bas de robes ou sur de larges capelines. Un défilé qui, une fois de plus, démontre que la couture peut sans difficulté s'adapter à une mode contemporaine.  Davantage poétique et romantique, la collection printemps-été 2020 du label parisien Koché, gagnant du Grand Prix de l'ANDAM 2020, conjugait allures sportswear et streetwear à des détails très couture ou alors empruntés à l'univers de la lingerie. Au sein de la Bibliothèque Publique d'Information, Christelle Kocher présentait des silhouettes rebrodées de fleurs en tissus et perles de bois fabriquées à la main et de cristaux Swarovski, des dentelles ourlaient des robes coupes en biais ou alors les recouvraient complètement, des plumes s'agitent sur des bas de robes ou sur de larges capelines. Un défilé qui, une fois de plus, démontre que la couture peut sans difficulté s'adapter à une mode contemporaine. 

loading
Plus d'articles

Advertising