Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2019-2020
01

Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2019-2020

Fashion Week

Dauphinelles bleutées, feuilles d’érables japonais allant du jaune ou orange acidulé, dahlia fushia… Séduit par le poème “Sacred Emily” de Getrude Stein, Dries Van Noten parsème ses silhouettes d’imprimés floraux sur des robes en soie parme, des trenchs bleu dragée ou doudounes oversize noires pour un défilé aussi poétique que mélancolique.

Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Dauphinelles bleutées, feuilles d’érables japonais allant du jaune ou orange acidulé, dahlia fushia… Séduit par le poème “Sacred Emily” de Getrude Stein, Dries Van Noten parsème ses silhouettes d’imprimés floraux sur des robes en soie parme, des trenchs bleu dragée ou doudounes oversize noires pour un défilé aussi poétique que mélancolique. Dauphinelles bleutées, feuilles d’érables japonais allant du jaune ou orange acidulé, dahlia fushia… Séduit par le poème “Sacred Emily” de Getrude Stein, Dries Van Noten parsème ses silhouettes d’imprimés floraux sur des robes en soie parme, des trenchs bleu dragée ou doudounes oversize noires pour un défilé aussi poétique que mélancolique.

Le défilé Y/Project automne-hiver 2019-2020
850

Le défilé Y/Project automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle aux intérieurs Art Déco, Glenn Martens présentait une collection décisive. S’écartant de l’esthétique streetwear qui lui était chère depuis 2013, il dévoile des pièces qui s’apparentent presque à la haute couture. Robes flottantes, longues, organiques aux reflets nacrés, cols en gaze, broderies et passementeries perlées se succédaient sur le podium. Éclectiques, les inspirations sont puisées dans des époques et des médiums originellement antinomiques. Coup de grâce, sans être camp ou baroque, Martens honore toutes les dames de demain. Dans un hôtel particulier du XVIIIe siècle aux intérieurs Art Déco, Glenn Martens présentait une collection décisive. S’écartant de l’esthétique streetwear qui lui était chère depuis 2013, il dévoile des pièces qui s’apparentent presque à la haute couture. Robes flottantes, longues, organiques aux reflets nacrés, cols en gaze, broderies et passementeries perlées se succédaient sur le podium. Éclectiques, les inspirations sont puisées dans des époques et des médiums originellement antinomiques. Coup de grâce, sans être camp ou baroque, Martens honore toutes les dames de demain.

Le défilé Chloé automne-hiver 2019-2020
850

Le défilé Chloé automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Présentée hier à la Maison de la radio, la collection Chloé automne-hiver 2019-2020 fut une véritable démonstration de féminité contemporaine. Les silhouettes chaudes et poudrées contrebalancées avec des robes bleu nuit et des pièces à carreaux alliaient sensualité sophistiquée et assurance volcanique. Des colliers, des bracelets et des broches rivalisaient avec chic pour finaliser les looks pensés par la directrice artistique du label Natacha Ramsay-Levi.  Présentée hier à la Maison de la radio, la collection Chloé automne-hiver 2019-2020 fut une véritable démonstration de féminité contemporaine. Les silhouettes chaudes et poudrées contrebalancées avec des robes bleu nuit et des pièces à carreaux alliaient sensualité sophistiquée et assurance volcanique. Des colliers, des bracelets et des broches rivalisaient avec chic pour finaliser les looks pensés par la directrice artistique du label Natacha Ramsay-Levi. 

Le défilé Mugler automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Mugler automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Casey Cadwallader place son défilé automne-hiver sous le signe de l'hybridation. Le blouson biker s'impose en format oversize en patchwork de cuir multicolore. Le tailleur ultra cintré casse ses lignes strictes pour se terminer par des pans fluides à godets. Imprimés et matières se télescopent : la jupe à imprimé léopard modernisé s'associe à une veste thermoformée en Néoprène. Les robes moulantes en jersey uni invitent des empiècements bariolés sur leur longueur, accentuant la ligne des hanches. Les robes multiplient les effets : empiècements, plissés, volants soulignant les constructions sophistiquées. Une collection marquée par une véritable énergie organique, qui se retrouve également dans les bijoux en résine portés autour du cou. Casey Cadwallader place son défilé automne-hiver sous le signe de l'hybridation. Le blouson biker s'impose en format oversize en patchwork de cuir multicolore. Le tailleur ultra cintré casse ses lignes strictes pour se terminer par des pans fluides à godets. Imprimés et matières se télescopent : la jupe à imprimé léopard modernisé s'associe à une veste thermoformée en Néoprène. Les robes moulantes en jersey uni invitent des empiècements bariolés sur leur longueur, accentuant la ligne des hanches. Les robes multiplient les effets : empiècements, plissés, volants soulignant les constructions sophistiquées. Une collection marquée par une véritable énergie organique, qui se retrouve également dans les bijoux en résine portés autour du cou.

Le défilé Margiela automne-hiver 2019-2020
989

Le défilé Margiela automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Manteau de flanelle réinterprété en robe, pantalon d’équitation transformé en bustier, trench en similicuir qui devient short… S’inspirant de la même technique de (dé)construction qui avait marqué la collection printemps-été “Artisanale”, John Galliano continue d’exceller dans l’art du détournement. Ouvert par le mannequin transsexuel londonien Finn Buchanan, le défilé se distinguait également par son caractère asexué, abolissant les catégorisations du genre féminin/masculin qui ont dominé la mode jusqu’à présent… Manteau de flanelle réinterprété en robe, pantalon d’équitation transformé en bustier, trench en similicuir qui devient short… S’inspirant de la même technique de (dé)construction qui avait marqué la collection printemps-été “Artisanale”, John Galliano continue d’exceller dans l’art du détournement. Ouvert par le mannequin transsexuel londonien Finn Buchanan, le défilé se distinguait également par son caractère asexué, abolissant les catégorisations du genre féminin/masculin qui ont dominé la mode jusqu’à présent…

Le défilé Lanvin automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Lanvin automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Récemment nommé directeur artistique de la maison Lanvin, Bruno Sialelli était particulièrement attendu pour son premier défilé intitulé “Pèlerins mystiques”. Le bleu Lanvin, la soie, le noir étaient présents sur le podium, rappelant la longue et prestigieuse histoire de la maison, à côté d'audacieux imprimés tirés d'illustrations de contes pour enfants (sirènes, Babar), cultivant une élégance désinvolte… Puisant ses inspirations chez l’écrivain et poète Jean Genet, en Bretagne et même dans la culture aztèque, le show du créateur français d’origine italienne a fait souffler un vent de renouveau au sein de l'institution parisienne. Récemment nommé directeur artistique de la maison Lanvin, Bruno Sialelli était particulièrement attendu pour son premier défilé intitulé “Pèlerins mystiques”. Le bleu Lanvin, la soie, le noir étaient présents sur le podium, rappelant la longue et prestigieuse histoire de la maison, à côté d'audacieux imprimés tirés d'illustrations de contes pour enfants (sirènes, Babar), cultivant une élégance désinvolte… Puisant ses inspirations chez l’écrivain et poète Jean Genet, en Bretagne et même dans la culture aztèque, le show du créateur français d’origine italienne a fait souffler un vent de renouveau au sein de l'institution parisienne.

Le défilé Dior automne-hiver 2019-2020
889

Le défilé Dior automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Tandis qu'à Londres, la rétrospective “Christian Dior : couturier du rêve” bat son plein au Victoria & Albert Museum, Maria Grazia Chiuri s’inspire de l’une des premières sous-cultures britanniques de l’après-guerre, les Teddy girls, qui doivent leur nom à l'élégance et aux coupes ajustées dignes de celles des dandys de l'époque édouardienne. Veste Bar en tweed british, tartans rouge vif, taille marquée, silhouettes tracées au cordeau, manteaux de pluie et chapeaux cloches… La créatrice italienne réinterprète avec brio ces looks rebelles aux notes rockabilly de la jeunesse anglaise des années 50. Tandis qu'à Londres, la rétrospective “Christian Dior : couturier du rêve” bat son plein au Victoria & Albert Museum, Maria Grazia Chiuri s’inspire de l’une des premières sous-cultures britanniques de l’après-guerre, les Teddy girls, qui doivent leur nom à l'élégance et aux coupes ajustées dignes de celles des dandys de l'époque édouardienne. Veste Bar en tweed british, tartans rouge vif, taille marquée, silhouettes tracées au cordeau, manteaux de pluie et chapeaux cloches… La créatrice italienne réinterprète avec brio ces looks rebelles aux notes rockabilly de la jeunesse anglaise des années 50.

Le défilé Koché automne-hiver 2019-2020
885

Le défilé Koché automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Pour cette collection automne-hiver 2019-2020, Christelle Kocher a créé l’événement avec un défilé des plus fédérateurs. Plus de 2000 personnes, dont notamment des étudiants de mode, étaient réunis à l’AccorHotels Arena pour découvrir un défilé inspiré de la future Coupe du monde féminine de football. Jupe à volants et tailleurs détournant des morceaux de drapeaux en guise d'imprimés, robe en patchwork de maillots d'équipes des quatre coins du globe… Désireuse de créer une garde-robe qui donne de la puissance et de l’énergie aux femmes, la créatrice strasbourgeoise continue de retenir toute l’attention grâce à son ADN hybride qui allie couture et sportswear. Pour cette collection automne-hiver 2019-2020, Christelle Kocher a créé l’événement avec un défilé des plus fédérateurs. Plus de 2000 personnes, dont notamment des étudiants de mode, étaient réunis à l’AccorHotels Arena pour découvrir un défilé inspiré de la future Coupe du monde féminine de football. Jupe à volants et tailleurs détournant des morceaux de drapeaux en guise d'imprimés, robe en patchwork de maillots d'équipes des quatre coins du globe… Désireuse de créer une garde-robe qui donne de la puissance et de l’énergie aux femmes, la créatrice strasbourgeoise continue de retenir toute l’attention grâce à son ADN hybride qui allie couture et sportswear.

Quelles étaient les célébrités présentes au défilé Saint Laurent à Paris ?
600

Quelles étaient les célébrités présentes au défilé Saint Laurent à Paris ?

Fashion Week Hier soir, la maison Yves Saint Laurent présentait sa collection automne-hiver 2019-2020 entourée des amis et muses de la maison, parmi lesquelles Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg, Salma Hayek, Laetitia Casta... Hier soir, la maison Yves Saint Laurent présentait sa collection automne-hiver 2019-2020 entourée des amis et muses de la maison, parmi lesquelles Catherine Deneuve, Charlotte Gainsbourg, Salma Hayek, Laetitia Casta...

Le défilé Saint Laurent automne-hiver 2019-2020
123

Le défilé Saint Laurent automne-hiver 2019-2020

Fashion Week Au sein d'un cube miroitant installé Place de Varsovie, Anthony Vaccarello présentait hier soir sa collection automne-hiver 2019-2020. Des silhouettes sculpturales, qui rappellent Betty Catroux, Bianca Jagger et Catherine Deneuve, muses historiques de la maison, habillent les icones d'aujourd'hui Kaia Gerber, Freja Beha, Anja Rubik et Adut Akech. Un final impressionnant où des kaleidoscopes de lumières blanches et ultra-violettes illuminaient des looks blancs et fluorescents.   Au sein d'un cube miroitant installé Place de Varsovie, Anthony Vaccarello présentait hier soir sa collection automne-hiver 2019-2020. Des silhouettes sculpturales, qui rappellent Betty Catroux, Bianca Jagger et Catherine Deneuve, muses historiques de la maison, habillent les icones d'aujourd'hui Kaia Gerber, Freja Beha, Anja Rubik et Adut Akech. Un final impressionnant où des kaleidoscopes de lumières blanches et ultra-violettes illuminaient des looks blancs et fluorescents.  

loading
Plus d'articles