Advertising
Advertising
24 Octobre

Avez-vous déjà essayé le menu gastronomique secret du Lutetia?

 

Assis au bar en marbre dans la brasserie du Lutetia, découvrez un menu secret signé du chef étoilé Gérald Passedat.

par Léa Zetlaoui

1/4
Langoustine cuite sur pierre
2/4
Ceviche de Saint Jacques
3/4
Soupe de palourdes cuite à la pierre
4/4
Langoustine cuite sur pierre
Ceviche de Saint Jacques
Soupe de palourdes cuite à la pierre
  • Voilà plus d’un an que la brasserie du célèbre hôtel de la rive gauche a réouvert ses portes après 5 ans de travaux, la décoration très parisienne pensée par Sonia Rykiel laissant place à un intérieur signé Jean-Michel Wilmotte qui évoque par ses formes arrondies la cabine d’un bateau. De son côté, le chef triplement étoilé Gérald Passedat amène de sa Marseille natale une carte gastronomique pensée autour des poissons et fruits de la mer Méditerranée. Contemporaine et élégante, la nouvelle brasserie du Lutetia séduit et fait rapidement parler d’elle.

     

    Mais la table réellement incontournable de la brasserie se niche au fond du restaurant. Face aux cuisines et ses larges baies vitrées, un discret bar en marbre blanc cerclé de chaises hautes réserve un menu mystérieux décrit comme suit sur la carte : “Le chef vous propose une dégustation surprise en sept paliers autour de la mer Méditerranée.” 

     

    Ainsi vont se succéder sept créations d’une sobriété et d’un raffinement exceptionnels, qui mettent véritablement le produit en valeur : tout d’abord, un ceviche de saint-jacques à la poutargue, puis une soupe de palourdes chauffée à la pierre, un foie gras aux algues, des huîtres Tarbouriech n° 3 crues et fumées présentées sous cloche, une bouillabaisse au rouget, lotte, rascasse et maigre, des langoustines cuites également sur pierre et, pour finir, un dessert riche en saveurs – kiwi, meringue, sorbet citron et jus de concombre. Un menu à déguster absolument pour redécouvrir une cuisine simple et élégante, laissant s’exprimer chaque produit. 

     

  • Voilà plus d’un an que la brasserie du célèbre hôtel de la rive gauche a réouvert ses portes après 5 ans de travaux, la décoration très parisienne pensée par Sonia Rykiel laissant place à un intérieur signé Jean-Michel Wilmotte qui évoque par ses formes arrondies la cabine d’un bateau. De son côté, le chef triplement étoilé Gérald Passedat amène de sa Marseille natale une carte gastronomique pensée autour des poissons et fruits de la mer Méditerranée. Contemporaine et élégante, la nouvelle brasserie du Lutetia séduit et fait rapidement parler d’elle.

     

    Mais la table réellement incontournable de la brasserie se niche au fond du restaurant. Face aux cuisines et ses larges baies vitrées, un discret bar en marbre blanc cerclé de chaises hautes réserve un menu mystérieux décrit comme suit sur la carte : “Le chef vous propose une dégustation surprise en sept paliers autour de la mer Méditerranée.” 

     

    Ainsi vont se succéder sept créations d’une sobriété et d’un raffinement exceptionnels, qui mettent véritablement le produit en valeur : tout d’abord, un ceviche de saint-jacques à la poutargue, puis une soupe de palourdes chauffée à la pierre, un foie gras aux algues, des huîtres Tarbouriech n° 3 crues et fumées présentées sous cloche, une bouillabaisse au rouget, lotte, rascasse et maigre, des langoustines cuites également sur pierre et, pour finir, un dessert riche en saveurs – kiwi, meringue, sorbet citron et jus de concombre. Un menu à déguster absolument pour redécouvrir une cuisine simple et élégante, laissant s’exprimer chaque produit. 

     

  • Voilà plus d’un an que la brasserie du célèbre hôtel de la rive gauche a réouvert ses portes après 5 ans de travaux, la décoration très parisienne pensée par Sonia Rykiel laissant place à un intérieur signé Jean-Michel Wilmotte qui évoque par ses formes arrondies la cabine d’un bateau. De son côté, le chef triplement étoilé Gérald Passedat amène de sa Marseille natale une carte gastronomique pensée autour des poissons et fruits de la mer Méditerranée. Contemporaine et élégante, la nouvelle brasserie du Lutetia séduit et fait rapidement parler d’elle.

     

    Mais la table réellement incontournable de la brasserie se niche au fond du restaurant. Face aux cuisines et ses larges baies vitrées, un discret bar en marbre blanc cerclé de chaises hautes réserve un menu mystérieux décrit comme suit sur la carte : “Le chef vous propose une dégustation surprise en sept paliers autour de la mer Méditerranée.” 

     

    Ainsi vont se succéder sept créations d’une sobriété et d’un raffinement exceptionnels, qui mettent véritablement le produit en valeur : tout d’abord, un ceviche de saint-jacques à la poutargue, puis une soupe de palourdes chauffée à la pierre, un foie gras aux algues, des huîtres Tarbouriech n° 3 crues et fumées présentées sous cloche, une bouillabaisse au rouget, lotte, rascasse et maigre, des langoustines cuites également sur pierre et, pour finir, un dessert riche en saveurs – kiwi, meringue, sorbet citron et jus de concombre. Un menu à déguster absolument pour redécouvrir une cuisine simple et élégante, laissant s’exprimer chaque produit. 

     

  • Voilà plus d’un an que la brasserie du célèbre hôtel de la rive gauche a réouvert ses portes après 5 ans de travaux, la décoration très parisienne pensée par Sonia Rykiel laissant place à un intérieur signé Jean-Michel Wilmotte qui évoque par ses formes arrondies la cabine d’un bateau. De son côté, le chef triplement étoilé Gérald Passedat amène de sa Marseille natale une carte gastronomique pensée autour des poissons et fruits de la mer Méditerranée. Contemporaine et élégante, la nouvelle brasserie du Lutetia séduit et fait rapidement parler d’elle.

     

    Mais la table réellement incontournable de la brasserie se niche au fond du restaurant. Face aux cuisines et ses larges baies vitrées, un discret bar en marbre blanc cerclé de chaises hautes réserve un menu mystérieux décrit comme suit sur la carte : “Le chef vous propose une dégustation surprise en sept paliers autour de la mer Méditerranée.” 

     

    Ainsi vont se succéder sept créations d’une sobriété et d’un raffinement exceptionnels, qui mettent véritablement le produit en valeur : tout d’abord, un ceviche de saint-jacques à la poutargue, puis une soupe de palourdes chauffée à la pierre, un foie gras aux algues, des huîtres Tarbouriech n° 3 crues et fumées présentées sous cloche, une bouillabaisse au rouget, lotte, rascasse et maigre, des langoustines cuites également sur pierre et, pour finir, un dessert riche en saveurs – kiwi, meringue, sorbet citron et jus de concombre. Un menu à déguster absolument pour redécouvrir une cuisine simple et élégante, laissant s’exprimer chaque produit. 

     

Advertising
Advertising

NuméroNews


Advertising