14


Commandez-le
Numéro
22 Doja Cat, Kylie Minogue, Kim Petras, Slayyyter, Yeule, Playlist septembre 2023

La playlist de la semaine de Kim Petras à Kylie Minogue

MUSIQUE

Quels sont les meilleurs morceaux, clips et albums de la semaine ? Numéro dévoile sa playlist hebdomadaire, du nouvel album surprise de Kim Petras au nouvel opus de Doja Cat, en passant pas le disque dansant de Kylie Minogue, Tension.

Kim Petras - Problématique (2023)

1. L'album surprise de Kim Petras 

 

Alors qu’elle vogue encore sur le succès de son ambitieux troisième album intitulé Feed the Beast, Kim Petras dévoile, cette semaine, un nouvel opus, Problématique. Porté par le morceau du même nom, ce projet surprise ne déroge pas à la règle d’or de l’auteure-compositrice et interprète d’origine allemande : célébrer la vie et l’identité queer sur une piste de danse enflammée. Si elle s’essaie au français sur certaines chansons, on retrouve aussi un excellent featuring avec la célèbre socialite américaine, Paris Hilton. Cerise sur le gâteau ? La pochette de l’album — très suggestive — est signée du photographe américain Steven Klein. (EC)

 

Problématique (2023) de Kim Petras, disponible. 

Kylie Minogue - Hold on to Now (2023)

2. Le nouvel opus dansant de Kylie Minogue

 

La flamboyante chanteuse australienne Kylie Minogue, 55 ans, a beau être l'une des plus grandes icônes musicales de ces trois dernières décennies, avec 80 millions de disques vendus, elle ne cesse de se réinventer. Après un album country et un autre disco, elle sort ce vendredi 22 septembre un disque dance, house, synthpop et électro, dédié à la moiteur des clubs intitulé Tension. On y retrouve notamment le tube de l'été, Padam Padam au succès si sidérant qu'il est entré dans un dictionnaire numérique, a été cité au parlement britannique par un député et est devenu un phénomène TikTok, ainsi que l'hymne du mois des fiertés. (VS)

 

Tension (2023) de Kylie Minogue, disponible. 

Slayyyter - Miss Belladonna (2023)

3. Le nouvel album de Slayyyter

 

La pop a encore de beaux jours devant elle. Ce vendredi, la pop star américaine, de 27 ans, Slayyyter dévoile Starfucker. Un nouvel album rutilant inspiré par Hollywood et l'obsession malsaine de la célébrité. Situé entre Erotica (1992) de Madonna et Electra Heart (2012) de Marina and the Diamonds, ce nouveau projet est mis en lumière par un personnage fictif nommé Belladonna qu’elle met en scène dans son excellent single Miss Belladonna. “J’ai l'impression que l'album a été inspiré par le point de vue de ce personnage. Elle lance les gossips, elle est un peu garce. Elle utilise les hommes à son avantage. Elle est l'ultime starfuckeuse” commente Slayyyter dans une interview accordée à Music Feeds. (EC)

 

Starfucker (2023) de Slayyyter, disponible. 

Doja Cat - Agora Hills (2023)

4. La réinvention en diva démoniaque de Doja Cat 

 

Exit les paillettes et la pop frivole de ses premiers albums : l'icône de la pop contemporaine Doja Cat se transforme, pour son nouvel opus Scarlet, en diva démoniaque. Après plusieurs clips dans lesquels elle danse langoureusement avec la mort ou incarne une reine des enfers, l’artiste américaine profite de cette rentrée pour mettre en lumière sa part d’obscurité musicalement parlant. Elle revient à ses premières amours en composant des morceaux aux sonorités rap exaltants, aux paroles très subversives. (CBM)

 

Scarlet (2023) de Doja Cat, disponible.

Yeule - Dazies (2023)

5. L’univers cyberpop et rock fascinant de Yeule


Nat Ćmiel alias Yeule, 25 ans, artiste non binaire originaire de Singapour naviguant entre Londres et Singapour développe un univers cyperpop proche de celui de Grimes et Coucou Chloe. Avec ses clips dystopiques, ses textes métaphysiques et ses chansons rock alternatives, iel sort ce 22 septembre un album intitulé Softscars, qui devrait séduire autant les fans de sonorités avant-gardiste, de Björk à Sophie, que ceux qui aiment les guitares saturées des années 90. Yeule explique, dans un communiqué de presse, à propos de ce projet très intime, centré sur le thème des cicatrices : "J'ai le sentiment profond que les choses que mes ancêtres ont vécues se sont transmises ; il y a des traumatismes qui restent. Il y a toujours eu de la pourriture et des distorsions dans ma vie, il y a toujours eu quelque chose de mauvais ou de laid. La cicatrice me rappelle donc que je suis protégé.e et que je dois me protéger." (VS)

 

Softscars (2023) de Yeule, disponible.